Des bilans mais pas le mien

17 décembre 2012 19h02 · Venise Landry

Vivre et écrire
Hé là ! Jamais je n’aurais cru, avant que Rue des libraires en fasse pour moi le recensement, que l’année 2012 avait été aussi inspirante pour les auteurs de science non fictive ! Ce n’est pas l’encens de rose qui les inspire, ni la vue d’une aurore boréale, plutôt l’humain et sa planète Terre dans tous ses états.

cinq livres sous chaque catégorie, en italique, mes indices  :

Le Printemps Érable : 3 fois le mot rouge, 3 fois le mot printemps pour l’ensemble des 5 titres
Le Parti Québécois au Pouvoir : 3 fois le mot indépendance et ses dérivés et 2 fois québécois rimant avec Marois
Les Élections Américaines : 2 fois Obama et un Haine froide
Le Scandale De La Corruption : 3 fois mafia, 2 fois corruption
La Grève Au Hockey : Aucun titre avec le mot grève (pas vendeur) et des couvertures bleu-blanc-rouge
La Crise En Europe : Les économistes atterrés, l’Europe maltraité
Le Plan Nord : Paradis sous terre, 2 minier, 1 minière, 1 gaz de schiste
Les Jeux Olympiques De Londres : 5 fois jeux olympiques, une BD.
L’ouragan Sandy : 2 fois climatique, 1 fois ouragan (album enfant) et 1 Mal de terre
L’affaire Luko Magnotta : 3 fois tueurs, 2 fois meurtriers, une seule fois sexuel.

50 livres de l’année
La Presse se serait casser la tête. Les livres sont si remarquables en 2012 que d’en sélectionner 50 fut une activité intense. Ça fait toujours plaisir à lire, tout en n’oubliant pas que cette sélection de top 50 découle d’une première sélection basée sur des critères … qu’on ignore !

20 livres sur 50 – publiés par des maisons d’édition québécoise :
Boréal (3) – Leméac (3) – Alto (2) – Peuplade (1) – Hamac (1) – Marchand de feuilles (1) – Quartanier (1) – XYZ (1) – La Pastèque (1) – Soulières (1) 400 Coups (1) – Glénat Qc (1) – La Goélette (1) – VLB (1) – La Presse (1).
Parmi ces 20 :
3 documentaires – 2 bandes dessinées – 2 Jeunesse – 13 romans pour adulte. Vous retrouverez des descriptions de chaque livre succinctes et percutantes.

L’avenir du livre au Québec  – Le Mouton noir
Un bilan en mots réfléchis, des personnalités du milieu se prononcent (pas de droite, pas de gauche, du milieu).
- Martin Robitaille, auteur et professeur de lettres à l’UQAR
- Rodney Saint-Éloi, auteur et éditeur chez Mémoire d’encrier
- Stéphanie Pelletier, auteure
- David Nadeau, bibliothécaire et responsable des bibliothèques de Rimouski
- Lysiane Drewitt, libraire à la Librairie Boutique Vénus

Bilan du webzine La Recrue
Bilan mensuel (qui a pensé que je présenterais que des bilans annuels, hein, qui l’a pensé ?). Le dernier numéro de l’an 2012 m’a frappée par son contenu riche. Les rédacteurs et rédactrices ont tout donné, comme si c’était le dernier. Et la bonne nouvelle est que ce n’est pas le dernier !

13 commentaires de lecture pour 10 romans, une entrevue, un questionnaire, des extraits lus par l’auteure Stéphanie Pelletier, + le mot de la rédactrice en chef. Imaginez-le entre vos mains, comme il est volumineux ! Vous en avez pour votre argent, n’est-ce pas ? Et quand on pense qu’il est gratuit. Quand on pense que la paye des 17 rédacteurs rédactrices est la reconnaissance ! Et pour le webmestre, pas de chicane, exactement la même paye.

La Recrue du mois : Stéphanie Pelletier : Quand les guêpes se taisent.

Mon bilan
Je vais le rédiger en janvier, et bien sûr, je vais transférer la tradition du Passe-Mot ici, en offrant un Top 10 de mes lectures, desquelles j’ai déjà commencées à réfléchir. Pourquoi janvier ? Pas seulement pour le recul après la frénésie des Fêtes, mais pour pouvoir y inclure mes lectures du 31 décembre !

Partagez cette page

Classé dans :  Bande dessinée, Librairies, Livres, Réflexion littérature, Vrac
+ sur le même sujet :  , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Venise Landry
    J'aurais voulu être une artiste ? Euh ... non, journaliste ! Travaille fort pour que l'on consomme à outrance littérature et cinéma de chez nous. Comme une consommatrice avertie en vaut deux, je suis deux et passe le mot de la littérature québécoise depuis 2005 : www.passemot.blogspot.com

S’abonner au blogue

@VeniseLandry

+ @VeniseLandry →