Blogue de Hervé Fischer Hervé Fischer RSS

L’inconscient collectif de chaque société, c’est sa culture

22 septembre 2014 · Divers · Hervé Fischer
1

La mythanalyse tente de découvrir et de déchiffrer l’inconscient collectif de chaque société et plus minutieusement de chaque groupe social, comme la psychanalyse tente d’élucider les paramètres de chaque biographie individuelle. L’une et l’autre ont des objectifs théoriques et thérapeutiques. On objecte souvent, que le mythanalyste ne peut allonger la société sur le divan pour l’écouter se raconter. Mais l’objection est nulle, car le mythanalyse a plus de matière à étude que le psychanalyste, et plus qu’il n’en peut analyser. C’est la culture de chaque société que le mythanalyste étudie. Toutes les cultures sont, dans leur diversités, l’expression même des inconscients collectifs de toutes les sociétés selon leur diversité. Bien sûr, il faut entendre le concept de culture au sens anthropologique, qui désigne non seulement la littérature, la musique, l’architecture, le cinéma, bref les grands arts, mais aussi les usages alimentaires, les modes de socialisation, les idéologies, les pratiques économiques et financières, l’éducation, la médecine, le temps social, etc. Certaines oeuvres culturelles deviennent emblématiques et méritent notre grande attention, mais la vie quotidienne, ordinaire, les superstitions, les crises, les modes d’individualisation, de compétition, etc., toutes ces facettes multiples de chaque [...]

Lire le billet →

Contre l’intégrisme économique

24 mai 2014 · Divers · Hervé Fischer
5

L’économie semble aujourd’hui nous imposer sa loi, au sein de chaque société comme dans les relations internationales entre les pays. Nouvelle pensée unique du néo-libéralisme, elle est devenue une sorte de religion planétaire. Le sociologue de l’économie Wolfgang Streeck, Directeur au Max-Planck-Institut für Gesellschaftsforschung à Köln et René Stettler l’ont analysée comme la foi d’une secte, avec ses prêtres, ses initiés et le bon peuple qui doit payer la dîme et s’agenouiller devant ses dogmes. Les initiés, experts en théologie spéculative, nous ont même imposé l’économie imaginaire, au nom de laquelle toutes les crises, le chômage généralisé et l’exploitation des pauvres par les riches seraient des nécessités économiques. 99% d’indignés par 1% de richissimes privilégiés : ce serait la nature économique même qu’on ne changera pas. Quelques riches toujours plus riches, ceux qui savent faire et qui n’ont pas de scrupule, face à la masse des gens ordinaires, dont le pouvoir d’achat et les retraites vont à la baisse. La loi du plus fort est au cœur de cette idéologie économique, comme un nouveau darwinisme qui opère une sélection naturelle et doit soumettre les plus faibles aux mâchoires du lion. Au-delà de l’indignation et de la [...]

Lire le billet →

mythanalyse d’une nation*

1 mai 2014 · Divers · Hervé Fischer
1
mythanalyse d’une nation*

  Les résultats des dernières élections législatives au Québec se sont soldés par un recul du Parti Québécois et une victoire du Parti libéral qui ont créé la surprise. Le renversement des tendances initiales qu’indiquaient les sondages, puis l’écart grandissant entre les gagnants et les perdants ont été trop marqués pour qu’on ne s’interroge pas, au-delà du factuel, en cherchant les raisons profondes du mécanisme invisible qui a manifestement déterminé cette évolution de l’opinion publique. On a le sentiment qu’une réaction irrationnelle, mais forte et finalement majoritairement partagée a causé  cette volte-face. Et il est intéressant d’interroger ici l’inconscient collectif québécois. On a dit que le parti libéral a été élu par défaut, non pas parce qu’il présentait un programme mirobolant – le tandem économie/emploi est une vieille recette qui n’avait rien d’exaltant -, les subventions à la rénovation ou un Plan Nord 2 n’avaient rien de nouveau, et une stratégie maritime ne suffit pas à rassembler. Mais ce que la majorité des Québécois ont manifestement voulu refuser, c’est ce qui a finalement été perçu comme un programme de division des Québécois par le PQ. C’était certainement une interprétation [...]

Lire le billet →

Appui-Livres: un nouveau quotidien littéraire sur le web

17 avril 2014 · Divers · Hervé Fischer

La Fondation Fleur de Lys prépare le lancement d’un nouveau web média littéraire qu’elle lance en ce 23 avril 2014, Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Je reprends ici les termes de son communiqué, qui retiennent l’attention:   Elle se donnera pour mission de promouvoir le livre et la lecture, d’où son nom APPUI‐LIVRES. L’entreprise publiera un quotidien web et opérera une agence de presse dédiés au livre, une première au Québec. Des nouveautés aux palmarès des ventes en passant par la vie littéraire, des nouvelles de la chaîne du livre celle des études littéraires en passant par les technologies, l’écriture, la publication et même les arts graphiques, tous les aspects du livre seront couverts. À l’actualité, s’ajouteront des centres d’information pour les auteurs et les technophiles, une bibliothèque de livres numériques et une section sur la langue française. Selon  les  promoteurs,  Serge‐André  Guay,  Pierre  Bonin [...]

