1.LUGARES COMMUNES

Pour l’univers déjanté et poétique de Benoit Lachambre, l’humour désopilant et surtout, pour l’extraordinaire capacité de communication sensorielle des créateurs-interprètes qui réussissent à induire des effets physiques chez le spectateur. Mentionnons aussi son solo dansé par Louise Lecavalier.

2.UN HOMME ET UNE FEMME

Pour l’audace et le génie dont Dominique Porte et Alain Francoeur ont fait preuve en traduisant en murmures gestuels le drame psychologique contenu dans la musique du Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók.

3.LES ANGLES MORTS

Pour la courageuse remise en question du rôle de l’artiste et de l’humain en lui, pour la charge émotive et la cohérence d’une oeuvre tout en images et en atmosphères signée Mélanie Demers et Boyzie Cekwana.

4.R.A.F.T. 70

Pour la cohésion de ce spectacle d’improvisation orchestré par Marc Boivin, pour l’efficace complicité d’une équipe de cinq danseurs, une musicienne, un artiste visuel et un éclairagiste, et pour la façon originale de débuter et de clore la représentation.

5.BRUTALIS

Pour le brouillage des repères, la minutie du travail de collaboration entre corps et lumière, et le voyage extraordinaire qui en résulte pour le spectateur. Chapeau à la Bruxelloise Karine Ponties.

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →