Blogue de Stéphanie Alcaraz Robinson Alcatraz... pas de «T» RSS

Formée en sciences des religions, immigration et communications, je parcours le monde à la recherche de nouveaux sujets d'écriture. Journaliste, pigiste, étudiante et passionée des Canadiens... J'aspire à faire le tour du monde au moins quatre fois. Je compte bien vous en faire voir de toutes les couleurs!

La Bombe: une solution?

12 novembre 2013 · Humeur, Société · Stéphanie Alcaraz Robinson
22

J’ai eu une conversation très troublante avec Mario*, un homme dans la cinquantaine, originaire du Lac-Saint-Jean qui habite désormais en Montérégie. Un homme qui est tout ce qui est de plus banal: job normale, famille normale, passes-temps normaux. (Mais bon, on définira le mot normal un autre jour) Bref, j’ai eu une conversation avec cet homme. Conversation donc qui m’a donnée la chair de poule. Mario se décrit comme un homme qui a voyagé, qui connaît bien des choses et qui est instruit. Ce même Mario, alors que l’on discutait à propos de l’Islam, en est venu à la conclusion qu’il « faut fouttre une bombe en Arabie Saoudite pis toutes ces pays-là. » Conclusion qu’il avait ruminé somme toutes depuis longtemps. En essayant de comprendre le fond de sa pensée et de mettre mon doigt sur l’origine de cette haine qui le pousse à fantasmer sur la mort de millions de personnes, j’ai découvert à quel point certaines personnes ne savent pas utiliser internet. Selon Mario, dans le Coran, c’est écrit que « tous les musulmans doivent tuer des blancs ». C’est également écrit « que les musulmans doivent détester tout ceux qui ne sont pas musulmans ». Aussi qu’«Allah déteste les femmes, elles sont [...]

Lire le billet →

Que dites-vous à cette jeune musulmane?

13 octobre 2013 · Humeur, Société · Stéphanie Alcaraz Robinson
42

Lors de mes études en sciences des religions, j’ai suivi un cours avec Marie-Andrée Roy, professeure à l’Université du Québec à Montréal et ancienne présidente du Comité sur les affaires religieuses (qui, soit dit en passant, a été écarté du débat sur la Charte). Pour mon travail de fin de session, j’ai interviewé une étudiante fréquentant une école secondaire. À l’époque, elle avait 15 ans. Elle est la fille de deux immigrés musulmans qui ont fui un pays qu’ils considéraient répressif et qui désiraient offrir la liberté à leurs enfants. Selon cette fille, née au Québec, ses parents étaient loin d’être des islamistes, des intégristes ou une menace pour les valeurs québécoises. Au contraire, extrêmement intégrés au Québec, ils vivaient leur religion dans le privé de leur résidence et ne fréquentaient aucune mosquée. À leur grand désarroi, leur fille décide un jour de porter le voile. On parle du hijab, ce voile qui se porte sur la tête et qui ne couvre pas le visage. Ils ont tout tenté pour l’en dissuader : pour eux, c’est le symbole d’une répression; le symbole de tout ce qu’ils ont voulu fuir lorsqu’ils se sont établis au Québec. [...]

Lire le billet →

Jonas en privé… ou presque

28 septembre 2013 · Divers, Musique, Scène · Stéphanie Alcaraz Robinson
Jonas en privé… ou presque

Jonas en spectacle au Pub Phoenix

Deux hommes, une scène et une foule enchantée. Pour la 4e fois, Jonas et Corey Diabo se sont produits au Phoenix Resto Pub de Sainte-Julie mercredi dernier. Ambiance feutrée et éclairage minimal n’empêche pas Jonas de briller sur scène. Même pour un spectacle acoustique et intimiste, le chanteur déborde d’énergie. Il habite la petite scène avec une aise singulière et on ne peut distinguer qui apprécie le spectacle davantage : Jonas ou ses admirateurs. C’est clair qu’il adore être sur scène, grande ou petite. Jonas et Corey Diabo, son guitariste de toujours, ont revisité leurs plus grands succès ainsi que les mélodies tirées du dernier album Live Out Loud, sorti au début de l’été. Pendant Respire, sa première et tant attendue composition francophone, la foule a gracieusement accompagné le chanteur, les paroles résonnant de toute part dans le pub. Presque aucune lèvre n’est demeurée immobile pendant sa prestation. Jonas avait avoué avoir hâte de livrer cette chanson à son public lors d’une entrevue. Alors qu’il chante Je l’aime à mourir, son côté taquin fait [...]

Lire le billet →

L’usine de Francis Bouillon

30 mai 2013 · Art de vivre, Habitat, Sport · Stéphanie Alcaraz Robinson
4
L’usine de Francis Bouillon

Le joueur du Canadien lors de l'ouverture de l'unité modèle de l'Usine 51

Habituellement, je n’y serais pas allé. Un athlète connu qui se lance dans l’immobilier et vend des condominiums, ce n’est pas dans mes cordes. Sauf que là, ce n’est pas qu’un athlète qui se lance dans l’immobilier. C’est également une opération sauvetage, une revitalisation et beaucoup d’espoir. J’y suis donc allé au 5 à 7 de l’Usine 51, le projet immobilier de Francis Bouillon et de son associé et ami de longue date David Olivier. L’emplacement et le choix du bâtiment ne sont pas fortuits: pour Bouillon, les lieux sont empreints de souvenirs. « C’est vraiment sentimental pour moi ici, a confié le joueur du Canadien. Doublement, car avant que ce soit en condos ici, la bâtisse appartenait à l’organisation pour qui je jouais dans les mineures. Nos remises de médailles et de trophées étaient ici.  J’ai des souvenirs de venir chercher mon équipement de hockey ici quand j’étais jeune… » Si le choix du lieu n’a pas été laissé au hasard, l’idée est un coup de tête. « Nous déjeunions un matin, se remémore David Olivier, et on [...]

Lire le billet →

Le vide de TC Media

19 mai 2013 · Art de vivre, Humeur, Société · Stéphanie Alcaraz Robinson
9

Il y a quelque temps, un peu par hasard -et beaucoup à cause de personnes fantastiques- je me suis retrouvée journaliste pour Nouvelles Saint Laurent, un hebdo régional dynamique, qui couvre l’arrondissement Saint-Laurent. J’étais amoureuse de mon travail, qui n’était pas un emploi ou une carrière, mais une passion débordante. Samir Khullar, alias Sugar Sammy, a déjà dit de la scène quelque chose comme « faire rire une salle entière c’est meilleur qu’un orgasme! » Pour moi, me retrouver dans une salle de rédaction à chercher des sujets, téléphoner des citoyens et des hommes politiques, me trimballer dans les rues avec mon sac trop lourd qui me donne mal au dos, revenir au bureau en courant pour rédiger des articles, ça, ça me faisait le même effet que Sugar Sammy ressent lorsqu’il fait rire des milliers de personnes! La joie immense que me procurait mon travail n’a pas duré longtemps: TC Media élimine 11 postes de journalistes à Montréal. Je suis une de ces journalistes. Ça m’a pris du temps avant de réagir à la nouvelle fatidique. Peut-être un peu de déni amalgamé à de l’espoir… Je ne voulais pas y croire et je me disais que si [...]

Lire le billet →

Anik Jean, les photos

28 février 2013 · Arts visuels, Scène · Stéphanie Alcaraz Robinson

   

J’ai décidé de publier les photos qui devaient parraître dans mon dernier billet, mais qui ne s’affichaient pas pour une raison inconnue…  

Lire le billet →

Anik Jean lance son album en grand

27 février 2013 · Scène · Stéphanie Alcaraz Robinson
Anik Jean lance son album en grand

