Appel aux brasseurs : les étudiants en grève ont besoin d’une bière officielle

5 avril 2012 10h24 · Pierre-Luc Gagnon

Je viens de subir la conférence de presse de Line Beauchamp et Raymond Bachand en direct. Il s’agissait, à mon avis, d’un pénible moment de télévision. Ici, l’expression «pièce d’anthologie» ne s’applique pas.

En gros, on propose d’augmenter les prêts et de rendre le remboursement proportionnel aux revenus. Augmenter les prêts quand on demande de baisser les frais, c’est comme essayer de réparer une crevaison avec du tape électrique! À ce titre, le scripteur Paco Lebel a trouvé une meilleur analogie que moi sur Twitter :

La nouvelle offre de Line Beauchamp aux Étudiants? Wow! Cé l’équivalent de pisser dans face de quelq’un qui a soif!

Je crois sincèrement que la sortie des deux ministres n’était qu’un exercice de relation publique pour endormir la population et discréditer les étudiants. Il m’est d’avis que le gouvernement ne fait que jeter de l’huile sur le feu avec des mesures qui représentent carrément une atteinte à l’intelligence. Pour plusieurs raisons, je n’étais pas tellement impliqué dans le mouvement étudiant depuis le début, mais ce matin je me suis senti personnellement pris pour un pion par un gouvernement qui préfère – encore une fois – gâter les institutions financières. Alors qu’on prend connaissance de nouveaux scandales tous les mois, qu’on sait que le gouvernement garroche de l’argent par les fenêtres, qu’il s’apprête à vendre nos ressources naturelles à rabais, je refuse que les étudiants financent cette industrie de copinage.

Pendant que le «mouvement des individualistes» suggère aux étudiants de couper deux bières par semaine pour payer leurs études, je lance  un appel aux brasseurs du Québec afin qu’ils mettent sur le marché une bière officielle pour soutenir les étudiants dans leur cause. Puisque le printemps risque d’être long, aussi bien joindre l’utile à l’agréable. Une partie de l’argent amassé par la mise en marché d’un tel produit pourrait servir à mettre en place des initiatives et des moyens de pression de grande envergure. On jase là, j’ai même quelques idées de noms pour cette bière potentielle :

  • La rouge de colère
  • La manif
  • La soif de justice
  • (…)

Vous avez d’autres idées? La discussion est lancée… Si vous avez besoin de me rejoindre pour en discuter, vous pouvez m’écrire à l’adresse redaction [AT] dimanchematin.com. Je suis prêt à m’impliquer dans le développement du produit et dans sa mise en marché si nécessaire.

Partagez cette page

Classé dans :  Société
+ sur le même sujet :  , , , , , , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 23

  • 5 avril 2012 · 10h49 Charlotte

    la vas-y-Line!

  • 5 avril 2012 · 11h11 Martin Rioux

    Premierement, Mme Beauchamp n’A pas besoin de faire un exercice de relations publiques pour discrediter les étudiants, ils le font très bien eu mêmes. La semaines dernièeres quand je voyais des étudiants faire des manifestations étudiantes pacifiques, je les respecter. J’étais peut être pas d’accord avec eu, mais je les respectais dans leurs démaches. Maintenant, après tout le grabuge qu’ils ont fait depuis le debut de la semaine, je n’Ais aucun respect pour eu. Mme Beauchamp les a invité à plusieurs reprise la semaine dernière à venir discuter avec le gouvernement pour une solution qui pourrait bénificié les étudiants et aussi le gouvernement. Mais vu que la question de la hausse n’était pas au menu, ils ont fait les sourds d’oreilles.

    Moi, je ne vois pas comment je pourrais encore les prendre au sérieux après les gestes que certains on poser. Hier il y a eu une agent de sécurité qui c’est ramassé à l’hopital à cause d’une manifestation qui à mal tourné. Alors, plus que cela avance, plus je supporte le gouvernement car les associations étudiantes on complètement perdu le contrôle de leur membres et c’est de leur fautes s’il sont rendu à ce point là.

    • 5 avril 2012 · 11h33 Pierre-Luc Gagnon

      Monsieur Rioux, vous me décevez beaucoup avec vos généralisations. De dire que le mouvement étudiant fait du grabuge en vous basant sur quelques individus – des cas isolés –, c’est comme si je disais que tout les libéraux sont des imbéciles parce que je n’en aime pas quelques-uns. Mettre tous les oeufs dans le même panier, même à l’approche de Pâques, c’est déplorable. Je comprends par votre commentaire que vous êtes pour la hausse des frais de scolarité, mais votre argumentaire ne tient pas la route. Avec un raisonnement comme le vôtre, nous pourrions dire que tous les Allemands sont des Nazis et qu’il faudrait arrêter de les écouter. N’importe quoi!

      Finalement, vous passez totalement à côté du sujet de mon billet qui traite d’une idée pour soutenir le mouvement étudiant. Si votre discours n’était pas prémastiqué, vous auriez débattu du fait que vous n’aimez pas mon idée plutôt que de nous faire jouer la maudite cassette des pro-hausse.

    • 5 avril 2012 · 16h17 Patricia Boivin

      Dans les médias la ministre appel à la discussion mais en pratique, lorsque la Fédération étudiante universitaire du Québec une d’autres associations étudiante tente d’avoir un entretient avec elle, personne ne répond aux lettre ni au téléphone. Faut pas croire tout ce que les politiciens disent dans les médias.

  • 5 avril 2012 · 12h12 Sinual

    Le gouvernement est en quete de coupures et d’argent. Je suis contre la facon dont mes dollars d’impot sont investit, mais pour satisfaire les deux parties il serait bien d’entendre parler de solutions. J’en convient que de mettre tout le fardeau de trouver une solution sur le dos des etudiants est injuste, mais etant la prochaine generation au pouvoir ce fardeau leur reviendra bientot de toute facon.

    L’idee de la biere pour financer les manifestations demontre un certain engagement entrepreneurial. Si les etudiants, a mon avis ceux qui sont souvent des penseurs et encore generalement asse jeune d’esprit pour le faire librement, s’ils pouvaient trouver une solution dans leur propre cercle pour resoudre le probleme du gouvernement.

    Un bon exemple serait un contrat social qui s’associt a la « gratuite/pas a plein prix » des etudes post-secondaire. Si on calcul l’augmentation generale des salaires des diplomes en comparant a ce meme montant sans diplome on peut generalement conclure que les diplomes vont payer plus d’impots. Puisque le montant paye en impots va largement compenser pour le montant recu, au bout de quelques annees, ne serait-il pas mieux de simplement s’assurer que les diplomes font fonctionner notre economie. S’assurer qu’ils ne partent pas dans l’ouest ou dans un autre pays avec les connaissances aquises « a rabais »(comparant a ailleurs).

    La penurie de main d’oeuvre qualifie dans plusieurs secteur et nos manques evident de proffessionnels dans des postes cle nous demontre que la solution monetaire est ailleurs que dans la simple augmentation des frais. Nos medecins pourraient par exemple avoir un contrat de travailler en region pendant 5 ans, entente prealable aux etudes qui avantage les deux partie. Ceci n’est qu’a titre d’exemple je ne connais pas les statistiques ou l’ampleur d’une telle decision.

    Je trouve simplement que les etudiants pourraient gagner en support de la population en demontrant leur interet a la gestion des investissements en education. Denigrer les banques et le systeme economique ne devrait etre qu’une etape, celle qui vient avant des propositions qui demontrent qu’un systeme mieux finance peut exister.

  • 5 avril 2012 · 13h07 le calinours bienveillant

    les bières existent déjà! chacun la sienne:

    martin rioux: la « pénombre » de la brasserie dieu du ciel.

    gabriel nadeau: la « don de dieu » de la brasserie unibroue.

    arièle grenier:la « messagère rousse » de la brasserie les bières de la nouvelle-france.

    richard martineau: la « sangri-bière » de la brasserie la barberie.

    stephane gendron: une bière d’épinette pour lui, j’ose même pas l’imaginer saoul.

    les étudiants: la « st-jean-baptiste » de la brasserie les naufrageurs.

    le parti libéral: la « titanic » des brasseurs RJ

    la police: la « brasse-camarade » de la brasserie la barberie.

    le contribuable: l’ « exploité » de la brasserie brasseurs du monde.

  • 5 avril 2012 · 14h42 Pierre-Luc Gagnon

    J’ai eu de nouvelles suggestions de noms pour cette «possible» bière par courriel. Je les partage avec vous :

    - la Vile École (genre mauvaise école)
    - La Charest
    - La Rouge Manif
    - La Socialiste
    - L’altruiste

    D’autres idées sur la table?

  • 5 avril 2012 · 14h54 Phillipe Hamel

    La pas de CLASSE.

  • 5 avril 2012 · 15h18 Jean-Félix Chénier

    - «la belle vie»?
    - «la juste part» ?
    - «la gardienne de la démocratie» ?
    - «Line la pas fine»
    - «L’endettée» ?

    • 5 avril 2012 · 15h40 Mathieu Poirier

      Oh oui, La belle vie! À déguster sur une terrasse d’Outremont. Celle du Dieu du ciel qui pourrait bien la brasser cette bière fruitée qui rappelle le goût de la Sangria.

  • 5 avril 2012 · 16h17 Etienne Choquette

    Boris ne serait pas déjà sur le coup?
    http://www2.infopresse.com/blogs/actualites/archive/2012/03/23/article-39504.aspx

    • 6 avril 2012 · 09h35 Pierre-Luc Gagnon

      @Etienne Choquette : 1) Ils ont fait un petit clin d’oeil dans leur logo, ils n’ont pas brassé une bière pour appuyer les étudiants. 2) Boris est une brasserie Française. Ce n’est pas grave en soi, mais on est moins proche de la cause. 3) Je ne pense pas qu’ils soutiennent financièrement la cause étudiante (à vérifier).

  • 5 avril 2012 · 19h43 julie graton

    La « 75 % » (mais pas à 75 % d’alcool… quand même…)
    La « Sève du Printemps »
    La « Hochelaga-Maisonneuve » (qu’on peut boire à Outremont)
    La « Broue du créancier »
    La « Mouise »
    La « Broue du tyran »
    La « Bière équitable »

  • 5 avril 2012 · 21h00 Yanick Bois

    « L’endettée »
    une bière amère avec un puissant arrière-goût.

  • 6 avril 2012 · 22h30 Jacriver

    « La Norvégienne » a $ 10 la bouteille comme ca coute en Norvege…

    Pour les étudiants qui réclament toujours le modele Norvégien en éducation!

  • 17 avril 2012 · 21h51 Charles

    J’imagine que tu as vu passé ça mais:

    « Ça va faire! Dieu du Ciel! ne pouvait plus rester silencieux face à la GRÈVE étudiante.
    Nous avons donc modifié notre logo:

    Pour supporter et appuyer sans réserve:
    - Le mouvement étudiant qui continue la GRÈVE malgré l’intimidation et la manipulation de l’opinion publique par Line Beauchamp et ses comparses;

    - Le courage des étudiants qui osent mettre en jeu leur session pour faire valoir leurs idées; ça fait tellement de bien de voir que la société québécoise se tient enfin debout face au dogme de l’économie qui doit dominer toute décision;

    - Les étudiants et autres citoyens qui voient l’enjeu des frais de scolarité pour ce qu’il est, soit avant tout un choix légitime à large portée sociale et non seulement une simple décision reliée au financement des universités

    Mais aussi pour dénoncer
    - 10 semaines d’inaction et de fermeture complète du gouvernement Charest face au conflit actuel, qui est, à notre avis, une preuve de l’incompétence et de l’entêtement idéologique de celui-ci;

    - l’hypocrisie du gouvernement libéral qui pense une chose et dit son contraire;

    - l’attitude du gouvernement libéral qui espère et suppose le désintéressement et l’ignorance de la population face à l’enjeu actuel.

    - L’entêtement de ce gouvernement à imposer une hausse des frais de scolarité malgré une opposition généralisée, qui ne fait que rendre encore plus évident l’idéologie néo-libérale qui est derrière cette décision;

    Enfin, nous croyons en la perte de légitimité du gouvernement actuel, incapable de saisir l’importance et la portée complète du mouvement de contestation actuelle

    Étudiants, nous vous encourageons à continuer le combat et à rester unis et fidèles à vos convictions. Vous êtes admirables, et une large partie de la société est avec vous! »

    Tiré de : http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=308853745854860&id=104295439644026

    • 18 avril 2012 · 23h48 Patrick Durand

      Je viens de lire le message de Charles qui exprime mieux que moi ma propre pensée. Il a su trouver de meilleurs mots que moi. Malgré tout, je vous livre mon message que j,avais préparé à l’avance, en appui aux étudiants et en voulant mettre en relief un point que personne ne parle; noyer le poisson. C’est-à dire que pendant tout ce temps (des semaines et des semaines ) de négociations qui n,en sont pas puisque le gouvernement dit qu’il est ouvert aux négociations mais qu’en réalité il reste ferme sur ses positions, pendant tout ce temps donc, on évite de parler du fiasco crapuleux du Plan Nord et de son Salon (en plus!). Donc j’y vais de mon copier-coller de texte:

      Rester ferme sur sa position de grève

      Il faut rester ferme sur sa position de grève et ne pas plier à la demande du gouvernement sur dénoncer les actes de violence. Le gouvernement du Québec veut nous voir être gentil, céder à leurs demandes, tuer toutes contestations, nous habituer au fait que manifester ne donne rien. Mais manifester est impératif.

      Les fondements du Québec

      Le Québec s’est battu sur des décennies pour avoir et garder 2 choses; les soins de santé et l’éducation pour tous. Le gouvernement actuel a déjà charcuté les soins de santé en plusieurs points, notamment avec l’apparition des ppp.

      Il veut faire la même chose avec l’éducation, prenant en exemple ce qui se fait ailleurs pour justifier la hausse de frais.

      La hausse de frais n’est pas une taxe comme les autres

      Toute la société Québécoise va payer cette hausse de frais, pas seulement les étudiants directement ou leurs parents. D’ailleurs, seule une société instruite peut en venir à bout de cette dette de 185 Milliards$.

      Ce n’est pas une simple taxe comme les autres, elle touche un des principes fondateurs du Québec: l’éducation.

      Le gouvernement a créé cette situation

      Comment négocier avec un gouvernement qui nous impose comme condition de dénoncer les actes de violence ? Le gouvernement a créé cette situation. Ils ne sont pas en position d’imposer quoi que ce soit pour négocier. Les deux côtés (le PLQ et les étudiants) doivent négocier les frais de scolarité et non les dénonciations.

      Le PLQ ne veut pas négocier réellement

      Ils traînent en longueur pour gagner du temps. Du haut de leur tribune, ils observent les robocops (policiers) foncer dans le tas d’étudiants. Ils poussent les étudiants aux actes plus physiques.

      Comment être considéré comme gréviste

      Les grévistes, s’ils deviennent des gentils toutous, sans casse, ne seront pas pris en considération. Ils ne le sont déjà pas présentement. Aucune grève au monde ne s’est faite sans « frictions » et éclats.

      Le dindon de la farce

      La lenteur des négociation sert le gouvernement
      Elle leur sert en beaucoup de points:
      Désuader toute contestation des Québécois, comme si on n’était pas assez « ‘rempant » comme ça
      Détourner l’attention des autres dossiers actuels: plan Nord et leur salon au Palais des Congrès et les arrestations des magouilleurs dont plusieurs seraient leurs amis
      Décourager tout espoir d’améliorer la situation au Québec

      Rester ferme sur sa position de grève

      Il faut rester ferme sur sa position de grève et ne pas plier à la demande du gouvernement de dénoncer les actes de violence. Rester sur sa position, uni ensemble, et manifester sont impératif.

  • 25 avril 2012 · 09h07 Charles

    Patrick, le message ne vient pas de moi mais du facebook de Dieu du Ciel!

  • 9 mai 2012 · 11h52 Charles

    Hey ben! visiblement les Brasseurs du Hameau ont une « Printemps Érable » en vente et les profit iraient a l’asso étudiante du cegep de Sherbrooke.
    http://www.facebook.com/photo.php?fbid=330827723655249&set=a.290932390978116.68193.288645267873495&type=1&ref=nf

  • 9 mai 2012 · 22h31 Patrick Durand

    Super! Belle étiquette. Je vais en acheter et me mettre sur cette potion magique dorénavant…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Pierre-Luc Gagnon
    Blogueur formé en journalisme, conseiller en bières de microbrasseries québécoises, rédacteur pigiste, fondateur de DimancheMatin.com, adeptes des communications modernes.

S’abonner au blogue

@biere_luc

+ @biere_luc →

Catégories