Une petite tape sur la main de Bush

16 octobre 2008 21h37 · Richard Cayer

Il y a eu plusieurs films sur des présidents américains, mais c'est la première fois qu'on ose présenter un film sur un chef d'état alors qu'il est encore en poste.  Loin d'en faire un saint, Oliver Stone, le réalisateur, reconnait quand même quelques qualités à Georges W. Bush.  Par exemple, on voit dans le film que W est un être très déterminé et assez proche du peuple.  C'est probablement grâce à cette dernière qualité qu'il a pu se faire élire à deux reprises, car notre ami, aussi sympathique qu'il soit, a quand même énormément de défauts.  Le film raconte principalement les préparatifs de la guerre "éclair" de 2003 avec des "flashbacks" sur l'ascension de ce fils de riche un peu idiot qui aimait un peu trop faire la fête.

Josh Brolin est excellent dans le rôle du président niais et il est secondé de façon admirable par des vétérans comme Scott Glen et Richard Dreyfuss.  James Cromwell incarne, quant à lui, un Bush père qui est parfois dur et parfois vulnérable.  En ce qui concerne la réalisation, Oliver Stone réussit à élever le tout à un niveau un petit peu plus élevé que le drame biographique mais pas plus.

Il s'agit donc d'un excellent film, mais je lui reproche quand même de ne pas avoir été assez méchant envers ce président.  Après tout, la guerre inutile de W a quand même coûté des milliers de vie, et il mérite un sort pire qu'une petite tape sur la main.

Partagez cette page

Classé dans :  Non classé

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Richard Cayer

Catégories

Archives