Pour ceux qui l’ont connu, Les Héritiers était une petite table au coeur du Plateau où roucoulait une traditionnelle cuisine […]

Pour ceux qui l’ont connu, Les Héritiers était une petite table au coeur du Plateau où roucoulait une traditionnelle cuisine française, même franchouillarde. Gros virage pour les propriétaires: en s’installant sur l’avenue du Mont-Royal, les voilà à la tête d’un établissement bien plus branché. Le local a été judicieusement choisi, à l’est de Papineau, dans un secteur encore peu menaçant côté compétition. Il a aussi été rénové: hauts plafonds embossés, généreuse fenestration, blanc immaculé aux murs rehaussés d’une touche de bois chaleureuse. Mais nos hôtes ont su conserver ce plus qui a fait leur marque de commerce: la formule "apportez votre vin". Il faut dire qu’ils naviguent sur le concept depuis un petit bout de temps avec leurs deux autres enseignes, Monsieur B et Les Infidèles. Ce genre d’établissement est un défi pour le chef, qui ne peut compter que sur lui (et pas sur les ventes du bar!) pour faire des profits. Sa mission: utiliser avec créativité des ingrédients pas trop chers pour épater la galerie.

Au menu

Nos proprios, avec leurs trois restos, sont aussi habitués à ce genre de menu: une cuisine annoncée française mais revampée, structurée, montée. Souvent éloignée des classiques, elle présente des plats plutôt appétissant, axés sur le produit.

Comme il est de mise dans cette catégorie de resto, on vous présente d’abord la soupe du jour, offerte à tous les clients. Ce soir, il s’agit d’une très banale crème d’asperges, qui goûte surtout le bouillon de poulet. Passons. Les choses sérieuses arrivent ensuite: un risotto aromatisé à la courge et son croquant de prosciutto. La discussion s’anime rapidement avec mon invité de la soirée. Le riz? Cuisson inégale, car on tombe à la fois sur des grains crus et trop cuits. La cassolette d’escargots et champignons manque de pep, malgré la présence de fromage (Sir Laurier) et de croûtons grillés au beurre d’herbes. Le tartare de thon (albacore) pèche par excès de citron: trop acide. Il est déposé sur un lit de légumes divers et presque crus, en julienne, accompagnés d’une tranche de citron (encore!) décorée de graines de sésame noires.

Côté plats, c’est également inégal. Belle tentative dans cette assiette végétarienne, un portobello farci aux lentilles, mais noyé dans son coulis de carottes. On y trouve aussi des légumes-racines, du fromage de chèvre et des chips de champignons. C’est abondant, mais ça manque de vigueur.

Les viandes sont par contre très bien choisies et préparées: excellent filet de boeuf grillé sur un écrasé de pommes de terre au foie gras (qui manque cruellement… de foie gras!) et une belle échine de porc grillée, tendre et rosée, sur une purée de panais et céleri-rave accompagnée de pommes au brandy. Des accompagnements qui plairont plutôt aux dents sucrées, cela dit.

Desserts

Tout est bien qui finit bien. Les desserts sont séduisants: jolie marquise au chocolat, banane et caramel et très suave tarte au citron, sorbet coco et zeste de lime.

Emballant /
Les carnivores apprécieront les savoureuses pièces de viande. Le service est adorable et plein d’humour, presque trop bavard. La déco est ravissante et chaleureuse.

Décevant /
Quelques accros: les cuissons et les assaisonnements sont parfois mal contrôlés. Et l’ensemble, malgré l’effort, manque de personnalité et de punch.

Combien? /
À midi, comptez environ 25 $ par personne. En soirée, doublez pour faire un tour complet du menu. Et vous apportez votre vin, bien sûr.

Quand? /
Le midi, du mardi au vendredi, dès 11 h 30. En soirée, du lundi au dimanche, à partir de 17 h 30. Le resto propose deux services les vendredis et samedis: 18 h et 21 h.

Où? /
Les Héritiers
1915, avenue du Mont-Royal Est, Montréal
514 528-4953, www.lesheritiers.com


Virage sur Mont-Royal Critique par Voir - . Cote: 2

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel