Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Les foisonnantes histoires de Simon Gauthier

Les foisonnantes histoires de Simon Gauthier

Traditionnel ou moderne, le conte fait de plus en plus sa place. Ceux qui en font la promotion ne sont peut-être plus autour d’un feu, mais sur des scènes à travers le Québec. Comme Simon Gauthier, qui raconte avec bonheur l’histoire du Vagabond Céleste en inventant sa propre couleur, qui va du récit traditionnel au conte plus urbain.

Ce maître des mots a été identifié comme étant un partenaire de choix dans le rayonnement du conte au Québec. Par l’entremise du Conseil des arts et des lettres du Québec qui a mis en place le projet Circuit Paroles Vivantes, Simon Gauthier fera une tournée de 11 spectacles cet été, via le Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est-du-Québec (ROSEQ).

Originaire de Sept-Îles et établi à Saint-Élie-de-Caxton depuis quelques années, Simon Gauthier est conteur et lamiste (joueur de scie musicale ou lame sonore). L’orateur est tombé en amour avec le conte il y a maintenant une vingtaine d’années. Il attire l’attention de tous les publics par son dynamisme contagieux, sa verve passionnée et son grand magnétisme. Celui-ci raconte ses récits, avec toute la portée de sa convivialité.

Avec son spectacle, Simon campe des histoires qui prennent racine dans le fantastique et la prose. Et où qu’il soit, le conteur amène avec lui une énergie particulière de sa Côte-Nord natale.

«Il mélange des histoires très créatives, avec de la poésie et quelques chansons, précise Frédéric Lagacé, directeur du ROSEQ. Son spectacle nous transporte dans un imaginaire à lui. On dit souvent qu’il a une forte énergie et une belle sensibilité, et c’est vrai. Je pense que c’est un personnage fort agréable, unique et ses histoires sont vraiment bien construites. Il est capable de transporter les publics de tous âges.»

S’ajoutera en ouverture de son spectacle une artiste de la parole, Lucie Bisson. Cela fait plusieurs années qu’elle fait du conte bien ancré dans une réalité patrimoniale.

Suivant l’expérience de cette année, le ROSEQ pourra s’ajuster pour les années à venir. Chose certaine, l’industrie est en train de se professionnaliser. De ce fait, les offres se feront de plus en plus présentes dans un milieu en pleine ébullition. Une belle avenue qui va permettre au conte de se faire une place sur les scènes du Québec.

Pour connaître le calendrier des artistes et lieux de spectacles.