Quelques nouvelles bières québécoises

16 février 2012 9h47 · Pierre-Luc Gagnon

Pour les amateurs qui recherchent toujours le goût euphorisant de la nouveauté, voici quelques bières que vous pourrez trouver chez les détaillants spécialisés au cours des prochains jours (ci ce n’est pas déjà le cas) :

Dieu du Ciel! embouteille maintenant sa Blanche Neige, une blanche épicée (cannelle et clou de girofle) qui fait penser à certaines bières de Noël ou à des bières comme la St-Ambroise Citrouille de McAuslan. Titrant à 8.3% d’alcool, cette blanche sur lie se laisse boire comme un charme.

Le Naufrageur vient de lancer une nouvelle caisse cadeau qui contient deux verres et deux bières. La première est la Raccoon (Imperial Black IPA) et la deuxième est la U-165 (Black Two Penny) qui est brassée à partir du rinçage des grains de la Raccoon. Cette caisse offre la chance de découvrir un style qui se démarque par sa puissance ainsi que sa déclinaison directe qui vogue davantage en subtilités. À boire tranquillement en prenant des notes.

Il y a quelques semaines, la Hildegard Triple a été distribuée par Boquébière. Cette microbrasserie située à Sherbrooke est définitivement à surveiller. Ils brassent plusieurs dizaines de bières toutes aussi originales les unes que les autres. Dans le cas de la Hildegard Triple, on parle d’une blonde forte avec des arômes floraux qui nous guident à travers une acidité (agréable) et la complexité des levures Brettanomyces.

Récemment, je vous parlais du retour de la 17 d’Unibroue. Voici ce que j’ai noté en la dégustant la semaine dernière : Une sacrée belle mousse qui – coiffant une robe brune aux reflets rubis – laisse traîner une dentelle infroissable.  Au nez, les épices (celles qui font la renommée d’Unibroue… et plus encore) frappent et se mélangent à un malt minutieusement rôti. En bouche, ça décoiffe; le caramel bataille avec l’amertume pour se tailler une place parmi les fruits (prune, poire, pomme, etc.), la fumée, la chaleur de l’alcool (10%) et les effluves de chêne.  Une vanille sournoise nous ratrappe en arrière-goût alors que l’on tente encore de résister à la prochaine lampée.

Ça, ce n’est pas de la p’tite bière mes amis!

Partagez cette page

Classé dans :  Divers, Gastronomie
+ sur le même sujet :  , , , , , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Pierre-Luc Gagnon
    Blogueur formé en journalisme, conseiller en bières de microbrasseries québécoises, rédacteur pigiste, fondateur de DimancheMatin.com, adeptes des communications modernes.

S’abonner au blogue

@biere_luc

+ @biere_luc →

Catégories