Blogue de Véronique Voyer À la gonzo RSS

Blogue de voyage où les portraits d'habitants et les péripéties cocasses l'emportent sur la liste des bonnes adresses à visiter! PS C'est écrit en joual de Twentysomething.

Étudiants, cyclistes et immigrants: Quels sont nos droits?

4 avril 2012 · Divers · Véronique Voyer
4
Étudiants, cyclistes et immigrants: Quels sont nos droits?

Deux semaines de silence. Ce blog n’est pas mort. Moi, presque. Je suis tombée de mon vélo. Un autobus de ville m’a frappé sur la piste cyclable; hit and run. Vous pouvez sautez cette parenthèse : (Oui, oui sur la fucking piste cyclable. Là où les voitures australiennes se stationnent candidement, là où les autobus se promènent à mon insu, là où on peut s’enfuir après avoir renverser une jeune cycliste à l’acent frenchie qui se laisse sermonner par les passants : Oh! You’re french-canadian? You know, Australia is not as bike-friendly as Europe, you have to be careful. C’est consternant. MAN, Montréal, c’est pas en Europe!) Moi, je n’y ai pas laissé ma vie. (peut-être juste mon dos) Saviez-vous qu’un québécois est mort dans un hit and run dernièrement? Je parle de Mathieu Lefbevre, un artiste prometteur tué sur son vélo à Brooklyn. (À lire: Hit-and-run trucker goes free because cyclist partly to blame) Aux States, la police tente de brouiller l’affaire. En Australie, la police s’en fout un peu, l’Adelaide Transportation Cie ne retourne pas mes appels et les factures du docteur trouent mon compte en banque à coup de [...]

Lire le billet →

Les Bourgeois et Les Races

14 mars 2012 · Divers, L'horizon devant soi · Véronique Voyer
1
Les Bourgeois et Les Races

Quand j’était petite, je rêvais d’être riche. Plus je vieillis, moins ça me tente. Je dis ça, parce que j’en vois justement une – une grosse Adrienne – qui s’emmerde, là. Étalée sur une chaise longue, devant le musée d’Art Contemporain. Le désespoir et l’ennui perce la nonchalance des phrases qu’elle ponctue d’une étincelle. (Le dos de son Iphone est couvert de strass, elle bouge, ça brille.) C’est clinquant, c’est vulgaire, c’est bourgeois. À Montréal, en Australie, dans l’avion, on les reconnaît, on les entends, on les sent. Ils vont vous dire que je suis jalouse. Que ni. Au fond, je les plains; ils n’auront jamais la chance d’apprendre à la dure. La grosse Adrienne placote, le ton léger, savamment détaché. C’est par exprès. C’est pas senti une seconde; elle prendrait ce ton sur scène et on lui lancerait des tomates! Isn’t amaaaaazing? Pff. Je me demandes ça ressemble à quoi ses pires moments. Je me demandes si le bonheur l’enivre, lorsqu’elle tangue sur ses Louboutin. Son Vuitton coincé sous le coude, elle a le regard caché derrière ses montures Chanel. Qu’est-ce qu’on devient quand tout est facile? Quand un faux-plis provoque [...]

Lire le billet →

J’ai rencontré quelqu’un

7 mars 2012 · Divers · Véronique Voyer
J’ai rencontré quelqu’un

Portrait #1: L’Autodidacte C’est d’abord sa posture qui frappe. Ce vieil italien roule les épaules et avance à petit pas, ce qui donne l’impression qu’il évalue chaque risque avant de mettre un pied devant l’autre. Sa posture en dit long sur l’ampleur de ses connaissances. Journaliste de profession, il travaille sur son cinquième roman. Impressionnant pour un homme qui n’a jamais mis les pieds dans une école (à l’exception d’une fois, le temps de peinturer les corridors d’une université). En cavale, il étonne les rédacteurs en chefs par la qualité de ses papiers. Ces derniers le questionnent, où a-t-il étudié? A-t-il un cv? La réponse ne varie pas : diplômes égarés entre deux pays. Les rédacteurs n’insistent pas. Le papier est publié, le chèque est signé, basta! Il suffit de gratter un peu pour comprendre que son parcours vaut bien deux ou trois doctorats honoris causa. Ses parents ont tout perdu pendant la guerre. La famille a survécu en soupant de patates bouillies sous une pincée de sel. À dix ans, il travaille chez le boucher. Sa mère est malade au lit, son père est pris du cœur, il doit faire vivre ses parents. Coupant la viande du matin au soir, [...]

Lire le billet →

Déclaration d’amour, bagages oversize & ukulélé

29 février 2012 · Divers · Véronique Voyer
Déclaration d’amour, bagages oversize & ukulélé

Un parc, un banc, de l’ombre; la paix. La sainte paix! Parce que la matinée a été particulièrement mouvementée. Debout à 5h, courir jusqu’à la gare de train avec 25 kilos sur roulette dans chaque main… Manquer le train. Acheter un billet pour le départ de fin de soirée. Réaliser que mon vélo n’est pas le bienvenue à bord. Faut que je lui achète son propre billet parce qu’il est trop lourd (de trois kilos…) Offrir de payer un extra? Pas possible. Sortir ma selle, mon porte-bagage et ma roue arrière; trois kilos de plus dans mon bagage à main. Un peu de mathématique : Une pauvre touriste coup-de-soleillée débarque avec deux immenses sacs qui dépassent largement 20 kilos chacun et un ukulélé. La règle étant : 20 kilos par bagages, trois bagages maximum. C’est là qu’il faut multiplier par le facteur ukulélé : I help you with your luggage if you sing a song with your little guitar! Aussitôt dit, aussitôt fait. Et voilà qu’un employé de la gare m’aide à réorganiser le poids de mes valises avec un troisième sac qu’il sort de nulle part. Ce qui occasionne un moment délicat [...]

Lire le billet →

Je couchsurf chez des flancs mous.

22 février 2012 · Divers · Véronique Voyer
Je couchsurf chez des flancs mous.

Le contraste est d’autant plus étonnant que je suis (limite) hyperactive. De les voir sur le divan, zappant entre tennis et cricket pendant des heures, ça me sidère. Le ciel est bleu, les oiseaux chantent, on vas-tu jouer dehors? Common’ jusqu’à l’heure du souper après je vous laisse tranquille devant la tv! Je me dis que pour certain, c’est ça la vie. Moi, le dimanche soir, j’écoute pas la télé. C’est la soirée finir-ce-qui-urge-maintenant-et/ou-inventer-une-bonne-excuse-durant-la-nuit-au-lieu-de-dormir-pour-me-sortir-indemne-des-engagements-que-je-ne-pourrai-pas-tenir-à-temps. Je dis pas que c’est mieux. J’ai juste pas trouvé l’entre-deux. Ce matin, c’est lundi. J’en vois un partir à belle course pour travailler sans déjeuner. Depuis six heures que je suis levée. J’ai eu le temps de savourer une mangue sur le patio, de boire un thé vert, de lire longtemps avant de manger mes céréales. Pourtant, à Montréal, moi aussi je courais souvent travailler sans déjeuner. Je pense que le problème est scolaire. À l’école, il devrait nous apprendre à vivre au lieu de nous rentrer dans le moule de l’employé du mois. C’est lourd de conséquences la course aux bonnes notes. Faudrait qu’il nous montre à courir après nos rêves au lieu de nous faire rêver aux A+. Plus j’observes les flancs mous, [...]

Lire le billet →

Les amours de voyage

15 février 2012 · Divers · Véronique Voyer
Les amours de voyage

Je les appréhende. Déjà que partir de Montréal, c’était compliqué… J’ai de la misère à me faire à l’idée que je vais devoir quitter cette végétation exotique qui borde les fenêtres de cet appart dans le Nord de Sydney. On rencontre et on oublies. On aime et on s’en va. C’est pour ça qu’à Paris, j’avais écrit quelque chose comme ça à un philosophe argentin qui m’avait sorti souper, canard et champagne, dans un resto bâti dans la maison de Victor Hugo: Bonsoir Léo, Je sors du cinéma et j’ai pas pu m’empêcher de t’écrire. Je sais pas comment commencer… Je suis allée voir El secreto de sus ojos et voilà Buenos Aires et l’espagnol, j’ai évidemment pensé à toi. Je me demandais pourquoi on ne se voit plus. Peut-être que je ne suis qu’une fillette un peu trop fleur bleue et naïve. Mais voilà, il y a deux choses : 1- Je n’aime pas rappeler les gars. Ma maman me disait quand j’étais petite que si un garçon ne te rappelle pas c’est qu’il n’est pas intéressé. Moi et ma mère, on s’entend pas du tout, sur absolument rien. Mais sur ça… [...]

Lire le billet →

Jetlag de 22 heures de vol? Hihaaa

8 février 2012 · Humeur, L'horizon devant soi, Société, Sur la route · Véronique Voyer
Jetlag de 22 heures de vol? Hihaaa

Doit être à peu près cinq heures du mat’ sur Sydney. Le soleil se lève sur ma première vraie journée. Je dis vrai parce qu’hier, j’ai dormi tout l’après-midi! Jusqu’à ce que mon mate me réveille avec une bière à deux pouces de la face. Une bière Tiger avec un tigre dessus comme sur les boîtes de céréales! J’aimerais ça voir les pubs; j’imagines que ça doit contenir des filles en maillot qui font des bruits de tigre. Pis le lait est pas pire non plus, il est écrit 98,5% non-fat dessus, j’ai ri. Dans le même registre, il est interdit de jouer avec son Furby dans l’avion pendant le décollage à bord de Qantas Airlines! Anyways, le but de ce paragraphe était d’introduire les joies d’être jetlag… que voici. Moi, je dors dans l’auto et dans le salon (même si y a pas de divan); j’arrives donc aisément à dormir dans l’avion, les genoux jammés, le cou cassé. M’endormir avant que l’avion décolle et me réveiller 14h plus tard comme si de rien n’était? Easy bacon. Arrivée au pays des palmiers et des bébittes dangereuses, je sortais de la plus [...]

Lire le billet →

C’était pas supposé… pis tant mieux!

1 février 2012 · Divers · Véronique Voyer

C’était pas supposé qu’Antoine déneige trois communautos avant de réussir à venir me chercher. On était supposé partir pour l’aéroport à 8h45, pas 9h30… C’était pas supposé que mon téléphone soit déchargée pis qu’il n’y ait plus de lave-vitre dans la voiture. On était supposé suivre les indications sur l’App Googlemaps et bien voir les pancartes à travers un pare-brise propre. C’était pas supposé que le douanier accorde mon ukulélé et joue en me racontant son enfance. J’étais supposé payer des frais supplémentaires pour mon vélo, au lieu de rigoler avec ce natif d’Honolulu. C’était pas supposé que j’oublie la notion du temps en jasant avec les agents de sécurité qui me propose de mettre un chapeau par terre et de jouer du ukulélé toute la journée au lieu de m’envoler. J’étais sensé leur sourire timidement pendant qu’ils me toisaient froidement. C’était pas supposé que mon avion décolle pendant que je me coiffais dans la salle de bain. J’étais sensée être arrivée depuis trois heures, à attendre sagement qu’on m’appelle. C’était pas supposé que je réalises qu’il est midi et une en sortant des toilettes. Tout le monde était tellement gentil, j’avais oublié que j’étais peut-être pressée. La madame m’a [...]

Lire le billet →

Lire en avion : Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es!

25 janvier 2012 · Divers · Véronique Voyer
5
Lire en avion : Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es!

Habituellement, l’adage commence par dis moi ce que tu manges. Moi je l’ai sorti de son contexte, je l’ai reviré de bord et j’ai ajouté un point d’interrogation à la fin: si je te dis qui je suis, tu me diras quoi lire? C’est arrivé dans un petit magasin de livres usagés à quelques pas de Berry-Uqam, moins de 24 heures avant le grand départ. J’avais jamais eu le courage de demander à un libraire de me conseiller un livre. C’est délicat conseiller un livre à quelqu’un qu’on connait pas. C’est encore plus délicat de mettre des mots sur ce qu’on a envie de lire… Puisque je pars de Montréal pour 7 mois, je me suis dis que j’avais rien à perdre. Si j’ai l’air folle, je rougirai un peu et on ne me reverra plus dans ce magasin-là. Chez Archambault, la plupart des employés ont mon âge. Ça prend de l’expérience pour conseiller un livre. Moi, je veux l’avis de quelqu’un qui a deux fois mon âge, ou trois fois même! Quelqu’un qui se laisse plus impressionner par les dernières tactiques de marketing en vogue. La dernière fois que j’ai ouvert un livre dont la couverture était [...]

Lire le billet →

Je me pousse 7 mois en Australie, live là.

18 janvier 2012 · L'horizon devant soi · Véronique Voyer
Je me pousse 7 mois en Australie, live là.

Le détail, le pas banal, parce qu’on n’est pas chez nous. Parce qu’on prend un poteau électrique en photo, une mouche qui reluit bizarre, le dedans de l’avion-qui-a-donc-du-retard. Non mais, on capotes-tu pour rien? La capacité de s’émerveiller comme ma mère a dit. À toi qui défait son backpack après 6 mois sul’pouce, à toi qui reviens de l’Argentine en moto où qui rêve de partir au Japon bientôt, tu sais que y’a rien de mieux que le thrill de partir. Un départ précipité, une destination improvisée : ça fait rêver. De manquer un bus in extremis, de faire rire de ton accent, de compter tes sous en pensant appeler tes parents en pleurant… T’as goûté à la liberté pis tu peux pu t’en passer. Mais comme ton boss tripe pas trop quand t’achètes un aller-simple, je vais te donner une petite brise exotique chaque semaine. Histoire que tu tiennes le coup au quotidien, pis que mes folles péripéties te donnent envie de t’envoler si, shame on you (!), ça t’es jamais arrivé. Tu reviens de voyage pis entre les 6000 photos et les gogosses cheaps à touristes, qu’est-ce que tu fais [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 41234

S’abonner au blogue

@verovoyer

+ @verovoyer →

Archives