Dust Lane

Yann Tiersen
Dust Lane
2010(Anti)

Voir recommande
Dust Lane Critique par Voir.ca - . Cote: 3.5

Depuis quelques années déjà, le multi-instrumentiste Yann Tiersen tente de se distancier de l’étiquette Amélie Poulain qui lui colle encore au corps. Ainsi, le Breton a progressivement abandonné le piano-jouet pour laisser la place aux guitares saturées, au Moog et à des ambiances sonores plus lourdes et chargées. Un changement d’abord opéré sur son précédent disque – le Retrouvailles de 2005 – et qui est achevé maintenant sur Dust Lane. On remarquera aussi que Yann Tiersen a ici totalement délaissé le français au profit de l’anglais ainsi que, en grande partie, la formule couplet-refrain. Dust Lane, un disque influencé par la mortalité et le deuil, dévoile une sorte de magma sonore se traduisant en huit longues pièces denses.

Partager votre critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel