Blogue de Venise Landry Chez Venise RSS

J'aurais voulu être une artiste ? Non. Journaliste ! (comédienne membre UDA, mais ça n'a aucun rapport !) Un désir m'anime : faire consommer à outrance la littérature et le cinéma de chez nous. Cachée derrière un écran, rien n'y parait, mais je suis théâtralement authentique. Ceux qui le voient, le croient ! Une consommatrice avertie en vaut deux, je me dédouble donc au : www.passemot.blogspot.com

Mon mari bédéiste entre au Musée

8 novembre 2013 · Actualité, Arts visuels, Auteur, Bande dessinée, Société · Venise Landry
2
Mon mari bédéiste entre au Musée

Ce n’est pas le genre de choses qui se pressent : la veille de ces 50 ans, trois planches de bande dessinée seront exposées au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Marsi en est encore étonné et même Frédéric Gauthier, co-fondateur de La Pastèque, a déclaré, lors de la conférence de presse du 5 novembre, s’attendre à un « non » du Musée quand il s’est avancé avec son idée audacieuse. Ils sont quinze bédéistes à participer à cette exposition pour quinze d’années d’existence de La Pastèque. Quinze pour quinze et ce n’est même pas calculé, c’est juste un petit tour du hasard. Les fondateurs de La Pastèque, Martin Brault et Frédéric  Gauthier ont tout bonnement demandé qui voulaient, de leurs auteurs, participer à ce jumelage d’œuvre du Musée et de planches BD. Quinze ont levé leur crayon dont, Marsi, mon mari. Il a accepté, même en étant débordé, son album Colis 22 (156 pages) tardant à décoller de sa table à dessin pour aller s’imprimer. (Il sortira finalement en avril, pour le Salon du livre de Québec. Il le faut puisque l’histoire est plantée dans les rues de [...]

Lire le billet →

Le père des Paul et les parents des Nombrils

26 août 2013 · Auteur, Bande dessinée, Événement littéraire, littérature québécoise, Livres · Venise Landry
Le père des Paul et les parents des Nombrils

Aux Correspondances d’Eastman, l’on proposait sur la même tribune, Michel Rabagliati, le père des Paul et Delaf et Dubuc, les parents des Nombrils. Vous n’alliez toujours bien pas penser que Marsi et moi allions manquer cette chance inouïe ! Je dis inouïe car, il est possible qu’ils partagent de nouveau une estrade pendant un Salon du livre, mais cela risque d’être fort différent. La détente qui régnait en ce dimanche midi était exceptionnelle. Se diriger vers le grand chapiteau et voir Delaf et Dubuc à l’entrée, en conversation, aller les rejoindre, prendre dix minutes pour converser de tout et de BD. L’effet de l’oxygène, l’odeur du bois, l’intimité procurée par l’arc des arbres penché au-dessus de nous fait que ce ne sont plus des renoms qui entrent sous le chapiteau mais des prénoms : Marc et Maryse. Michel n’a pu profiter des bienfaits de cette détente pré-causerie puisqu’il est arrivé sur les chapeaux de roue. Dominic Tardif, l’animateur et le duo étaient déjà installés sur l’estrade. Après une brève présentation, la première question tombe, elle est pour [...]

Lire le billet →

Catherine Voyer-Léger et mère indigne sur une même tribune

22 août 2013 · Auteur, Écriture, Événement littéraire, littérature québécoise, Réflexion littérature, Société · Venise Landry
1
Catherine Voyer-Léger et mère indigne sur une même tribune

Aux Correspondances d’Eastman, après L’héritage de la parole suivait la causerie Bla-Bla Blogue : Le Monde à l’heure d’internet en compagnie des « plus » que blogueuses : Catherine Voyer-Léger et Caroline Allard, dite mère indigne. Leur point commun pour se présenter sur cette tribune ? Toutes deux ont été éditées et que ce soit par la même maison d’édition n’est pas du hasard puisque Hamac-Carnet est un précurseur en la matière. Qui pouvait animer ce duo mieux que Danièle Bombardier, une journaliste ne fréquentant pas la blogosphère ! J’ai aimé son préambule, avouant son ignorance en la matière. Sa sincère écoute, ouvrant grand son esprit, a servi nos blogueuses qui ont eu la chance d’être ramenées à l’essentiel : pourquoi consacrer autant d’énergie à bloguer ? Catherine Voyer-Léger – Politologue de formation Le premier blogue de Catherine avait un propos intimiste, je m’en souviens, j’avais alors l’impression d’entrer par voie secrète dans une alcôve où l’on me chuchotait des confidences. Son actuel, Détails et dédales ratisse large, frappe sur les non-sens, les remets en question [...]

