Blogue de Léa Clermont-Dion Léa Clermont-Dion RSS

Étudiante en science politique à l'Institut d'études politiques de Paris et féministe.

L’égalité, acquise?

9 octobre 2013 · Société · Léa Clermont-Dion
L’égalité, acquise?

            Dans les dernières semaines, les enjeux de condition féminine étaient sur toutes les lèvres; l’arrivée des mini-miss au Québec, les revendications des FEMEN à l’assemblée nationale ou encore les véhéments débats entourant la Charte des valeurs québécoises… Alors que le Québec s’impose à l’international comme l’une des sociétés parmi les plus égalitaires, peut-on vraiment dire qu’il persiste des défis pour atteindre l’égalité des sexes? C’est cette question phare que j’aborderai lors de cette rencontre organisée par le Mégaphone ce soir au Quartier des spectacles à 19h00. Mon expérience au Secrétariat à la condition féminine, au Conseil du Statut de la femme ou encore à l’Association Munyu de la Comoé au Burkina faso me permet de constater l’ampleur des embuches qui persistent pour les femmes d’ici. Avec le gouvernement conservateur que nous avons actuellement, il est pertinent de s’interroger sérieusement sur notre avenir en tant que femmes. Il y a cinquante ans à peine, la femme n’avait pas le droit de divorcer, d’avorter, de vivre sa pleine indépendance. Alors que les mots «histoire» et «revendications» ne sont pas tellement à la mode, quel [...]

Lire le billet →

Petite réflexion sur la fonction de sécurité

20 avril 2013 · Société · Léa Clermont-Dion
Petite réflexion sur la fonction de sécurité

Images de l'attentat de Boston- Source: Melty.fr

  «Le progrès et la catastrophe sont l’avers et le revers d’une même médaille» Hannah Arendt Peur : Du lat. pavor «émotion qui saisit; crainte, épouvante, effroi». Sécurité : lat.securitas (dér. de securus « exempt de soucis ») « absence de soucis; sécurité, sentiment d’absence, de danger; tranquillité d’esprit » Avec la collaboration de Florian Micco et Matthieu Lhommedé Dans les derniers jours, les médias ont démontré comment leur couverture s’ancre parfois sur un vocable du vide. Les événements de Boston sont profondément tragiques. Néanmoins, il aurait été pertinent d’approfondir certaines questions nécessaires plutôt que de répéter constamment la même information qui évolue si lentement en temps réel.  Avertissement au lecteur, ce texte n’a rien de la couverture d’Anderson Cooper ni du commentaire singulièrement émotif de Richard Martineau, mais il tente de retracer l’avènement du concept de sécurité allié à l’émergence de l’État moderne dans une lecture plus large que spécifique. *** La symbolique d’un geste de violence comme celui posé à Boston dans un contexte sportif et d’émancipation individuelle, est fascinant. Hypermédiatisé, porté [...]

Lire le billet →

Appel aux féministes: lancement d’un réseau international

19 avril 2013 · Société · Léa Clermont-Dion
3
Appel aux féministes: lancement d’un réseau international

Women are Heroes- JR Le 8 mars dernier, avec la camarade du Voir, Elise Desaulniers, nous lancions le site www.lesfeministes.com. Après des semaines de travail, nous étions fort contentes de constater un réel intérêt entourant cette question: plus de trente mille visites en quelques jours, ce n’est pas rien. Le projet est en pause pour les prochaines semaines, mais nous vous reviendrons quelque chose de plus développé qu’une simple plate-forme de témoignages. À suivre. Force est de constater que les débats entourant l’égalité des sexes sont mondiaux. Nous l’avons récemment constaté avec certaines discussions internationales qui ont eu lieu ces derniers temps; le Forum mondial des femmes francophones ayant eu lieu à Paris en mars dernier, le Forum social mondial, le débat entourant les FEMEN, le mouvement de solidarité envers les Pussy Riots, etc. Les réseaux se construisent et se solidifient. Mais, existe-t-il un réseau mondial qui unisse ces voix?  Caroline de Haas, fondratrice d’Osez le féminisme en France, conseillère politique et figure de proue du mouvement en France, est arrivée à la conclusion que [...]

Lire le billet →

La voie chinoise de Michel Aglietta et Guo Bai

20 février 2013 · Société · Léa Clermont-Dion
La voie chinoise de Michel Aglietta et Guo Bai

  À lire. Michel Aglietta, ancien éléve de l’Ecole polytechnique et de l’ENSAE, Professeur de Sciences économiques à l’Université de Paris-X Nanterre, publie avec Guo Bai un nouvel ouvrage, La voie chinoise. Si vous avez la chance de vous le procurez, le tout semble plutôt pertinent. En effet, les co-auteurs «renversent l’idée dominante selon laquelle l’empire du Milieu aurait construit sa puissance grâce à sa seule intégration dans l’économie de marché» (Dominique Bari et Lina Sankari ,  L’Humanité,
 2 novembre 2012)          

Lire le billet →

Lendemain d’un 6 décembre…

7 décembre 2012 · Société · Léa Clermont-Dion

Je me permets en ce lendemain du 6 décembre le partage de cette entrevue avec Melissa Blais pour approfondir votre réflexion sur la question. «Melissa Blais est militante féministe, doctorante en sociologie à l’UQAM et professionnelle de recherche à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF). Elle s’est d’abord intéressée à la tuerie du 6 décembre dans le cadre de ses recherches de maîtrise en histoire et elle a publié «J’haïs les féministes!» : Le 6 décembre 1989 et ses suites (Remue-ménage, 2009). Elle a également codirigé l’ouvrage collectif Le mouvement masculiniste au Québec: L’antiféminisme démasqué (Remue-ménage, 2008). Elle a été la coordonnatrice des événements commémoratifs Se souvenir pour agir, en décembre 2009.»   http://www.youtube.com/watch?v=YxE55kY1Nvw

Lire le billet →

« J’haïs les féministes! »

6 décembre 2012 · Humeur, Société · Léa Clermont-Dion
6

Le 6 décembre, chaque année, au Québec, on se remémore un moment de notre petite histoire, de notre triste histoire, de ce drame qui relève de la tragédie d’une société, la nôtre. Les faits sont connus et ont été vécus. Le 6 décembre 1989, les foyers québécois ont été confrontés à cette catastrophe, cette calamité, ce féminicide. On en a fait un film, des centaines d’analyses, des milliers d’entrevues. On en a parlé maintes fois. On a intellectualisé le drame maintes fois. On s’est engueulés sur la cause de la tuerie maintes fois. Chaque année, il y a commémoration. Et autour de celle-ci, on ressent une difficulté de discuter comme s’il y avait des thèmes qui relevaient de l’indicible. Cela me fait penser un peu à l’épreuve d’une famille qui est confrontée à un drame. Vous l’avez peut-être déjà vécu? Autour de la tablée familiale, il y a ce silence lourd de malaises. On ne sait pas trop comment en parler, de ça…Ça, l’inqualifiable, l’impardonnable, l’indicible, le sujet tabou qui revient aux lèvres des uns inévitablement. Autour de la tablée, certains abordent l’inabordable intensément et d’autres se taisent tout simplement. Et autour de la tablée, on hésite à qualifier le [...]

Lire le billet →

Laurentie: l’indicible malaise

27 novembre 2012 · Humeur, Société · Léa Clermont-Dion
2

http://www.youtube.com/watch?v=CTuxYm-Am9Y   Laurentie est un film poignant. Il reste en tête. Il touche. C’est d’ailleurs un cri du coeur urgent que l’on retient du protagoniste principal, Louis Després, 28 ans, un technicien faisant face à un vide existentiel insoutenable et confronté à l’Autre, ce Montréalais anglophone. Simon Lavoie, le co-cinéaste m’avait prévenue: «c’est un film très dur et noir, mais je l’ai fait avec le coeur.» C’est bien d’un ressenti déchirant dont il est question ici et que l’on retient de cet opus éminemment singulier. Comme un dernier souffle propre à l’angoisse existentielle, voilà un portrait révélateur du genre humain. Et l’angoisse qui nous reste de Laurentie est peut-être symptomatique d’une société en manque de sens individuel et collectif. La magie du film repose, entre autres, dans ce dessin juste de la complexité de l’intersubjectivé de l’altérité. Cet essai filmique nous confronte aux questions sérieuses que nous nous gardons bien d’aborder dans cette ère du vide et du spectacle. À mes yeux, cette oeuvre est aussi marquante que Le Chat dans le Sac de Gilles Groulx. Pourquoi Laurentie est un grand film? Parce que Mathieu Denis et Simon Lavoie sont parvenus à dépasser les limites du langage [...]

Lire le billet →

Qu’est-ce que le commun?

6 octobre 2012 · Société · Léa Clermont-Dion
Qu’est-ce que le commun?

Christian Laval, professeur de sociologie à  l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense en conférence sur le commun. (J’aimerais vraiment travailler avec lui pour ma maîtrise. À suivre…) Bon samedi matin!   http://www.youtube.com/watch?v=lllc87HbGfc Pour suivre son blogue, cliquez ici! À lire aussi: L’homme économique, essai sur les racines du néolibéralisme Ou encore…   Sources: Christian Laval, L’homme économique: essai sur les racines du néolibéralisme, Gallimard,  Nrf essais », 2007, 346 p. Christian Laval et Pierre Dardot, Marx, prénom: Karl, Gallimard essais, 2012

Lire le billet →

La gloire du vide

4 octobre 2012 · Humeur, Société · Léa Clermont-Dion
12

« La culture, devenue intégralement marchandise, doit aussi devenir la marchandise vedette de la société spectaculaire» Guy Debord, La Société du Spectacle  L’espace public québécois est un lieu où la liberté d’expression est tangible. C’est un élément propre de la démocratie et nous pouvons en être fiers. Ce lieu de discussions nous permet ainsi de  débattre, d’échanger, de construire une société. Les points de vue pluriels se font une lutte incessante pour tenter de trancher certains débats moraux dans notre société. Plusieurs groupes de pression cherchent même à influencer les choix de nos gouvernements. Notre société est d’une grande complexité, comme toutes les autres. La fragmentation de celle-ci, divisée par des débats moraux, intellectuels, en font sa richesse. Néanmoins, force est d’admettre que l’espace public québécois, bien qu’il soit totalement ouvert, laisse place, il me semble, à une vacuité intellectuelle flagrante. Le lieu de débats n’est pas parfait et il ne le sera jamais. Il ne faudrait pas tenter de le diriger arbitrairement. Certes. Peut-on quand même en faire une critique pour l’améliorer? La réflexion que j’ai aujourd’hui émane de ce que représente l’hypermédiatisation à la Richard Martineau. Depuis que j’ai l’âge d’écouter la télévision, donc depuis [...]

Lire le billet →

Sophie Durocher, non, je ne laisserai pas tranquille Madame Ambrose.

27 septembre 2012 · Humeur, Société · Léa Clermont-Dion
16

Sophie Durocher, voici les propos que vous avez tenus dans le Journal de Montréal. «Laissez tranquille Rona Ambrose! Quand la ligne de parti force les politiciens à tous pencher du même côté, on leur tombe dessus. Mais quand il y a un vote libre où chaque membre du parlement vote selon sa conscience, peut-on respecter leur choix ? Rona Ambrose se fait critiquer parce qu’elle, une femme, ministre de la Condition féminine, a osé voter en faveur de la motion 312 sur l’avortement hier. Elle a voté selon sa conscience, et qu’on soit d’accord ou pas avec elle, elle a le droit de voter du côté qui correspond à ses valeurs. La Fédération des Femmes demande maintenant sa démission. Il me semblait pourtant que tous les groupes féministes défendent le droit fondamental des femmes à faire leurs propres choix. Ça devrait aussi inclure, pour Rona Ambrose, le choix de voter selon ce que lui dicte sa conscience.»   Voilà pourquoi je ne laisserai pas tranquille Rona Ambrose.   1. Madame Ambrose est ministre de la Condition féminine du Canada. Madame Ambrose n’est pas une citoyenne comme les autres. Elle représente les citoyens du Canada. Sa liberté de conscience, en tant qu’individu, [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 212

@laclermont

+ @laclermont →

Catégories