Lire le billet →

Le mythe humain

23 mars 2014 · Divers · Hervé Fischer
1
Le mythe humain

  Avec l’émergence de l’âge du numérique, le mythe humain devient un mythe mutant, celui de CyberProméthée, excitant l’instinct de puissance de l’Homme, qui devient lui-même un dieu et prend la place de la vieille rengaine monothéiste, et invitant l’homme à créer l’hyperhumanisme, une déclinaison du nouveau mythe humain centrée sur la valorisation de l’éthique planétaire.

Lire le billet →

L’intégrité

23 mars 2014 · Divers · Hervé Fischer
L’intégrité

La vraie de «vraie affaire» dans cette élection québécoise est l’intégrité du parti politique qui veut nous gouverner. Le texte de ce blog tient en un seul mot: INTÉGRITÉ.

Lire le billet →

La nouvelle pomme numérique

24 mai 2013 · Divers · Hervé Fischer
1
La nouvelle pomme numérique

  Appel a donc choisi pour son logo de réactiver le vieux mythe biblique de la pomme de la connaissance. La pomme d’Ève que mord Adam à pleine dents. Cette pomme de la connaissance du bien et du mal, pomme que Satan fait miroiter à Ève. Cet équivalent biblique du mythe grec de la boîte de Pandore, cette sœur de Prométhée, qui sait qu’il ne faut pas ouvrir cette boîte, sous peine de libérer le mal. L’ordinateur serait-il lui aussi la nouvelle version de ce vieux mythe grec de la boîte de Pandore? Bravo à Appel pour ce logo génial! La mythanalyse ne saurait ignorer cette réactivation commerciale des mythes archaïques, le biblique et le grec. Le choc du numérique excite les uns, déclenche de nouvelles prophéties de puissance humaine, de posthumanisme, accompagnées de leur foules de désirs et de peurs. Le Satanford Institude est occupé, non sans délices démoniaques, à démêler le meilleur et le pire de notre avenir.  La puissance informatique de Apple, et sa séduction insistante, se retrouve bien dans le fameux logo. Mais on ne saurait ignorer l’attraction de Google, avec ses moteurs de recherche dans dans tous les champs de [...]

Lire le billet →

Paul Verlaine revisité à l’âge du numérique

13 mai 2013 · Divers · Hervé Fischer
Paul Verlaine revisité à l’âge du numérique

Le web est par-dessus la Terre Le web est, par-dessus la Terre Si bleu, si vaste Un lien, par-dessus la toile S’étire là-bas. Un tweet, comme un rond de fumée Monte dans l’azur Un blogue, comme une légère vapeur Revient vers toi Dis-moi ! Dis-moi quel algorithme Pourra créer Dans le flux des réseaux sociaux Ta liberté ? Et n’espères-tu rien d’ici-bas, Cherchant sans cesse Un bonheur numérique d’écran Cathodique ? (Paul Verlaine numérisé)

Lire le billet →

Nuages et pluies numériques

11 mai 2013 · Divers · Hervé Fischer
4
Nuages et pluies numériques

  Dès que l’on étudie systématiquement les thématiques récurrentes dans les œuvres et les écrits des artistes actuels, on observe que beaucoup d’entre eux s’interrogent sur la disparition d’une image du monde cohérente et unitaire, comme nous en avons toujours connues dans le passé. Cela tient pour beaucoup aux avancées de la science et de la technologie. L’instabilité, l’éphémérité de la matière et de l’énergie, les lois du chaos, le principe d’incertitude rendent le monde évanescent, ou à tout le moins insaisissable et anxiogène. La vitesse, dont l’engouement l’a emporté sur la permanence des choses, défait nos images et crée une nouvelle esthétique. Existe-t-il encore des sujets, des objets dans notre cosmogonie aussi bien que dans notre vie quotidienne? Nous voyons donc se multiplier des pratiques extrêmes, des visions apocalyptiques, voire post-apocalyptiques, mais aussi des conceptions de l’homme postbiologiques, posthistoriques, postnationales, posthumaines, etc. Un sentiment de fin du monde s’impose, souvent associé, à un désir opposé d’exploration d’une « nouvelle frontière » de la vie et de la création artistique, où nous devenons les créateurs du monde lui-même, nous incluant. Les deux postures coexistent. Lorsque l’image du monde semble se [...]

Lire le billet →

L’ombilical numérique

26 avril 2013 · Divers · Hervé Fischer
5
L’ombilical numérique

On use beaucoup de métaphores de l’eau à propos du web, qui se métaphorise en ruissellement, flux, cultures numériques « liquides », et même en flots océaniques. Cette métaphore est tellement répandue qu’on parle même du numérique comme d’un déluge ou d’un tsunami qui nous emporterait. Il y a dans la naissance de ce nouvel imaginaire du numérique une référence évidente au mythe originel de l’eau et même de ce que les Égyptiens appelaient « l’océan primordial ». Mais du point de vue de la mythanalyse, cette eau évoque le liquide amniotique.  Chacun veut être branché, connecté au web qui devient alors un ersatz du corps maternel. Cette connexion numérique évoque le cordon ombilical du fœtus par rapport au placenta et réactive la nostalgie biologique que nous en gardons. Elle nous relie au corps social, au point où nous l’appellerons un « ombilical numérique ». La vie, la croissance personnelle, la satisfaction physique et psychique passent par lui. La métaphore organique de la nature vaut aussi pour la communauté humaine, à laquelle on ressent ce besoin sécuritaire d’appartenance, dont on ne supporte pas d’être exclu. C’est bien en ce sens qu’on parle [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 41234

S’abonner au blogue

@hervefischer

+ @hervefischer →

Catégories