Lire le billet →

Correspondances d’Eastman : première consommation

15 août 2013 · Auteur, Événement littéraire, littérature québécoise, Livres, poésie · Venise Landry
Correspondances d’Eastman : première consommation

L'instant de tous les possibles : avant le début de la causerie

J’étais fébrile de découvrir le nouvel emplacement, un chapiteau non loin du Cabaret d’Eastman, ce monument fier et surtout, moderne, contraste frappant avec les années passées où le lieu était une ancienne grange, son silo, et sa terrasse, je parle du Théâtre La Marjolaine. J’ai pu réaliser encore une fois que l’âme ne loge pas dans la matérialité. L’essence du partage dégageait toujours son odeur concentrée et sucrée. Je suis retombée en amour avec cette fête de la LETTRE. Faut dire que mon premier Café littéraire a commencé fort ; « L’Héritage de la parole » avec Thomas Hellman, Évelyne de la Chenelière, Tristan Malavoy-Racine. Ce dernier posait les questions, et j’ai trouvé que son affinité avec ces auteurs était une réponse. La beauté de cette causerie s’est vue par la complicité des trois auteurs, courant sur la même longueur d’ondes. On y a abordé la responsabilité du dire, sous plusieurs de ses formes. En parlant de forme, Évelyne de la Chenelière m’a jetée par terre pour son élocution juste [...]

Lire le billet →

Dimanche aux Correspondances d’Eastman

10 août 2013 · Arts visuels, Auteur, Bande dessinée, Écriture, Événement littéraire, Livres, Scène · Venise Landry
Dimanche aux Correspondances d’Eastman

Déjà terminé ce samedi passé aux Correspondances. J’en suis à me mettre en appétit pour demain, dernière journée. Je reviendrai sur les Cafés causerie auxquels j’ai assisté dans quelques jours avec impressions et photos. Je peux tout de même dire que j’exulte, malgré les changements de lieux et le fait que j’aie sauté une année, cet événement est toujours aussi savoureux, unique, magique. Demain, ça promet, voyez par vous-mêmes : À 10 h 00, la journée commence par La beauté comme rempart aux horreurs de l’histoire avec Louise Dupré (poète, essayiste, théâtre, romancière, professeur) et Carl Leblanc (scénariste, cinéaste, chroniqueur, romancier). Une animatrice que j’ai beaucoup aimée par les années passées, le moins que l’on puisse dire est qu’elle connait son sujet, la journaliste, Danielle Laurin. À 12 h 30 : Place à l’imagerie avec des auteurs de bandes dessinées. Qui ne connaît pas Michel Rabagliati ? Pour ceux qui lèvent le doigt, je reformule ma question : Qui ne connaît pas les Paul ? Il se sera accompagné par le célèbre tandem, au travail et dans la vie, Delaf et Dubuc que l’on relie à la [...]

Lire le billet →

Samedi aux Correspondances d’Eastman

9 août 2013 · Actualité, Auteur, Bande dessinée, Écriture, Événement littéraire, littérature québécoise, Livres, Musique, Scène · Venise Landry
Samedi aux Correspondances d’Eastman

Demain, c’est samedi et vous vous demandez quoi faire d’enrichissant et avez ce goût récurrent de sortir de la ville ou de votre patelin ? C’est le temps, ou jamais, de vous amener au village d’Eastman qui déborde d’activités littéraires. Dès 10 h 00, sur une Terrasse, vous trouverez Stéphane Dompierre, Véronique Marcotte et Roxanne Bouchard. Jean Fugère, l’animateur arrivera sûrement à les faire parler d’un sujet inspirant parce qu’englobant large : Vies Parallèles, paroles croisées. Durée prévue 1 h 15 cependant, d’après mon expérience, c’est bien difficile de les arrêter de parler ! Ça se prolonge assez souvent … De toutes manières, les écrivains se rendent disponibles pour vous rencontrer, d’autant plus si vous avez une de leur œuvre à faire dédicacer. Il est possible de se procurer les œuvres des invités sur les lieux – (ceci vaut pour tous les Café causeries littéraires) La prochaine rencontre est à 12 h 30, même durée et toujours à la même Terrasse, cependant, cette fois c’est un entretien plutôt qu’une causerie. Mais ça va tout de même causer en abondance avec cet homme concentré, un dramaturge marquant de [...]

