AU BORD DU FLEUVE La réputation du Café des Éclusiers n’est plus à faire. Apprécié pour ses 5 à 7 […]

AU BORD DU FLEUVE

La réputation du Café des Éclusiers n’est plus à faire. Apprécié pour ses 5 à 7 au bord du Saint-Laurent, le café innove cette année avec l’ouverture du Mojito Lounge, un tout nouvel espace aménagé sur la terrasse. On y sert une variété de mojitos, entre autres à la mangue, aux fraises ou à la clémentine… Surprenant mais amusant, un grand lit trône maintenant au centre du lounge! Une vocation un peu moins connue du café est celle de son "Club de plage". En journée, on peut se faire dorer au soleil sur les chaises longues et une douche y est disponible pour se rafraîchir.

Le Bistro Vû, apparu l’an dernier dans le paysage des Quais du Vieux-Port, propose quatre terrasses, sur différents niveaux, avec vue sur la marina et le quai de l’Horloge. Les burgers et grilled cheese côtoient les grillades plus élaborées comme la bavette de boeuf à l’échalote et la cuisse de canard confite. Pour des réceptions privées, l’endroit propose les services du Traiteur Julien-Leblanc. Cette année, du 13 juin au 15 août, on présente les samedis "Tout Vû Tout Flamme!", où il sera possible d’admirer le feu d’artifice tout en dégustant un repas aux saveurs du pays en compétition. L’ouverture du Bistro se fera le 4 juin.

DANS LES COURS ET JARDINS

Le restaurant Le Local possède une grande terrasse à l’avant de l’établissement. Le soleil y plombe pratiquement toute la journée et les murs de brique, recouverts de vignes, ajoutent de la chaleur à l’endroit. En mai, le resto du chef-vedette Louis-François Marcotte fêtera son premier anniversaire avec un nouveau chef de cuisine, Charles-Emmanuel Parizeau. Après avoir travaillé à L’Arpège à Paris et au Toqué! à Montréal, le chef propose maintenant ses créations au Local. À surveiller, la côte de veau grillée et les raviolis au canard confit.

Cet été, les fidèles de Chez L’Épicier sont gâtés puisque sur l’heure du midi, on leur offre maintenant une terrasse: celle du restaurant Version Laurent Godbout. Le chef, qui est propriétaire de ces deux établissements, a décidé de transférer l’équipe et le menu de Chez L’Épicier à la terrasse du Version tous les midis. Pour les plus petits budgets, on y retrouve maintenant des plats à petits prix, comme la salade César avec croûtons au feta à 6 $, mais toujours apprêtée à la façon Laurent Godbout. Le soir, les deux restaurants reprennent leur identité personnelle. Les nombreuses chandelles, les drapés blanc crème et les espaces avec divans donnent à la terrasse du restaurant Version un aspect chic et intime.

Les jardins de l’hôtel Le Saint-Sulpice offrent un cadre relaxant et champêtre. On y mange entouré d’arbres, de fleurs et d’arbustes. Des poissons nagent dans une petite fontaine installée au centre de la terrasse. Une grande partie de celle-ci est couverte et chauffée pour les soirées plus fraîches de l’été. Le chef Bernard L’Hôte propose trois nouveaux menus estivaux distincts: le soir, le midi et le brunch du dimanche. On salive à la vue des pétoncles rôtis à la sauce safranée et du carré d’agneau avec sa tarte de légumes au beurre de thym et vinaigre balsamique.

PAR LES RUES ET RUELLES /

Cachée à l’angle de Saint-Gabriel et Sainte-Thérèse, il y a la coquette terrasse du restaurant Le Saint-Gabriel. Celle-ci est entourée de murs de pierre où les vignes s’agrippent. Cette année, un nouveau chef se joint à l’équipe en journée: Nicolas Lafortune, ancien chef de Daniel Vézina. À surveiller dans le menu, les saucisses artisanales faites sur place, la salade niçoise au rouget et la bavette de bison à l’échalote.

Il y a une nouvelle venue sur de la Commune: la terrasse du restaurant Viva. Elle offre une dizaine de tables et quelques fauteuils de cuir avec tables basses. Le restaurant propose une cuisine méditerranéenne, paninis italiens, salades printanières et fruits de mer. Le mardi, on y mange une variété de tapas espagnoles et un D.J. y mixe de la musique électronique.

EN PLEIN CIEL /

La terrasse de l’hôtel Le Place d’Armes propose un heureux mélange de l’ambiance branchée de son bar, la Suite 701, et de celle de la cuisine de son restaurant, Aix Cuisine du Terroir. Située sur le toit de l’hôtel, elle offre une vue imprenable sur le centre-ville et la place d’Armes. Au premier niveau de la terrasse, on a ajouté cette année des canapés de cuirette blanche et de grands palmiers. On y concocte aussi de nouveaux cocktails, comme le Bubblegum Martini.

La terrasse du Verses Sky, située au cinquième étage de l’Hôtel Nelligan, est un endroit de choix pour observer de haut la basilique Notre-Dame et les bateaux amarrés au port. Le bar a été complètement rénové, sa façade est maintenant rehaussée de panneaux blancs lumineux. La terrasse est entourée de plantes vertes et de cactus. Au menu cet été, entre autres, le ceviche de pétoncles sur granité de carottes et le burger géant. Une grande variété de smoothies est offerte, avec ou sans alcool. À déguster dans l’ambiance zen de la terrasse.

CARNET D’ADRESSES /

Café des Éclusiers
400, rue de la Commune Ouest, 514 496-0109
www.cafedeseclusiers.ca

Bistro Vû
550, rue de la Commune Est, 514 451-1530
www.bistrovu.com

Le Local
740, rue William, 514 397-8760
www.resto-lelocal.com

Chez L’Épicier
311, rue Saint-Paul Est, 514 878-2232
www.chezlepicier.com

Version Laurent Godbout
295, rue Saint-Paul Est, 514 871-9135

www.version-restaurant.com

Le Saint-Sulpice
414, rue Saint-Sulpice, 514 288-1000
www.lesaintsulpice.com

Le Saint-Gabriel
426, rue Saint-Gabriel, 514 878-3561
www.lesaint-gabriel.com

Viva
29, rue de la Commune Est, 514 954-4334

Le Place d’Armes
55, rue Saint-Jacques Ouest, 1 888 450-1887
www.hotelplacedarmes.com

Verses
100, rue Saint-Paul Ouest, 514 788-4000
www.versesrestaurant.com

ooo

Boris Bistro
465, rue McGill, Montréal, 514 848-9575; www.borisbistro.com
Midi: 70 $; Soir: 70 $
Doté d’une des plus belles terrasses de Montréal et d’un design intérieur branché et élégant, le Boris Bistro propose une cuisine réussie destinée à séduire les palais frileux comme les audacieux. Le classique foie gras de canard au torchon du Lac Brome et le tartare de saumon voisinent par exemple avec le cappuccino aux trois champignons, coiffé d’une aérienne mousse au romarin, ou encore avec le sorbet à l’açai, un délicieux fruit amazonien, dans le rayon des desserts. Le repas est d’autant plus agréable que l’insonorisation, le service courtois et attentif et un rapport qualité-prix intéressant se greffent à la qualité des plats.

Aszú
212, rue Notre-Dame Ouest, Montréal, 514 845-5436; www.aszu.ca
Midi: 50 $; Soir: 110 $
Légèrement en retrait du Vieux-Montréal touristique ou branché, cette adresse mise sur le vin d’abord – les murs sont d’ailleurs littéralement tapissés de bons crus – mais sans négliger sa cuisine. En salle, on a donc affaire à des connaisseurs, des gens qui savent répondre aux questions et offrir un véritable choix à la clientèle. Et même si la carte est un peu courte – quelques plats de viande, de poisson et de fruits de mer, pas beaucoup plus -, elle est bien construite. Côté décor, l’ancien se mêle élégamment au moderne, et en été, la terrasse est vraiment agréable à l’oeil et reposante pour l’esprit. D’accord, tout ça n’est pas donné, mais on est en plein quartier des affaires et la qualité est au rendez-vous. 

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel