Blogue de Marc-André Cyr Mouvements sociaux RSS

À propos de quelques petites fins du monde

20 décembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
16

Pour nombre de grévistes, 2012 fut une année d’une grande intensité, une expérience collective et politique sans commune mesure avec tout ce qui la précédait. Après avoir vécu au rythme de centaines d’assemblées, de manifestations, de fêtes, de rassemblements, de réunions, de piquets de grève et d’actions directes; après ces courses folles pour éviter les charges policières; après s’être vus, comptés, sentis et admirés, chaque soir, en montant la côte Sherbrooke; après avoir appartenu un moment à autre chose qu’à une somme d’individus anonymes déliés les uns des autres, notre regard n’est forcément plus le même. La révolte l’a transformé. C’est la société, par la négative, qui l’a éclairé. Fermer la télé Cette année, à de nombreux égards, fut celle des grandes désillusions. Dans le vacarme ou le silence, de toutes petites fins du monde eurent lieu. Cette grève permit à plusieurs de prendre conscience que les grands médias cadraient leurs images en faveur du pouvoir. Rien de nouveau, « tout le monde sait ça », diront les plus malins. Et ils ont tout à fait raison. Seulement, entre savoir que l’information est au service du statu quo et sentir jusque dans son propre [...]

Lire le billet →

Les pauvres, les riches, André Pratte et le mystère de la foi

12 décembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
17

André Pratte n’est pas un imbécile, ni même un démagogue. C’est un croyant. En fait, pour être plus précis, il faudrait dire qu’il est une espèce de curé du profit. Pour lui, les normes et catégories de ce système sont divines, transcendantales et éternelles. C’est pour cette raison que lorsqu’il s’agit d’augmenter les frais de scolarité, il affirme que c’est une mesure nécessaire, puisque les étudiantes et les étudiants québécois sont choyés Si le gouvernement devait négocier avec les contribuables chaque fois qu’une partie de ceux-ci est mécontente d’une hausse de taxe ou de tarif, l’État serait sans-le-sou. Pourquoi faudrait-il que Québec se plie aux volontés des étudiants d’université, groupe privilégié de la société s’il en est? [La Presse, 30 avril 2012] Et il ajoute Le gouvernement Charest n’a aucune raison de reculer. L’augmentation est nécessaire et raisonnable. Elle ne nuira pas à l’accès aux études universitaires [La Presse, 13 mars 2012]. On connait les mots de la propagande : les étudiantes et les étudiants doivent payer leur « juste part ». Peu importe qu’ils gagnent en moyenne 12 000$ par année et qu’ils sortent des universités avec un taux [...]

Lire le billet →

Khadir, Breton et les veines ouvertes de la démocratie

3 décembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
23

« Corruption » : événement par lequel une chose cesse d’être telle qu’on puisse encore la désigner par le même nom. [Vocabulaire technique et critique de la philosophie, PUF] Notre monde politique se referme sur lui-même. Il répond aux échos de ses propres mystifications par de nouveaux mensonges. La social-démocratie, qui reposait sur le pacte keynésien et tirait sa force de ses liens avec le mouvement ouvrier organisé, est morte de sa belle mort. Le spectre idéologique s’est aplati au point qu’il n’est désormais qu’une galette sans saveur, sans couleur, ni relief. Les multiples possibles se sont transformés en un seul et dogmatique impossible. Quiconque s’aventure ainsi à changer le monde par les voix du parlementarisme est voué à l’échec. Tout est prévu afin que rien ne bouge. Le pouvoir n’est plus entre mains des parlements – oh surprise! – mais est soumis au mouvement d’accumulation de l’argent. Ce mouvement infini est en crise. Il est de plus en plus capricieux. Il revendique exclusion, précarité, endettement, pauvreté, pollution et austérité. Et personne ne peut remettre en question ses divines obligations sans être traité d’« extrémiste ». Khadir Il y a quatre ans, Amir Khadir [...]

Lire le billet →

Jean Barbe contre l’Empire du vide

22 novembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
83

La censure? La censure! La censure, c’est la gargouille qui vomit hideusement son plomb liquide sur la chair vive de la poésie! La censure, c’est l’acéphale aux mille bras aveugles qui abat comme un sacrifice sans défense chaque érection de sensibilité délicate aux moyens de ses moulinets vandales! La censure, c’est le rasoir gigantesque rasant au niveau du médiocre toute tête qui dépasse!  La censure, c’est la camisole de force imposée au vital! La censure, c’est la défiguration imprégnée sur la grâce par un sourcil froncé saugrenu! La censure, c’est le saccage du rythme! La censure, c’est le crime à l’état pur! La censure, c’est l’enfoncement du cerveau dans un moulin à viande dont il surgit effilochement! La censure, c’est la castration de tout ce qu’il y a de viril! La censure, c’est la chasse obtuse à la fantaisie et à l’audace illuminatrice! La censure, c’est la ceinture de chasteté appliquée à tout con florissant! La censure, c’est l’interdiction de la joie à poivre! La censure, c’est le morose enduisant tout! La censure, c’est l’abdication du rare et du fin! La censure, c’est la maculation et le hachage en persil de l’unique toujours gaillard! La censure, c’est l’abdication de [...]

Lire le billet →

Violence légitime: par delà le fusil de Lénine et le dhotî de Gandhi

20 novembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
4

Si ce monde n’a pas de sens supérieur, si l’homme n’a que l’homme pour répondant, il suffit qu’un homme retranche un seul être de la société des vivants pour s’en exclure lui-même. Lorsque Caïn tue Abel, il fuit dans les déserts. Et si les meurtriers sont foule, la foule vit dans le désert et dans cette autre solitude qui s’appelle promiscuité. – Albert Camus La révolte est la forme que prennent la dignité et la liberté au sein d’une société qui les nient. Elle est l’acte par lequel l’humanité se met à exister. Elle tire l’individu de son isolement et de sa solitude pour faire de sa souffrance un enjeu collectif. Contre l’aliénation de l’économie, contre la violence de l’État, contre la terreur et le mensonge : pour simplement être et vivre, l’individu doit se révolter. Comme le souligne Simone Weil : « rien au monde ne peut empêcher l’homme [et la femme] de se sentir né pour la liberté. Jamais, quoiqu’il advienne, il ne peut accepter la servitude; car il pense ». Mais la révolte ne possède pas de frontières fixes. Elle est une tension, un conflit perpétuel. Oscillante, elle côtoie [...]

Lire le billet →

Quel jour du souvenir de quoi ?

9 novembre 2012 · Divers, Société · Marc-André Cyr
13

L’incident se produisit sur la place Jacques-Cartier. Recevant l’ordre de marcher, le jeune homme [qui avait entre 15 et 18 ans] sortit un revolver qu’il braque sur l’officier. Des soldats vinrent à la rescousse de leur supérieur. Cependant quelques minutes l’on vit le jeune homme reculer pointant toujours son revolver. Personne n’osait tirer. À la fin, d’un bond hardi, le jeune homme se jeta au milieu de la foule où il se perdit. On le chercha mais en vain. – La Presse, avril 1918 Les amants de la guerre s’en donnent à cœur joie pour le « Jour du Souvenir ». Ils déterrent les morts d’autrefois afin de les rendre utiles aux guerres d’aujourd’hui. L’histoire est pratique. Elle permet aux puissants d’appuyer leur désir de domination sur les sacrifices passés. Des sacrifices qu’ils ont ordonnés aux pauvres de faire à leur place… Il existe toutefois une autre histoire. Une histoire qui ne piétine pas la mémoire des victimes pour en faire de la chair à chauvinisme. Cette histoire, c’est celle des vaincus, de ceux qui ont refusé d’être des symboles –  « héros » ou « victimes » – et qui se sont simplement battus pour la [...]

Lire le billet →

Un fantôme, un procès, un juge et un scab

5 novembre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
19

Dans le ciel abstrait de la justice libérale, l’État nous rend tous égaux. Nous y avons les mêmes droits, les mêmes devoirs, les mêmes responsabilités. Lorsque ces fantasmes se déclinent en formes réelles, ils se transforment cependant en leur contraire absolu. L’accusé est pratiquement toujours issu de milieu pauvre et le juge issu de milieu favorisé. L’égalité abstraite se défait de son voile et la force reprend ses titres de noblesse. Les hiérarchies réapparaissent : le riche redevient riche et le pauvre redevient pauvre. Le fantôme En 1971, Michel Chartrand fait face à la justice avec quatre de ses camarades. L’accusation? Conspiration séditieuse « visant à un changement dans la province de Québec, en préconisant l’usage de la force, sans l’autorité des lois ». Dès les premières minutes du procès, il demande au juge de se récuser. Il l’accuse – à trois reprises en à peine quelques phrases – d’être « préjugé, partial et fanatique » à cause de ses amitiés avec le Parti libéral [1] Le juge – Alors le juge en question vous trouve coupable d’outrage au tribunal. Michel Chartrand – Ah! Vous êtes comique, vous. Vous êtes [...]

Lire le billet →

Radio X : dans l’œil du jarret

29 octobre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
100

« Le patinage artistique a toujours été un sport de tapettes! ». « Haïti est un trou à marde ! ». « Il y a tu de quoi de plus laitte à regarder qu’un travesti? ». « Amir Khadir a un agenda islamique caché ». « J’ai une hantise pour les Arabes, pour la culture arabique, maghrébine; pour moi, ce sont des peuples profondément tarés ». « Gabriel Nadeau-Dubois » est un « rat », un « petit morveux », un « minable » et  une « petite pute sans aucun intérêt ». « Héma Québec, est-ce qu’ils vont identifier le sang quiprovient d’un musulman parce que moi [...] je suis pas intéressé à recevoir leur sang, considérant leur façon de penser à eux ». Ces propos, vous l’aviez sans doute deviné, ont tous été émis sur les ondes de la tristement célèbre Radio X, qui a désormais sa succursale à Montréal. Une quantité incroyable de lettres, d’articles et de chroniques ont été écrits au sujet de cette station rebaptisée, faute d’avoir trouvé une expression moins doucereuse, la « Radio poubelle ». Tous ont souligné le caractère ordurier, réactionnaire, voire fascisant des propos des animateurs et invités de Radio X. Un aspect pourtant central de leur discours a cependant été quelque peu escamoté par la critique, un aspect [...]

Lire le billet →

La presque fictive, mais néanmoins réelle misère de la droite

23 octobre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
15

Monsieur Péladeau est couché sur un grand lit blanc. Il a le teint livide, pratiquement transparent. Un petit radio fait jouer en sourdine le dernier disque de Marie-Élaine Thibert. Les yeux cernés et rouges, il tousse gravement: « Teuh! Teuh! Teuuuh! » François Legault, qui se tient au bord du lit, lui tient tendrement la main. Le docteur, d’un air grave, parle doucement à son patient tout en rangeant ses instruments: « Pour le moment, nous ne pouvons émettre avec certitude de diagnostic, Monsieur Péladeau. Il peut s’agir d’un rhume comme il peut s’agir d’une… grippe ». – Noooooooon! s’écrit François le sanglot dans la gorge, en baissant les yeux, pas une grippe d’homme quand même !?! – On ne peut rien exclure pour le moment, le virus n’en est qu’à ses premières manifestations. François, les yeux écarquillés, devient blanc. « C’est la faute aux impôts! C’est la faute aux impôts! C’est la faute aux impôôôts! » Sans conscience, il s’écroule sur le sol, incapable d’en prendre davantage. – Teuh! Teuuuuh! Teuh! Faites le sortir, je vous en prie, c’est trop dur… dit Pierre-Karl avec sa petite voix, les larmes aux yeux. Le docteur soulève [...]

Lire le billet →

La dignité contre l’État: récit d’une lutte étudiante*

16 octobre 2012 · Divers · Marc-André Cyr
1

* Ce texte est un court extrait d’un article publié dans « Variations : revue internationale de théorie critique », dont le numéro complet est disponible gratuitement ici : http://variations.revues.org/343 C’est au pouvoir de l’argent qu’ont été confronté les étudiantes et les étudiantes en grève. Ce que nie ce pouvoir, c’est la reconnaissance commune qui fait de nous des sujets créateurs : notre dignité. La dignité doit être entendue dans son acceptation dialectique. Elle est à la fois ce que nie la société – nous-mêmes en relation de reconnaissance – et la négation de cette société et de ses valeurs – la révolte. Comme le dit John Holloway, elle est en situation de perpétuelle tension et ne se manifeste par conséquent qu’à travers la lutte « La dignité est : la rébellion qui est en chacun de nous, la lutte pour l’humanité qui est un nous nié, la lutte contre la paralysie qui gagne l’humanité que nous sommes. La dignité est un combat intensément vécu, il occupe chaque espace de notre vie quotidienne ». La lutte pour la dignité prend ainsi des « millions de [...]

Lire le billet →
Page 7 sur 121...3456789101112

S’abonner au blogue

@CyrMarc

+ @CyrMarc →

Catégories