Une recette gagnante mais pas innovatrice…

18 juillet 2011 20h08 · Richard Cayer

Depuis le succès de "The hangover", tout le monde pense faire fortune en créant des comédies vulgaires.  On a eu droit à "Bad teacher" en premier, puis ce fut le tour de "Horrible Bosses".  Bon, au moins un point positif, le titre des deux films en question n'est pas mensonger et veut tout dire.  Deuxième point positif, on n'a qu'à recycler des idées déjà véhiculées dans d'autres films mais en y ajoutant un maximum de vulgarité.  Ajoutons à cela quelques vedettes qui ne pognent plus autant qu'avant mais dont tout le monde se rappelle encore comme Jennifer Aniston, Cameron Diaz ou Kevin Spacey.  Au point où ils en sont rendus, ils seraient prêts à faire n'importe quoi pour ne pas se faire oublier.

En bonus, si le film parle d'une situation déjà vécue à un certain moment dans leur vie par la majeure partie des cinéphiles (par exemple: des mauvais professeurs ou des méchants patrons), vous venez de gagner la sympathie du public.

Bingo !  Vous venez de trouver la recette pour un bonne petite comédie qui ne coûte pas très cher à produire, mais qui va vous rapporter une fortune.  Après tout, pimenter un film de quelques phrases vulgaires et d'un peu de nudité, cela coûte beaucoup moins cher que les effets 3D d'Avatar et rapporte parfois autant.

En bref, c'est comique, cela passe le temps, mais c'est loin d'être innovateur.

Partagez cette page

Classé dans :  Non classé

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Richard Cayer

Catégories

Archives