Lire le billet →

Belles lettres rebelles

28 juillet 2013 · Actualité, Écriture, Événement littéraire, littérature québécoise, Livres, Scène · Venise Landry
7
Belles lettres rebelles

  C’est le thème de la 11e édition des Correspondances d’Eastman. Y avez-vous déjà mis les pieds ? Je serais curieuse d’entendre la quantité de oui et de non. Qu’ils en soient à leur 11e édition me semble assez incroyable. Cet événement a la vie dure, quand on pense que les subventions dans le milieu culturel ne vont pas en s’amplifiant. Peut-être que la courbe des subventions pique vers le bas, mais pas la fréquentation de cette fête des lettres. Il faut s’entendre sur un point, quand je dis fête des lettres, ce « lettres » est à prendre dans son sens englobant le monde littéraire et son milieu. Je le précise, réalisant que plusieurs qui n’y sont jamais allés, nourrissent l’idée que l’activité consiste uniquement à écrire des lettres dans les endroits les plus beaux du village. C’est cela, mais plus que cela ! J’en sais quelque chose, sur les dix éditions passées, j’en ai assisté à huit. C’est quand même pas mal. Faut dire qu’alors j’habitais Eastman ce qui n’était d’ailleurs pas un hasard puisque nous avions élu domicile dans ce village en partie [...]

Lire le billet →

La demi-douzaine rétroactive

30 mai 2013 · Auteur, Écriture, littérature québécoise, Livres · Venise Landry
2
La demi-douzaine rétroactive

C’est ici que je fais mes bilans de lecture, c’est-à-dire que je recule d’un pas et jette un œil sur le genre de lecture que je me suis mise derrière le gorgoton. Je constate ma témérité en voyant que trois titres (L’équation du temps, Jusqu’à plus soif et La pomme de Justine) sont dans la catégorie premier roman … d’inconnus. Je veux dire, pas un premier roman de Lise Dion ou de Josélito Michaud ! Il est bon qu’un spot se dirige sur ces inconnus qui ont la générosité* de faire le saut, vous ne trouvez pas ? Si vous ne trouvez pas, c’est que jamais l’idée ne vous a traversé de publier. Ou encore que vous n’appréciez pas le plaisir de découvrir des perles avant tout le monde. S’y trouve un livre à classer dans le vécu bien documenté, d’une journaliste reconnu, Lise Ravary. Cette fois, je ne félicite pas ma témérité mais ma curiosité et celle-ci en a eu pour sa grosse dent. Fâché noir d’un écrivain qui se fait connaître depuis quelques années sous toute une palette de couleurs. Ne pas se fier sur la couleur sombre de celui-ci, vous sourirez de toutes vos couleurs. La fiancée [...]

Lire le billet →

Récolte printanière (coup de coeur !)

2 mai 2013 · Auteur, littérature québécoise, Livres · Venise Landry
3
Récolte printanière (coup de coeur !)

Je partage avec vous ma récolte printanière avant qu’elle ne se fane sous les chauds rayons du soleil. Cette fois, j’ai un coup de coeur. Je commence d’ailleurs par celui-ci : La fille qui n’existait pas. Cette lecture m’a transportée, m’a rendu fébrile, la fiction prenant le pas sur mon quotidien. Vous savez, ces histoires qui nous font bâcler les tâches que l’on puisse y retourner ? Je le dis tout de suite, c’est un titre qui est passé inaperçu dans la jungle des nouveautés. Peu de recensements ont été faits de cette oeuvre. L’auteur est infiniment discret, ce titre est pourtant son troisième roman et son premier, L’Iguane, a gagné des prix. Son nom est Thériault, Denis (à ne pas confondre avec Yves Thériault – Agaguk). ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥Ce n’est pas la première fois que je trouve Denis Thériault remarquable ; l’Iguane et Le Facteur émotif, ses deux premiers romans m’ont frappée. Mais, pour moi, ce troisième est le meilleur. ( suite) ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Lire le billet →

Mon expérience à la Boutique Voir

6 avril 2013 · Art de vivre, Divers, Gastronomie, Société · Venise Landry
10

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais mon environnement, je le regarde. Le virtuel également. Même les pubs, j’y jette un œil. En général, de la pub sur la Toile, c’est plutôt achalant : ça flashe, ça insiste, ça envahit. Dernièrement, je me suis arrêté à la pub @Voir des cartes prépayées. Ils appellent ça, la Boutique Voir. J’ai voulu savoir de quoi il en retourne. Je n’étais pas complètement nouvelle avec le principe. Dernièrement, j’ai acheté une carte prépayée à une boulangerie de Cowansville  La Mie Bretonne, (aucun rapport avec le Voir). J’avais déboursé 90$ qui me donnait droit à 100$ de marchandise. Je bénéficie donc d’un rabais de 10%. Je peux étaler mes achats sur le laps de temps désiré. Le contraire d’une carte de crédit quoi ! Je paye à l’avance, au lieu de payer après. @Voir, puisque c’est là que je me dirige, n’offre pas 10 % mais 25% ou 40% de rabais. Ça me semblait trop beau pour être vrai. Vous savez comment on est l’être humain, toujours peur de se faire avoir, surtout quand ça s’appelle « Boutique », ça sonne consommation. J’ai regardé plus attentivement les offres de restos, alimentation, sorties, [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 6123456

S’abonner au blogue

@VeniseLandry

+ @VeniseLandry →