  J’ai découvert, lors du lancement du lancement de son dernier album, une Anik Jean que je ne connaissais pas. En fait, 4 personnages qui m’étaient inconnus : Alex, Norma Jeane, Ivy et Kina. Et, Anik Jean… Je la revois, gorge nouée, incapable de prononcer une parole de la chanson Schizophrène, coécrite avec Lynda Lemay, combattant les larmes devant un public de plus de 200 personnes. La chanson est un hommage à son frère décédé. C’est la femme qui j’ai aperçu, au-delà des personnages, habillement campés par l’artiste. C’est la femme, au-delà de la scène, des changements de costumes, des perruques, des artifices, au-delà de la musique. Alors, j’ai deviné la démarche derrière l’album et le spectacle. Le message lancé malhabilement quelque temps plutôt. Et j’ai eu envie de lui dire : « comment ne pas te pardonner? » Habitant ses personnages avec brio (la veille, elle a fait une répétition générale de 10 heures!), on croit à Alex, Norma Jeane, Ivy et Kina, les quatre personnalités différentes de l’auteure compositrice-interprète. Je dis les siennes, car si elles ne font pas partie d’elle, Anik Jean devrait franchement considérer une carrière d’actrice! 4 personnages, 3 chansons chaque, 9 titres et 1 rappel en 75 minutes. [...]

Lire le billet →

Le lancement de l’album Schizophrène d’Anik Jean: un teaser

26 février 2013 · Scène · Stéphanie Alcaraz Robinson

Vous avez manqué le lancement de l’album d’Anik Jean? Voici un aperçu du sens de l’humour de l’artiste! Critique à venir. http://www.youtube.com/watch?v=IzZf9r1U3fU&list=HL1361938097&feature=mh_lolz

Lire le billet →

Le cuir tendance… en bijoux

23 février 2013 · Art de vivre, Création, Société · Stéphanie Alcaraz Robinson
2
Le cuir tendance… en bijoux

Quand on pense bijoux, on imagine de l’or, des diamants, des  pierres précieuses… Daniel, le créateur derrière la marque Addicted, n’imagine pas les mêmes choses. Le cuir est la matière première de ses bijoux, ou plutôt de ses accessoires de cuir. Depuis les dix-sept dernières années, le « leather excessories designer » imagine et confectionne lui-même ses créations. Autodidacte, il n’a jamais pris de cours ni suivi de formation. « C’est en forgeant que l’on devient forgeron », argue-t-il. Depuis ses débuts, il porte sa signature : « Je cherchais un bracelet et c’était très dur à trouver à l’époque. J’en avais trouvé deux chez Cuir Plus, je les ai cousus ensemble et ajouté des studs. Le bracelet faisait l’avant-bras au complet : comme une carte d’affaires sur le bras. » Sa première création n’est pas passée inaperçue et les gens ont commencé à lui en parler. « La réaction des autres m’a motivée à créer. Une semaine après, ma copine de l’époque (Anou Outhavong) et moi avons acheté le nécessaire pour créer. » Addicted venait d’être lancé. Addicted? « C’est en lien avec le sentiment d’être nu sans un bijou ou une bague. Comment on oublie parfois que l’on porte ce [...]

Lire le billet →

Pour la Saint-Valentin: un amour de restaurant

11 février 2013 · Art de vivre, Gastronomie, Humeur · Stéphanie Alcaraz Robinson
2
Pour la Saint-Valentin: un amour de restaurant

Le restaurant Da Vinci possède un décor chaleureux et luxueux, en plus d’offrir un lounge VIP.

Oui, la Saint-Valentin ne devrait pas être la seule journée où l’on célèbre l’amour. Oui, la Saint-Valentin est une fête hautement commerciale. Oui, c’est cliché… Mais nous devons l’avouer : nous adorons la Saint-Valentin. Sans tomber dans la pression commerciale, un bon souper entre amoureux demeure la façon traditionnelle de célébrer. Et le charme et la chaleur de l’Italie sont parfaits lorsque l’on veut célébrer de façon romantique. Pour la Saint-Valentin, nous avions pensé rédiger une liste de restaurants italiens où il fait bon dire « Ti amo ». Après avoir eu la chance de jeter un coup d’œil exclusif sur leur menu Saint-Valentin, nous pensions qu’un restaurant en particulier méritait tout notre amour. Da Vinci, voulez-vous être notre Valentin? Da Vinci Proclamé le « meilleur restaurant italien à Montréal », le Da Vinci n’a plus besoin de se faire une réputation. Personnellement, je le proclamerais « meilleur restaurant italien de l’est de l’Amérique du Nord », n’ayant jamais eu la chance de découvrir l’Ouest. L’ambiance est feutrée et invite aux conversations [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 71234567

S’abonner au blogue

Catégories