Indigoism

The Underachievers
Indigoism
2013(Brainfeeder)

Voir recommande
Indigoism Critique par Voir.ca - . Cote: 4

Ça aura pris une bonne quarantaine d’années avant que les jeunes Noirs américains se mettent aux psychotropes, mais depuis, leur influence est immanquable. Par exemple, ce duo de Flatbush, Brooklyn, qui se plonge tout entier dans ses expériences de LSD et autres substances psychédéliques pour livrer un premier album hallucinant. Reprenant à leur manière le «Turn on, tune in, drop out» de Tim Leary, les UA proposent un univers truffé de symboles, de réflexions et de théories mystiques qui rappellent sans le nommer le discours de la contre-culture hippie. C’est toutefois fait sans moraliser, et dans un formatage assez créatif pour que les Underachievers soient le premier groupe rap à signer avec l’étiquette de Flying Lotus. Commencez par Herb Shuttles et The Mahdi, un clin d’œil au classique de Souls of Mischief. En spectacle le 5 avril au Cabaret Underworld.

Partager votre critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres