Blogue de Marc-André Cyr Mouvements sociaux RSS

Abruti 0.0*

16 avril 2013 · Divers · Marc-André Cyr
37

  * Si ce texte est mauvais, c’est qu’il est un pastiche d’un autre encore pire, disponible ici : Richard Martineau, « Terrorisme 2.0 », Le Journal de Montréal, 15 avril 2013 : http://www.journaldemontreal.com/2013/04/15/terrorisme-20 ou ici  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=656010967749173&set=a.656010951082508.1073741826.505768749440063&type=1&theater * Il y a quelques mois, Anders Behring Breivik, le terroriste qui a fait 77 morts et 151 blessés lors du congrès du Parti social-démocrate norvégien, défendait son action meurtrière dans un manifeste ultranationaliste Il y affirme mener « une guerre préventive contre les régimes culturellement marxistes/multiculturalistes d’Europe » afin « de repousser, battre ou affaiblir l’invasion/colonisation islamique en cours, pour avoir un avantage stratégique dans une guerre inévitable avant que la menace ne se matérialise ». ÉLOGE DES ABRUTIS Mais la tactique des abrutis a changé : au lieu d’écrire de longs et ennuyeux manifestes – celui de Breivik avait 1518 pages! – ils écrivent plutôt des articles courts. Avec des phrases simples et punchées. Des textes accessibles qui vous font SENTIR des ÉMOTIONS en GRAS et en MAJUSCULES. L’idée derrière cette pratique est simple : au lieu de travailler dans l’ombre pendant des [...]

Lire le billet →

La dame de fer peut rouiller en paix

9 avril 2013 · Divers · Marc-André Cyr
44

Margaret Thatcher est morte. Pratiquement tous les politiciens du monde baissent les yeux et ôtent solennellement leur chapeau : « Elle n’a pas seulement dirigé notre pays, elle l’a sauvé », affirme David Cameron; « Avec la disparition de madame la Baronne Thatcher, le monde a perdu une géante parmi les dirigeants mondiaux », soutient Stephen Harper; « Mme Thatcher a été une figure de proue de la politique britannique et mondiale du 20e siècle », dit Thomas Mulcair. Cette « figure de proue » a pourtant « sauvé » le pays en sabrant dans les programmes sociaux, en privant les enfants démunis d’Angleterre de leur ration quotidienne de lait et en matraquant les droits sociaux des travailleurs et des travailleuses. Elle a mis des milliers de travailleurs à la rue, fait appel à la police et à l’armée pour défendre ses politiques réactionnaires, déréglementé la finance, privatisé des pans complets de l’économie au profit de ses amis millionnaires et instauré de nouvelles taxes (la « poll tax ») hautement rétrogrades. Cette « géante » a également laissé pourrir les prisonniers politiques de l’IRA dans les geôles de son pays. Elle les a enfermés dans des conditions impitoyables afin de charmer l’extrême droite orangiste et [...]

Lire le billet →

Au secours la police!

25 mars 2013 · Divers · Marc-André Cyr
32

« À cette radicalisation de la répression, plusieurs militantes et militants répondent par un plus profond enracinement de leur haine du système dans lequel nous vivons. Et c’est là une erreur stratégique du SPVM et de ceux qui le commandent. Pour faire rentrer chez eux des multitudes qui posent peu de dangers immédiats à l’État, les forces répressives utilisent des moyens qui sont en train de générer une cohorte massive de personnes plus déterminées que jamais à lutter contre cet État ». – M.François Giguère (à propos de l’arrestation de sa fille lors des dernières manifestations) Pourquoi ces arrestations de masse? Pour plusieurs raisons… D’abord, officiellement, il y a le règlement P-6 qui interdit les manifestations dont l’itinéraire n’a pas été remis aux autorités. Si les policiers n’ont pas appliqué ce règlement pendant la grève étudiante, ce temps-là est bel et bien terminé. Comme l’explique avec éloquence le sergent Latour : « Et s’il est vrai que les policiers agissent plus rapidement, c’est essentiellement parce que le SPVM juge que les organisateurs n’ont pas su profiter des perches qui leur ont été tendues au cours des derniers mois » [1]. Vous pensiez peut-être, citoyens, citoyennes, [...]

Lire le billet →

La grosse femme d’à côté est à la rue

22 mars 2013 · Divers · Marc-André Cyr
10

Vous vous souvenez de La grosse femme d’à côté est enceinte de Michel Tremblay ? Un prof roux et qui fumait beaucoup trop nous l’avait fait lire au CÉGEP. Vous vous rappelez de la dernière scène ? Les femmes sortaient de leur cuisine respective afin de discuter maternité. De l’avis du prof roux, cette scène se voulait annonciatrice de la Révolution tranquille. « Montez! Montez V’nez jaser! », disait la grosse femme, « Moé aussi j’attends un bébé comme vous autres… V’nez,  on va en parler… ». Elles ne sont pas allées très loin, juste sur le balcon. Aucune manifestation, aucun scandale : simplement une démonstration de solidarité féminine dans tout ce qu’elle devrait avoir de normal. Tremblay ne disait cependant rien de la suite… Car quand Pierre, Jean et Jacques sont revenus à la maison, ils ont eu toute une surprise : « Quoi? Le souper n’est pas prêt? » La réaction a été pour le moins démesurée. Pierre a fourré une claque à sa femme, Jean est parti aux danseuses se paqueter la gueule et Jacques est allé se coucher en petite boule dans le garage, la tête contre le coffre à outils. Notre époque ressemble [...]

Lire le billet →

Pas terrible, Marie-Claude Lortie

18 mars 2013 · Divers · Marc-André Cyr
32
Pas terrible, Marie-Claude Lortie

SPVM, Montréal, 15 mars 2013

  Le 15 mars en soirée, lors de la Manifestation annuelle contre la brutalité policière, Lysiane Gagnon Marie-Claude Lortie cherche ses mots… Soudainement, inspirée par le rythme des coups de boucliers et des arrestations de masse, elle découvre, il fallait y penser : c’est un « tango ». Les uns ont besoin des autres : « Les manifestants cherchent la brutalité policière pour mieux exprimer leurs récriminations. Les policiers, eux, trouvent dans l’agressivité de certains manifestants leur raison d’être là » [16 mars, La Presse]. Vous avez bien lu? Les manifestants cherchent la brutalité policière. On était quelques milliers à penser, depuis 17 ans, que c’était une manifestation contre la brutalité policière, mais bon, Lysiane Lortie sait de quoi elle parle. On a dû mal lire les tracts et les journaux, mal entendre les discours et les slogans… Peu importe! Car ce qu’on se demande vraiment, nom de Dieu! c’est pourquoi ils font ça? Contre toute attente, elle le sait, elle en a parlé la semaine dernière : c’est pour « mieux s’exprimer » « À [...]

Lire le billet →

Il est grand le mystère de la foi

13 mars 2013 · Divers · Marc-André Cyr
15

Je parle de millions d’hommes [et de femmes] à qui on a inculqué savamment  la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme – Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme Lorsqu’il s’agit des islamistes, notre élite réactionnaire et nationaliste ne fait pas dans la dentelle. Elle invente des complots, soutient que notre identité est menacée par ces « étrangers », appuie les guerres impérialistes et refuse toute forme de compromis. Après plus de 10 ans de polémiques stériles à propos des « accommodements raisonnables », il est d’ailleurs inquiétant que la communauté musulmane n’ait pas un seul porte-parole connu dans l’espace médiatique. Cet espace est plutôt dominé par ceux qui préfèrent la chasse aux femmes voilées plutôt que le dialogue indispensable à la paix entre peuples de cultures différentes. Bien entendu, il n’en est pas de même en ce qui concerne la religion catholique. À ce sujet, la « nuance » (voyez comme nous sommes généreux) retrouve ses lettres de noblesse. Les conservateurs disent tous sensiblement la même chose. Un peu comme un cantique chanté à l’unisson, mais en moins drôle. D’abord, l’Église nous aurait sauvé la vie. [...]

Lire le billet →

Retour vers la prochaine semaine dernière

11 mars 2013 · Divers · Marc-André Cyr
12

Le spectacle, compris dans sa totalité, est à la fois le résultat et le projet du mode de production existant. Il n’est pas un supplément au monde réel, sa décoration surajoutée. Il est le cœur de l’irréalisme de la société réelle – Guy Debord, La Société du spectacle 4 mars : « Lundi matin, le roi, la reine et son p’tit prince… ». Les propos tenus par le brillant humoriste Alex Perron, qui a affirmé sa volonté de passer sur les manifestants avec son camion, en font bondir plus d’un. « Ce gars-là a un truck? », aurait dit Jean-Paul en entendant l’entrevue. Le lendemain, le brillant humoriste clarifie ses propos: « Habituellement, je ne fais pas ce genre de chose parce que plus on veut se justifier plus c’est pire ». Mais est-ce ça pouvait être encore plus pire? Peut-être que ma blague à la fin de l’entrevue n’était pas la meilleure ni la plus appropriée, mais croyez-moi, c’est de la très petite bière en comparaison aux menaces violentes et homophobes que j’ai reçues depuis les 48 dernières heures sur Facebook et Twitter [1]. Et… bam! Voilà que le brillant [...]

Lire le billet →

Les délirants cauchemars de la droite débile (ou de la droite tout court)

19 février 2013 · Divers · Marc-André Cyr
100

La droite, depuis qu’elle a été décomplexée par le travail clinique du doc Mailloux, soutient que les journalistes, le parlement et la province en entier sont « à gauche ». La concordance quasiment parfaite de ses idées avec celles des classes dominantes l’empêche d’avoir la conscience claire. À moins d’être un larbin intégral, il est à peu près impossible de prendre ouvertement la défense des bien nantis, des banquiers et des politiciens multimillionnaires sans avoir à cacher un tant soit peu ses intentions. La droite contemporaine se trouve donc face à une alternative : soit elle renverse le réel de façon à ce que les rapports de force soient inversés, soit elle pense – littéralement – avec les pieds. Le plus souvent, comme vous avez sans doute remarqué, elle fait les deux en même temps. Autrement dit, non seulement elle marche sur la tête, mais elle prend, en plus, ses coups de pied pour des idées  « rebelles » et « courageuses ». Pauvre petite elle… On n’aimerait pas être à sa place. En fait, non, soyons franc. C’est tout le contraire. Nous aimerions grandement être à sa place. Nous rêvons d’être à sa place… Ce serait [...]

Lire le billet →

Denise Bombardier, une histoire d’amour et un sommet

5 février 2013 · Société · Marc-André Cyr
35

Notre classe dirigeante est manifestement pleutre et lâche. Elle est peureuse, très peureuse… Depuis le printemps dernier, elle ne cesse de geindre tel un veau en sevrage prématuré. C’est à croire qu’elle ne se remettra jamais de cette grève, la pauvre petite. L’agréable (la très agréable!) Madame Denise Bombardier, nous offre encore une preuve éloquente de cette touchante sensiblerie. Descendue de ses hauteurs afin de nous offrir généreusement ce que le journal nomme lui-même une « grande » (très grande!) entrevue,  elle s’entretient avec l’ancienne ministre de l’éducation, Line Beauchamp[1]. Dire que le résultat est pathétique relève de l’évidence – une évidence qui relève elle-même de cette incroyable capacité qu’a Madame Denise Bombardier à faire faner tout ce qu’elle croise du regard. Tel que prévu, donc, cette entrevue est d’une incroyable complaisance. On y apprend que Line Beauchamp est « une femme de compromis » et de « principes », une « vraie gentille », une « sensible », une « respectueuse », une « rassembleuse », une « respectée », une « enthousiaste », une « sérieuse », une « très intelligente » femme qui a un « côté presque missionnaire »… Lorsqu’elle parle de sa peine d’amour – ce qui nous intéresse énormément – « ses yeux s’embuent et sa voix se brise ». [...]

Lire le billet →

La liberté moins la liberté

25 janvier 2013 · Divers · Marc-André Cyr
14

La liberté est la pierre angulaire du discours libertarien. Friedrich Hayek – le « grand » théoricien de cette idéologie – la définissait comme la réduction au minimum des contraintes envers l’individu et sa propriété. Comme il le disait lui-même : les « bonnes clôtures font les bons voisins ». Seul le marché permet la liberté. Ce dernier, bien entendu, crée des inégalités sociales, des gagnants et des perdants. Seulement, il est absolument impossible de pallier à ces tares sans remettre en cause l’économie marchande elle-même. Intrépide, variable, complexe, fragmentée, diffuse et décentralisée, l’économie ne pourrait être contrôlée sans que la société ne sombre dans le totalitarisme. Le choix est simple: la démocratie (libérale et capitaliste) ou le socialisme (nécessairement totalitaire). Rien, en dehors de ces deux modèles, ne serait viable. Vraiment? Enfin, pas tout à fait…. En avril 1981, en entrevue au journal El Mercurio, Hayek explique pourquoi il soutient le régime sanguinaire de Pinochet Je préfère sacrifier la démocratie temporairement – je le répète, temporairement – que la liberté […]. Une dictature qui s’impose elle-même des limites peut mener une politique plus libérale qu’une assemblée démocratique sans limites[1] [...]

Lire le billet →
Page 6 sur 131...234567891011...13

S’abonner au blogue

@CyrMarc

+ @CyrMarc →

Catégories