Blogue de Julien Simard L'ère du médical : santé, maladie, hypochondrie. RSS

Catalunya en lluita III : des aîné.e.s poings levés

21 juin 2013 · Société, Sur la route · Julien Simard
Catalunya en lluita III : des aîné.e.s poings levés

                                          danielafrechero Il y a bien deux ans, le mouvement des indignad@s – ou 15-M, c’est selon – a donné naissance à de nombreux groupes autonomes dans la société civile catalane émanant directement de ces assemblées populaires spontanées sur les plaças. Certains s’en sont tenus à l’état d’étincelles éphémères, d’autres ont perduré. Au sommet du palmarès des plus populaires, des plus puissantes et des plus enracinées de ces organisations, on retrouve bien sûr la PAH, la Plateforme des Affecté.e.s par l’Hypothèque, qui organise quotidiennement, ville par la ville, la résistance aux évictions de logements que conduisent les banques en collaboration avec tous les paliers de gouvernement et les les Mossos d’Esquadra, la police catalane. Cette résistance prend la forme d’appui légal, de soutien psychologique et d’aide mutuelle aux affecté.e.s, mais aussi d’occupation pure et simple des logements préalablement vidés. Dans ce palmarès de la persistence, aux côtés de la PAH, on ne peut passer sous silence les iaioflautas, une organisation de personnes âgées en colère. Iaio […]

Lire le billet →

Rendre impossible le temps du deuil par sa médicalisation ?

14 mai 2013 · Divers, Société · Julien Simard
1
Rendre impossible le temps du deuil par sa médicalisation ?

                                              source Quelques articles ont été publiés dans les derniers jours sur le tout récent et sulfureux DSM-V (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), bible de la psychatrie et de la psychologie américaine. Parmi ces textes, on retrouve notamment celui d’Étienne Boudou-Laforce, dans le Devoir du 14 mai, et celui de Sandrine Cabut dans le Monde du 13 mai, exposant tous deux des points de vue critiques face à son contenu. Cabut fait d’ailleurs référence au dernier livre de Jean-Claude St-Onge Tous fous ? L’influence de l’industrie pharmaceutique sur la psychiatrie, un titre qui veut tout dire. Ce nouveau DSM change radicalement la façon dont le deuil est classé, conceptualisé et matérialisé, en lui retirant d’emblée son caractère « exceptionnel » : dans l’édition précédente, datant de 1994, les symptômes dépressifs étaient considérés comme « normaux » jusqu’à une période de deux mois après la mort d’un proche. Dans la nouvelle édition, la fourchette temporelle se réduit à deux semaines. Je me fie ici à un récent article de The Lancet. Vous avez bien lu : si, deux semaines après la mort d’une personne aimée – ou de quelqu’un avec […]

Lire le billet →

Accompagner les mourant.e.s, entendre leur plainte et collectiviser l’adversité

18 avril 2013 · Divers, Société · Julien Simard
2
Accompagner les mourant.e.s, entendre leur plainte et collectiviser l’adversité

  D’abord, avant de débuter ce billet, je dois faire un mea culpa. À cause des évènements grotesques qui ne cessent de survenir dans cette terre d’épinettes et de mouches noires endormies, j’ai comme oublié le titre de ce blogue et la ligne directrice que je voulais lui donner au départ, qui était celle de la santé, de la maladie et du social. Je compte y revenir dès maintenant; ça suffit, l’errance. Cela dit, après trois ans de travaux ethnographiques sur la mort et les soins palliatifs au Québec, je vais débuter dans cette chronique une série de courtes réflexions sur la fin de vie et le fameux état de « mort digne » dont on parle tant ces temps-ci. C’est que Me Véronique Hivon, députée péquiste de Joliette, déposera probablement cet été son projet de loi légalisant une euthanasie partielle. L’euthanasie serait disponible dans certains cas qu’on prévoit rares, et ce seulement si la personne mourante, étant passée par un continuum de soins de fin de vie qu’on espère efficace, a toujours des souffrances ignobles ne pouvant être soulagées. Ce sont là, selon moi, de sages recommandations de la

Lire le billet →

« Pourquoi tant de gens si fâchés » ? Réponse à Marie-Claude Lortie (écrit avec Pascale Brunet)

