Jour après jour, le Pain béni se soucie de faire honneur à sa carte salivante et prolixe.

Les œuvres du peintre Maurice Richard égayent encore de leurs couleurs vives ce décor d’un chic dépouillé. Mais, dans le petit salon discret où nous aboutissons, tout au fond du resto, des tableaux d’une autre facture s’imposent à notre attention. Ils sont trois, signés Guy Monette, et se veulent un hommage au peintre et graveur Wassily Kandinsky. Ils alimenteront notre conversation pendant quelques minutes et nous y reviendrons par la suite, de loin en loin. Notre estomac traîne encore le souvenir un peu lourd des Fêtes et notre faim capricieuse change d’objectif à chaque coup d’œil jeté sur la carte. Elle se balade de la terrine de gibier (confit de légumes et sirop de porto) au panini de charcuteries et camembert fondant, saute aux linguines crémeux au jambon, dérape en direction du poulet à l’ail confit et pesto de basilic. "T’as vu le menu du soir?" demande ma compagne. Encore une diversion, bien sûr, puisque nous sommes à l’heure du dîner. Je me laisse tout de même prendre au jeu: demi-poulet de Cornouailles et côtes levées de sanglier, magret de canard caramélisé à la sauce hoisin, pétoncles et foie gras poêlés à la fleur de sel… Délaissant la salle à manger où les clients sont nombreux et plus décidés que nous, notre serveur vient de temps à autre faire un petit tour discret (et souriant) de notre côté. Après quelques gorgées de vin blanc (Trebbiano d’Abruzzo 2003), mon amie se sent d’attaque et n’attend plus que moi. Je m’empresse donc de survoler les fondues au fromage québécois et cidre, cassolette de moules à la tequila, thon rouge, curry de légumes aux noix d’acajou et abricots séchés, jambonnette de lapin au prosciutto, bavette de cerf aux canneberges; puis je referme la carte, pas tout à fait convaincu, mais affamé en diable. Nos commandes filent à la cuisine. Peu de temps après arrivent nos soupes. Pour mon amie, celle du jour (à l’aubergine, aux tomates et aux poivrons rouges), soit un potage velouté, assaisonné avec justesse et nuancé d’une petite pointe d’acidité. Pour moi, elle est à l’oignon, à la bière et à l’érable; je l’ai demandée non gratinée. De bon goût, elle s’avère tout de même un peu trop sucrée. Les assiettes suivantes se présentent à nous chaudes et colorées, copieuses à souhait. Dans la mienne, des carottes entières, des champignons, du bokchoi, du brocoli, des poivrons rouges et verts complètent l’escorte composée par ailleurs de linguines aux épinards et aux tomates. L’essentiel? Deux beaux médaillons de veau grillés, nappés d’une sauce au porto particulièrement réussie – dont j’apprécie la présence d’autant plus que la viande, seule, se révèle inexplicablement acide. Pour ne pas être tout à fait "végé" aujourd’hui, mon amie a demandé d’ajouter un "extra poulet" à sa salade fraîche aux agrumes et canneberges séchées. Nos univers n’étant pas hermétiques, nous pratiquons librement le troc, échangeant viande contre poulet et légumes contre feuilles vertes. Pour finir, nous trinquons au café filtre et thé Earl Grey en faisant table rase d’une tranche de bûche maison pleurant un coulis de framboises et garnie de carambole et d’ananas.

Le Pain béni
24, rue Sainte-Anne
Québec (Québec)
Téléphone: (418) 694-9485
Menu du jour à partir de 11,95 $
Table d’hôte à partir de 25 $
Dîner pour deux (incluant boissons et taxes): 42,85 $
Fermé pour rénovation jusqu’au 27 janvier

ooo

LE MARCHÉ D’HIVER

Cette année encore, le Marché du Vieux-Port de Québec vous invite à son Marché d’hiver qui se tiendra jusqu’au 30 avril sous le thème "Venez savourer la chaleur des produits de chez nous!" Artisans, producteurs et transformateurs venus des quatre coins du Québec vous offrent donc, sans intermédiaires, leurs fruits, légumes, viandes, charcuteries, pâtisseries, confitures, gelées, boissons et autres victuailles de qualité au meilleur prix. Vous pourrez aussi participer à de nombreuses activités: les Journées Découvertes des 14 et 15 janvier (www.journeesdecouvertes.com), des démonstrations culinaires (Qu’est-ce qu’on mange?) organisées en collaboration avec la Fédération 24 et les Cercles de Fermières du Québec, cabanes à sucre, concours de sculptures sur neige, randonnées de traîneaux à chiens, etc. Renseignements: (418) 692-2517, poste 294, ou www.parcoursgourmand.com.

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel