Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Arts visuels

Mathieu Latulippe, Thomas Ouellet Fredericks et Stéfanie Tremblay : À voir

PAS SI WILD

Dans la salle principale d’Espace Virtuel, une visite tient plutôt de l’anecdote que de l’expérience esthétique. Mathieu Latulippe et Thomas Ouellet Fredericks ont rassemblé, sous le titre Born to Be Wild, un bric-à-brac innommable, fouillis d’objets parmi lesquels certains s’animent sur notre passage. On s’amusera sans doute à chercher la petite bête qui grouille, et avec un peu de chance, on sursautera dans un coin ou l’autre de la galerie. C’est plutôt pour le travail de la jeune artiste saguenéenne Stéfanie Tremblay, présenté dans la deuxième salle, qu’il faudra s’être déplacé. Avec Les Longs Jeux, sa maîtrise de l’univers du photoroman est indéniable. Elle y met en scène des objets – brosses à dents, tasses, etc. – tout en déployant avec simplicité une réflexion sur la vie, l’isolement et les relations humaines.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie