Tels Alain Bashung

Artistes variés
Tels Alain Bashung
2011(Barclay)

Voir recommande
Tels Alain Bashung Critique par Voir.ca - . Cote: 3.5

Ouf. Rien sur cet hommage rendu au pape sibyllin du rock français ne le contraindra à se retourner dans sa tombe. À retenir: Noir Désir qui tire sa révérence avec une Aucun express chargée, les circonstances aidant, d’un surcroît funèbre; Gaëtan Roussel qui illumine J’passe pour une caravane; Vanessa Paradis, revenue de tout, sur la crève-coeur Angora; et Raphaël, anxiogène, sur L’apiculteur. La trouvaille: Keren Ann a mené à terme les promesses que contenait l’anecdotique Je fume pour oublier que tu bois en accouchant d’un tube synth-pop blasé pour after hour glauque. Deux ajouts à l’édition québécoise: Ariane Moffatt et son Vertige de l’amour piano-voix, ainsi que Yann Perreau, onirique et chamanique, sur Mes prisons.

Partager votre critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

  • OUMF! Festival d'art émergent!

    À gagner, 1 ensemble-cadeau offert par le Festival OUFM! comprenant 1 certificat cadeau d'une valeur de 50 $ au restaurant les Trois Brasseurs + 2 coupons de bières pour les spectacles extérieurs.

+ Concours →