11 mars 2013 · Divers, Société · Julien Simard
9

Il semblerait que certain.e.s chroniqueur.e.s du quotidien soient mystifié.e.s par les relents récents du printemps érable, dont la sève coule à nouveau dans les rues de la ville. Commentateurs, politicailleux et autres journalistes de médias de masses s’étonnent de la déception et de la colère qui s’expriment suite au Sommet de l’Éducation Supérieure. Dans un article du 7 mars publié suite à la manifestation nocturne du 5 mars dernier, Marie-Claude Lortie avance l’idée que les manifestant.e.s qui sillonnent les rues de Montréal avec leurs carrés rouges et leur soif de justice sociale ne sont plus les même que celles et ceux du printemps dernier. Que cette fois, la révolte transpire une rage puérile contre tout et rien. Cet article nous a donné l’irrésistible envie de transformer le journal (ou le blogue virtuel) en milliers de confettis. Oui, ce sont nous les “ jeunes hommes et femmes qui hurlent, vocifèrent contre les policiers, quand ils ne leur lancent pas des objets, frappent des clôtures ou crient à pleins poumons une rage dont on se doute qu’aucune gratuité scolaire ne saurait apaiser.” Parce qu’effectivement, ce n’est pas la gratuité scolaire qui ramènera la paix sociale. Comment peut-on parler de “paix sociale” […]

Lire le billet →

L’Institut du cancer de Montréal et Enbridge : le fantasme philantropique (écrit avec Pascale Brunet).

12 février 2013 · Divers, Musique, Scène, Société · Julien Simard
4
L’Institut du cancer de Montréal et Enbridge : le fantasme philantropique (écrit avec Pascale Brunet).

concertcontrelecancer.com Écrit avec Pascale Brunet, organisatrice communautaire et tricoteuse sociale. Ces mots sont écrits dans un deuil constant et trop souvent renouvelé. Le 15 février de l’an de grâce 2013, un Concert contre le cancer aura lieu à la Maison symphonique, la nouvelle salle de l’OSM sise au coeur du Quartier des spectacles de la ville de Montréal. Au menu, Dvorák, Mascagni, Villa-Lobos, Puccini et Rossini, de même que Marie-Josée Lord en voix. Enbridge, la compagnie pétrolière albertaine qui construira vraisemblablement le pipeline reliant les sables bitumineux aux raffineries de Montréal-Est, en est le principal commanditaire. Enbridge commandite le Concert pour le cancer. Pour ceux et celles qui hésitaient et pensaient peut-être y aller, revoici la liste des prix des billets (tiré du site internet de l’Institut du cancer de Montréal) : L’Institut du cancer de Montréal a réservé d’excellents sièges pour les personnes qui désirent acheter billets (sic) assortis d’un don à l’Institut de cancer de Montréal. Billets à 100$ et à 250$ donnant droit à reçu pour fins d’impôts pour la portion admissible (respectivement 25$ à 175$) Billets à 500$ donnant accès […]

Lire le billet →

Les impostures hospitalières

7 février 2013 · Divers, Société · Julien Simard
1
Les impostures hospitalières

                                                                                                                    elpais.com   Selon le site espagnol ContraInfos, la valeur d’un tank Leopard 2E est suffisante pour construire trois hôpitaux. L’armée canadienne en possède quelques-uns, mais je ne sais pas combien. L’armée espagnole aussi, plus de 200, qu’il faut huiler, nettoyer, caresser et nourrir régulièrement en obus de 120 mm. Ces félins de cuirasse aiment bien le sang et le sable. Pendant ce temps les jours passent et les Léopards 2E mangent à leur faim et sont soignés aux petits oignons, ronronnant gracieusement, parce qu’ils sont si heureux ! C’est la guerre ! Dans la foulée des coupures résultant de la folie d’austérité qui s’est emparée de l’élite économique et politique européenne et mondiale – ou est-ce leur normalité détraquée et hallucinée – le gouvernement municipal de la communauté de Madrid a décidé fin octobre 2012 de privatiser d’importants pans de la Sanidad Pública. 6 nouveaux hôpitaux, construits en 2008, seront gracieusement donnés au privé par […]

Lire le billet →

La grève générale du 14 novembre à Madrid : le compte-rendu de R., qui vit là-bas

20 novembre 2012 · Société · Julien Simard
3
La grève générale du 14 novembre à Madrid : le compte-rendu de R., qui vit là-bas

  Dans cet article, je fais une entrevue avec R., une personne québécoise vivant maintenant à Madrid depuis quelques temps sur la journée de grève générale qui s’est produite en Espagne mercredi dernier le 14 novembre pour protester contre les mesures d’austérité. La chose est publiée sans tambours ni trompettes, pour ne pas allonger trop le texte. Si quelqu’un.e se sent à l’aise pour faire une compte-rendu plus macro, large de la grève générale de la semaine dernière, envoyez vos mots en commentaires ! Voir cet article de Libération pour un aperçu journalistique de la chose : http://www.liberation.fr/depeches/2012/11/14/journee-de-colere-en-europe-contre-l-austerite_860295 La toile des luttes Hum, hier a été une journée mouvementée. Et la toile de luttes qu’il y a ici à Madrid est large, complexe et très entrelacée. Hier a été une journée très très violente en tout cas. Il y a eu près de 180 arrestations ici et 70 personnes ont été blessées par la police (et vice-versa). La majorité durant les piquets de grève de la matinée, et pas seulement hier soir en face du congrès. Soit dit en passant, en face du congrès, ça a durement brassé. Après ces […]

Lire le billet →

Les Délicates Attentions : « Veux-tu une médaille » ?

