Ne manquez rien avec l’infolettre.
Arts visuels

Art Mûr, Vidéos au MAC, Helen Cho : Brèves Arts visuels 2006-11-23

Art Mûr

La saison continue très activement à la Galerie Art Mûr. Après une importante expo collective fêtant ses dix ans d’existence, Art Mûr propose l’événement Modulateur luso chromatique de Claude Tousignant. Faisant écho à son expo Modulateurs (tenue en 2005 dans la même galerie), composée de sculptures blanches qui interagissaient avec l’espace immaculé de la galerie, cette présentation est, quant à elle, une invitation à "réfléchir sur la triple identité de la couleur: à la fois lumière, matière et espace". Toujours chez Art Mûr, le peintre ontarien Gary Evans présente sa peinture onirique. Jusqu’au 22 décembre. De plus, au 2e étage de la galerie, vous trouverez une exposition de jeunes photographes regroupés sous le nom de Visio. Avec Chantal Landry, Jean-Sébastien Vaillancourt, Véronique Vigneault, Sue Vo-Ho et SP G. Jusqu’au 2 décembre. (N. Mavrikakis)

ooo

Vidéos au MAC

Extrait du vidéo Corps pédagogique (2001) de Manon De Pauw.

Pourrait-on voir, dans la sélection de vidéos présentée ces jours-ci à la salle Beverley Webster Rolph du Musée d’art contemporain, une réaction à l’omnipotence des artistes masculins dans les solos montés dans le même musée? Allez savoir… Quoi qu’il en soit, la Série Projections, sélectionnée par Louise Ismert, présentée au sous-sol du MAC, est composée uniquement de femmes artistes. Vous pourrez y voir une programmation d’une heure mettant à l’affiche des réalisations de créatrices québécoises, mais aussi étrangères, élaborées entre 1988 et 2002. Avec Manon De Pauw, Sylvie Laliberté, Chloe Piene, Pipilotti Rist (que nous avions pu voir dans un important solo au Musée des beaux-arts en 2000) et Katleen Vermeir. Jusqu’au 1er décembre. (N. Mavrikakis)

ooo

Helen Cho

Slowly Slowly (détail), de Helen Cho (2005).
photo: Guy L’Heureux

Pangea Ultima (ou Amasie) est le nom donné à ce supercontinent qui se formera vraisemblablement dans environ 250 millions d’années lorsque les continents actuels convergeront les uns dans les autres. C’est aussi le nom de l’exposition de l’artiste Helen Cho, dans la toute fraîchement déménagée Galerie Articule. Cho s’intéresse beaucoup à l’anthropologie et, de manière plus particulière, aux théories évolutives et aux notions de hiérarchie, de compétition, de nationalisme et de genre. Son exposition se compose de trois oeuvres: un dessin à l’encre d’inspiration paléoanthropologique lié à l’idée de l’évolution des hominidés, une oeuvre composée de ceintures utilisées dans les arts martiaux, qui parle d’un système de hiérarchie codé par des couleurs, et une installation composée de ballons de soccer, née d’une réflexion sur la nature partiale de certaines activités sportives de compétition. Jusqu’au 3 décembre. www.articule.org (N. Guimond)

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie