David Armstrong Six : Désordre monumental
Arts visuels

David Armstrong Six : Désordre monumental

Avec The Law of the Excluded Middle, David Armstrong Six propose une oeuvre sculpturale dont la signification nous glisse entre les doigts. Conversation métaphorique avec l’artiste.

"Cet espace est fabuleux. La lumière, la blancheur…" Voilà les mots de David Armstrong Six pour décrire le centre d’art actuel Sporobole, où il a créé une sculpture (anti-sculpture?) qui relève beaucoup de l’installation par cette appropriation du lieu.

"Je suis intéressé par la façon dont la sculpture défie notre manière de communiquer. C’est un langage informel, ouvert." Un thème revient sans cesse dans le travail de David Armstrong Six: la perte, ou plus précisément, la fuite (leakage). "Pour moi, c’est une métaphore très forte, une idée subversive, qui n’implique pas de signification linéaire."

Justement, The Law of the Excluded Middle en laissera plusieurs pantois par cette absence de sens, qui est en fait une illusion. "La prémisse est plutôt abstraite. Quelque chose est vrai, ou c’est son opposé qui l’est. Le excluded middle représente tout ce qui n’est pas discuté entre ces deux polarités."

L’oeuvre se résume par un regroupement d’artéfacts véritables ou faux, trouvés ou construits (comme ces longues tiges de bois représentant le vol d’une mouche). Au milieu de ce désordre qui fait office de monument, on trouve même quelques noix… "(Rires.) Il n’y a pas là de réelle signification. Ce sont des objets de tous les jours qui ont croisé mon chemin, voilà tout. Mais cette recherche de sens est légitime."

À circuler autour de l’oeuvre, on en vient à découvrir certaines clés. "La sculpture possède plusieurs points d’entrée. Il y a les vitres qui créent une réflexion. Presque tout est donc doublé, mais les échelles des choses diffèrent légèrement. D’une certaine façon, les deux versions se contredisent."

Des oeuvres 2D, des peintures, font écho à la sculpture. Il s’agit de dommages collatéraux, d’effets secondaires, de la création des différentes composantes de la sculpture. "Ce n’est qu’une fine poussière qui tombe sur le papier. Poétiquement, ça représente les zones négatives d’un espace." Comme des fantômes.

Fait intéressant: une exposition jumelle à The Law of the Excluded Middle est présentée à Toronto. "C’est la même expo, mais puisque rien n’est fabriqué en série, reproduire l’oeuvre relève de l’absurde. Il y aura certainement de légères différences." Voilà donc une autre réflexion biaisée, une autre manifestation de la contradiction qui règne dans le monde exclu du milieu.

À voir si vous aimez /
La sculpture minimaliste, les métaphores, la recherche de sens

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!