AMOK

Atoms for Peace
AMOK
2013(XL Recordings)

Voir recommande
AMOK Critique par Voir.ca - . Cote: 4

Le groupe a été formé en 2009 pour insuffler de la vie aux airs électroniques que Thom Yorke avait concoctés en solo pour son disque The Eraser. Mais après sa mise au monde, la bête a réclamé de la chair fraîche, que voici. Le guitariste et chanteur est entouré du bassiste Flea (Red Hot Chili Peppers), du batteur Joey Waronker (R.E.M., Beck), du percussionniste Mauro Refosco (Forro in the Dark) et de Nigel Godrich (producteur de Radiohead) à la guitare et aux claviers. C’est en parfaite continuité avec le travail de Yorke, en solo ou autrement, et le dosage des rythmes électroniques en habits de camouflage et des interventions humaines, dont la voix vaporeuse, est extrêmement organique. Très réussi. 

+ Ajouter le vôtre Commentaires 1

  • 7 mars 2013 · 11h53 Sebastien Cote

    Ceci n’est pas une critique, mais un senti. Avant tout, je dois vous avouer que je suis un admirateur de Radiohead et que je suis généralement touché par la sensibilité vocale de Thom Yorke.

    C’est vrai, cet album aurait pu s’appeler Kid Amok ou Ok Atom, mais il y a toutefois une différence dans la structure. Il suffit d’éliminer la voix de Thom pour bien s’imprégner tantôt d’une envolée au piano, tantôt d’une guitare envoûtante. Un album planant et rythmé, bien dosé entre l’électro et l’organique.

    On aime: La prédominance à tour de rôle, selon la pièce, de chaque artiste.

    On l’écoute: Au déjeuner, en lisant un livre ou lors d’une balade nocturne en voiture.

Partager votre critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel