Il faut un peu de tout pour faire un monde… dans le Bas-Saint-Laurent: une gang de tripeux de jazz très contemporain comme une autre de passionnés du Moyen Âge.

Ceux qui s’ennuient déjà de la folie du Festival de Jazz montréalais se doivent de prendre la route de Rimouski où se déroulera du 3 au 6 septembre le Festi-jazz international: une 24e édition bien mature avec quatre grands spectacles et une belle panoplie de musiciens et chanteurs d’ici ou d’ailleurs. La chanteuse Susie Arioli et son trio ouvriront le bal avec un retour aux sources, par le biais d’une interprétation tout en douceur et en chaleur des plus grands succès du jazz vocal. On attend avec impatience la prestation du pianiste prodige israélien Yaron Herman, lui aussi en trio, tandis que le trompettiste franco-suisse Erik Truffaz promènera son quartette et nos oreilles entre jazz classique et musique urbaine sur rythmes groovy et électro. Déménagement garanti aussi avec le trio pourtant tout classique The Bad Plus (piano, contrebasse, batterie) mais jouant dans les registres d’un répertoire passablement éclaté. Les billets pour ces grands spectacles se vendent 33 $ (20 $ pour les étudiants, passeport de 4 pour 99 $).

Sur les scènes extérieures aux abords accessibles avec un bracelet coûtant 15 $, on peut aussi se régaler. Parmi les morceaux de choix, citons Rick L. Blues, bluesman et harmoniciste bien de chez nous qui sait soulever les foules en créant une ambiance sonore très personnelle. La populaire Compagnie créole débarque avec ses chatoyantes couleurs musicales des Antilles tandis que Stefie Shock se muera en D.J. Voilà qui promet! D.J. encore, mais en version électro planante avec Amon Tobin, Brésilien d’origine, globe-trotter devant l’Éternel et musicien-explorateur de nouveaux sons… Enfin, à ceux qui aiment Patrick Watson, on recommande un petit nouveau qui lui ressemble: David Martel est un musicien autodidacte, style rock-folk, avec guitare en bandoulière et voix puissante, découvert par le producteur de Jean Leloup. À entendre en concert!

Festi-jazz international de Rimouski
418 724-7844 ou www.festijazzrimouski.com

RETOUR DANS LE TEMPS

Pas le temps de traîner: c’est ce week-end que ça se passe… dans la bourgade de Saint-Marcellin (300 âmes), dans l’arrière-pays de Rimouski. Du 14 au 16 août, c’est la fête annuelle aux couleurs du Moyen-Âge qui prend son envol. Pour sa huitième édition, la Feste médiévale se déploie en costumes d’époque et en animations en tous genres dans l’enceinte d’un bourg médiéval reconstitué avec tour de guet de 15 mètres de haut. Pour se retremper dans l’ambiance de ces temps anciens, rien de tel qu’un concert de musique médiévale par l’ensemble Cercamon, à l’église du village, le passage des saltimbanques-cracheurs de feu et une bonne série de tournois dignes des preux chevaliers. Attraction principale: les tirs de trébuchet et de catapulte, armes du même genre mais de grosseurs bien différentes, le premier permettant, par exemple, de lancer des boulets de 100 kilos à plus de 200 mètres de distance pour terrasser ses adversaires… En prime, des feux de joie, un marché public médiéval et un grand banquet "du seigneur", le tout à prix doux (5 $ pour l’accès au site ou 22 $ avec le banquet), sans compter le camping offert gratuitement.

Feste médiévale
418 798-8127 ou www.festemedievale.com

CIRCUIT DES PAYSAGES

C’est un drôle de circuit que celui-ci: il démarre à la maison sur le site Internet www.patrimoine.bassaintlaurent.ca/paysages pour vous détailler 25 paysages remarquables du Bas-Saint-Laurent, connus ou méconnus, avec cartes et points de GPS identifiés pour faciliter la localisation des meilleurs panoramas et chemins de découverte. À vos marques pour composer votre propre itinéraire de visites, du bout du quai de Pointe-aux-Orignaux, à Rivière-Ouelle, jusqu’au Vieux Chemin du bord du lac Pohénégamook, en passant par la verdoyante île Verte, les contreforts des monts Notre-Dame à Sainte-Irène, les crêtes et lacs de Saint-Fabien, la vallée bucolique de la rivière Ferrée à Saint-Narcisse-de-Rimouski, la route des Sauvages à Saint-Épiphane ou les trois clochers du rang A à Saint-Clément. Parfait pour une balade en auto par temps incertain…

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres