Ne manquez rien avec l’infolettre.
Arts visuels

Steve Saint-Pierre, Art-o-mat, Exposition lumineuse : Notes arts visuels

DES TOILES QUI PUNCHENT

L’artiste sherbrookois Steve Saint-Pierre a été invité à exposer à l’occasion du gala de boxe qui se tiendra samedi dès 16h au Palais des sports de Sherbrooke. Pour l’occasion, l’artiste peintre a conçu une vingtaine de toiles inspirées de ce sport et du corps humain. Le jeune homme de 26 ans entend aussi profiter de l’occasion pour peindre en direct.

Saint-Pierre a un don pour marier thèmes figuratifs et techniques abstraites. C’est ainsi que plusieurs de ses tableaux mettent en scène des boxeurs en pleine action et entourés de motifs – souvent des spirales – semblant évoquer leur état d’esprit ou leurs mouvements. Esther Desrosiers lui offre un coup de main pour peindre les fonds des toiles qui seront exposées samedi.

L’artiste affiche un intérêt marqué pour les toiles de très grand format. "J’aime la gestuelle que permet le grand format. Je peins en dansant quasiment. C’est comme du sport!" observe celui qui caresse le projet de peindre sous l’eau. Lors de notre rencontre dans son atelier temporaire de la ruelle Webster, il avait d’ailleurs de bonnes nouvelles à nous apprendre à propos de l’événement Aquart, dont il a assuré la direction artistique l’été dernier. La prestigieuse revue de plongée Diver a choisi de faire la couverture de son numéro de septembre-octobre 2006 avec cet événement qui, rappelons-le, permettait aux plongeurs d’admirer des oeuvres immergées dans les eaux de la carrière Flintkote à Thetford Mines. Aquart sera d’ailleurs de retour l’an prochain, les 4 et 5 août, au même endroit.

ooo

ART-O-MAT

David Wineberg, Guy Boutin, Dominique Lequin et Clark Whittington entourent l’Art-o-mat.

Depuis quelques semaines, les clients du magasin de matériel d’art Madame Pickwick, situé au centre-ville de Sherbrooke, ont pu remarquer une curieuse distributrice jaune ornée de la mention "Art-o-mat". C’est l’artiste américain Clark Whittington qui a eu l’idée de convertir une ancienne machine distributrice de cigarettes en une distributrice d’objets d’art. Les clients peuvent donc se procurer un jeton à la caisse, l’insérer dans l’appareil et choisir l’option qui leur semble la plus attirante. Tombera alors un contenant de la taille d’un paquet de cigarettes renfermant un objet confectionné par l’un des 400 artistes participant au réseau de distributrices Art-o-mat. Car depuis la conception de sa première machine, en 1997, l’artiste en a créé près d’une centaine, toutes à partir d’anciennes distributrices de cigarettes. "Chacune a un look différent et devient un objet d’art en soi", observe-t-il. Un artiste québécois, Guy Boutin, fait partie du réseau mis sur pied par Whittington.

ooo

UNE EXPOSITION LUMINEUSE

Le centre d’arts La Nef présente une exposition lumineuse, dans tous les sens du terme. Deux jeunes artistes, Isabelle Gilbert et Louis Charles Arguin, présentent des oeuvres qui jouent avec la lumière. Les Voix intérieures d’Arguin, des sculptures évoquant la souffrance en quelques objets emprisonnés dans des colonnes lumineuses, valent à elles seules le détour. À voir jusqu’au 3 décembre.