12 novembre 2012 · Art de vivre, Société · Julien Simard
1

En ce jour du Souvenir, le 11 novembre, ce jour militaire, ces jours où vandaliser un monument commémoratif de guerre pourrait devenir passible de prison[1], ces jours où le Bien se fait en Afghanistan, en quadrillant des villages de montagne M-16 au bras, ces jours où, en somme, la Guerre c’est la Paix, un groupe de consoeurs a décidé d’utiliser un humour libérateur et cathartique pour se plonger dans une étude tous azimuts des médailles militaires. En somme, elles ont décidé de pratiquer la phaléristique, cet art renouvelé de la décoration, de l’ordre et de l’insigne, du rituel politique, de l’objet brillant investi de sens et de valeur(s), récompensant, sous le couvert de la Vertu, des sacrifices proférés dans un (très souvent) glorieux univers de sens machiste. L’ordre social se refonde sans cesse sur la violence fondatrice, disait le sociologue René Girard… Mais que font concrètement les Délicates Attentions, qui sacrifieront à l’encan virtuel, jour après jour à partir de demain, de bien réelles médailles siliconées, dans le cadre du festival HTMlles, festival féministe d’arts médiatiques et de culture numérique ? On a fait une entrevue pour le savoir. Elles veulent d’abord détourner l’usage usuel des médailles, […]

Lire le billet →

Resident Evil 5 ou la pornographie de la mort

10 octobre 2012 · Divers, Société · Julien Simard
1
Resident Evil 5 ou la pornographie de la mort

Depuis la grève, on ne cesse d’entendre le mot « violence » sur toutes les bouches, dans tous les canaux, dans tous les journaux, sur tous les torchons : cette automobile de police renversée est un acte de « violence », cette vitre de banque brisée est l’affaire de « violents » casseurs, le Québec sombre dans la « violence », « violence », « violence », « violence » . Bon. Vous connaissez déjà le refrain, d’autres l’ont déjà exposé avec finesse (http://voir.ca/marc-andre-cyr/2012/04/19/de-la-violence/). Or, cette sur-utilisation médiatique du terme de « violence » – ou devrait-on utiliser le concept de « galvaudage » en faisant référence aux nombreux petits pois dans la  poutine du même nom – masque certaines réalités fondamentales de notre société. Une des plus importantes étant l’omniprésence de la violence étatique, ici et ailleurs, inscrite dans le monde par le doux massage des mains gantées de blanc et de gloire qui trônent aux bout des bras armés du pouvoir. Une militarisation qui s’inscrit jusque dans les tréfonds de la culture populaire et du quotidien, mais dont les prémices sont cachées dans un double processus de mise en tabou et de sur-représentation médiatique. Mais la violence n’est pas seulement acte ou performance, elle a aussi de profondes […]

Lire le billet →

Décolonisation, autonomie et autochtonie I. Corps, cosmos et environnement (Lux, 2009) de Pierre Beaucage et le Taller de tradicion oral.

22 septembre 2012 · Divers, Société · Julien Simard
Décolonisation, autonomie et autochtonie I. Corps, cosmos et environnement (Lux, 2009) de Pierre Beaucage et le Taller de tradicion oral.

Dans la foulée de la création toute récente de la revue multidisciplinaire radicale Decolonization. Indigeneity, Education and Society (www.decolonization.org), je désire ici amorcer une réflexion en plusieurs volets sur la place de l’anthropologie et de d’autres choses aussi dans les cheminements de décolonisation qui tentent de se mettre en place au Québec. Après cette grève et une infinité de réflexions libertaires sur le territoire, les ambitions économiques renouvelées du monde corporatif sur les espaces nordiques sont à questionner/dévisser de toutes parts. On verra où tout cela nous mène. Dans la tombe moisie du Plan Nord, on l’espère. Mais d’abord, qu’est-ce que cette chose que la décolonisation ? D’emblée, on comprend par l’ordre du mot que c’est un concept qui réfère à un processus visant à enlever la colonisation. Mais pour ça, il faut dans un premier temps analyser, reconnaître et comprendre la façon dont le colonialisme fonctionne dans l’oppression historique et présente des sociétés autochtones. Dans un deuxième temps, le retrait des colonialismes de toutes sortes est à faire dans toutes les directions : dans, par, avec, en alliance avec les sociétés autochtones, et dans un rapport au monde […]

Lire le billet →
Page 1 sur 212

S’abonner au blogue

Catégories