Une formule qui ne se renouvelle pas…

11 août 2007 14h49 · Richard Cayer

Franchement, d'un film à l'autre, les aventures de Lee et Carter finissent par se ressembler. Les seules choses qui changent, ce sont le méchant à affronter ainsi que le lieu de l'affrontement. Cette fois-ci, nos deux amis vont affronter les triades chinoises dans la belle ville de Paris. Comme de raison, on se moque beaucoup des français dans ce film, mais certaines blagues sur nos cousins de l'hexagone m'ont paru un peu dépassées pour l'année 2007. De plus, on perd beaucoup de blagues dans un film américain se déroulant en France mais traduit en français. Cela oblige les traducteurs à utiliser d'artifices afin que l'on saisisse bien certains gags jouant sur la barrière du langage. Pour le reste, vous savez bien à quoi vous attendre, car vous connaissez déjà la recette. Lee (Chan) est le spécialiste des arts martiaux plus tranquille tandis que Carter (Tucker) est un type super-énervé qui n'arrête pas de parler et qui se croit le roi des séducteurs. Nos deux héros vont se faire poursuivre et vont devoir se battre dans les lieux les plus connus d'une ville célèbre. Dans le cas de ce troisième volet, c'est Paris qui est l'heureuse élue.

En bref, je vous dirais que si vous êtes un fanatique de la série "Rush hour", vous devriez quand même apprécier ce film. Les amateurs de Jackie Chan devraient également s'amuser au visionnement de ce film, car ce dernier est encore en forme même s'il a atteint la cinquantaine. Pour les autres, vous devriez vous choisir un autre film.

Partagez cette page

Classé dans :  Non classé

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Richard Cayer

Catégories

Archives