Le mythe du kebab

En général, on associe cuisine turque avec kebab, mais chez Su, la chef-propriétaire Fisun Ercan la présente tout autrement, dans toute sa variété et sa richesse. La Turquie est située au carrefour de l’Europe et du Moyen-Orient, et ses influences culinaires sont multiples. Mais si ce n’est pas le kebab, quelle est la spécialité turque? «C’est l’éternelle question!» répond la chef originaire d’Izmir, une station balnéaire sur la côte égéenne turque. «Sa spécialité, c’est sa variété! Ça change d’une région à l’autre, d’une ville à l’autre, parfois même d’un quartier à l’autre!» ajoute-t-elle. C’est pour cette raison d’ailleurs que son menu change constamment. Chez Su, on dément également un autre mythe: «Beaucoup de gens croient que la cuisine turque est lourde et épicée, mais ce n’est pas le cas. Il y a un équilibre entre les épices et les herbes. Il s’agit plutôt d’une cuisine parfumée», ajoute-t-elle. Et il suffit de voir les plats pour rapidement constater qu’ici, on fait dans la finesse.

Une cuisine turque raffinée dans un décor frais et estival

Au menu, il y a bien sûr des mijotés d’agneau, mais pas de bœuf par contre! En Turquie, s’il arrive régulièrement que le type de viande ne soit pas inscrit sur le menu, seulement la quantité, c’est que tout le monde sait que c’est de l’agneau. Un peu comme dans la tradition turque qui veut qu’un plat ne puisse pas être aussi bien réussi d’une région à l’autre en raison du pâturage où s’alimentent les animaux, Mme Ercan se procure tous ses produits localement. L’agneau vient de Kamouraska, le veau, de Charlevoix et les légumes, de fermes locales. Il y a également les classiques mezze, mais l’incontournable de la maison, selon la chef elle-même, ce sont les pâtes maison farcies au veau ou aux lentilles, servies dans du yogourt à l’ail et une sauce tomate.

Su a installé ses pénates rue Wellington, à Verdun, en 2006, et l’automne dernier, le restaurant faisait peau neuve, passant du brun et rouge à un blanc lumineux accentué de touches de bleu méditerranéennes. Un décor et une cuisine ensoleillés pour l’été.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel