Mes dix meilleurs albums de 2012

31 décembre 2012 17h12 · Olivier Robillard Laveaux

Plus que quelques heures avant la fin de 2012. Avant que tous les bilans de fin d’année ne deviennent caducs, voici les dix albums qui ont le plus tourné dans mon lecteur (ou sur ma table-tournante) au cours des 12 derniers mois.

1-Avec Pas d’Casque, Astronomie
Pour la richesse de la langue, les images fortes et ce folk atmosphérique de fin de soirée. La première pièce du disque, Intuition #1, est de loin ma chanson de l’année.

2-Father John Misty, Fear Fun
L’interprétation de J Tillman, un ex-Fleet Foxes devenu le cerveau derrière Father John Misty, donne des ailes à son folk acidulé et dégourdi. Un coup de cœur instantané.

3-Patrick Watson, Adventures In Our Own Backyard
Le disque qui a mis de la magie dans mon année 2012. Un voyage pop orchestral magnifique mené par des musiciens virtuoses au sommet de leur art.

4-Karim Ouellet, Fox
L’album sourire de l’année. Après le prometteur Plume, Karim Ouellet est revenu avec un solide deuxième disque qui le hisse parmi les meilleurs chanteurs pop de la province. Chapeau!

5-Michael Kiwanuka, Home Again
Un soul empreint de romantisme. Des complaintes qui rapprochent et touchent droit au cœur.

6-1995, La Suite
Accrocheurs sans être racoleurs, et surtout capables d’écrire sur autre chose que leurs nombrils, les Français de 1995 amènent un vent de fraîcheur dans le milieu rap francophone.

7-Louis-Jean Cormier, Le Treizième étage
Louis-Jean Cormier a prouvé avec Le Treizième étage qu’il n’avait pas besoin de Karkwa pour se maintenir dans le peloton de tête des auteurs-compositeurs-interprètes d’ici. Comme si tout ce qu’il touchait se transformait en or. Une constance rare, très rare.

8-Bernard Adamus, N°2
Bernard Adamus a pris un risque avec N°2, celui d’accoucher de tableaux sonores riches et distincts. Un disque pas aussi accrocheur que Brun, son précédent, mais ô combien personnel.

9-Godspeed You! Black Emperor, Allelujah! Don’t Bend! Ascend!
Ne serait-ce que pour la surprise d’un lancement non-annoncé, et ce merveilleux moment passé devant la table-tournante à écouter Allelujah! Don’t Bend! Ascend!, Godspeed nous aura fait vivre l’une des belles émotions musicales de l’année.

10-Moriarty, The Missing Room
Découvert lors des premières canicules estivales, cet album de la formation franco-américaine Moriarty revenait dès que le mercure dépassait les 25°C. Un folk-blues enveloppant dominé par la voix réconfortante de Rosemary Standley.

Partagez cette page

Classé dans :  Musique
+ sur le même sujet :  , , , , , , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Olivier Robillard Laveaux
    Pour la santé de vos oreilles.

S’abonner au blogue

@orlaveaux

+ @orlaveaux →

Catégories