Ne manquez rien avec l’infolettre.
Arts visuels

Jonas St.Michael et Julie Côté : Espace ouvert

Depuis 2008, la galerie Les Territoires appuie les artistes émergents. Elle poursuit son mandat avec la présentation des oeuvres de Jonas St.Michael et de Julie Côté.

"Jamais je ne voudrais faire partie d’un club qui accepterait de m’avoir pour membre."

– Groucho Marx

Oui, de tels lieux existent encore. Ils ne sont pas que souvenirs d’un passé lointain. Il existe des gated communities, des clubs de golf et de gym privés, des parcs privés (oui, oui, ça existe) et il y a aussi des clubs privés qui accueillent une riche élite souhaitant se détendre ou discuter à l’abri des oreilles du petit peuple… Lointaine, l’époque où de tels lieux excluaient sans honte les femmes, les noirs, certains groupes religieux, les homosexuels déclarés ou trop voyants? Une telle manière de faire n’a malheureusement pas totalement disparu, certains clubs allant jusqu’à la cour suprême de leur pays pour conserver ce droit. La discrimination, de nos jours, se fait aussi plus discrètement. Pour entrer dans de tels clubs, il faut connaître quelqu’un qui est déjà membre, être recommandé, être bien nanti…

Dans une série de photos bien menée, Jonas St.Michael nous présente plusieurs de ces endroits: le Mount Royal Club et le Mount Stephen Club à Montréal, le Hunt Club et le Faculty Club de Toronto… Sa série intitulée Members Only dévoile des lieux parfois beaux, souvent kitsch, presque toujours proprets, aseptisés, et surtout muséifiés, fossilisés, anciens, démodés. Une belle série qui ne dénote pas une manière de photographier véritablement originale, mais qui montre une excellente maîtrise d’un genre photographique documentaire particulier, très scientifique et très neutre (frontalité des lieux captés, hauteur d’homme pour la prise de vue…). St.Michael, qui vient de finir son bac en photographie à Concordia, va commencer sa maîtrise en arts au célèbre Goldsmiths’ College, University of London. Il sera à surveiller.

St.Michael est accompagné de Julie Côté, jeune artiste ayant une majeure en cinéma de l’UQAM et une mineure en Studio Arts de Concordia. Dans Réminiscence, Côté a constitué huit portraits photo et vidéo d’individus où chacun joue à incarner son caractère animal. Cela permet à ces individus et à nous, spectateurs, de renouer avec l’imaginaire de l’enfance.

La jeune galerie Les Territoires continue de faire un excellent travail dans une structure presque similaire à un centre d’artistes, en sélectionnant ses expositions à partir de la qualité des dossiers soumis. Ouverte en septembre 2008, dans les anciens locaux de la galeriste Thérèse Dion (décédée en novembre 2007), cette galerie existe grâce au fruit des activités de la photographe Jessica Auer, de l’historienne de l’art Saada El-Akhrass, des photographes et vidéastes Anne-Renée Hotte, Josée Pedneault et Chih-Chien Wang. Ces individus, touchés par la mort de Thérèse Dion, désiraient ouvrir "une nouvelle galerie d’art qui poursuivrait la vision de Thérèse d’encourager la pratique des artistes émergents". Mission accomplie.

À voir si vous aimez /
Lynne Cohen et les dessins de Charles Lebrun sur la physionomie comparative entre humains et animaux

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie