Alexis Bellavance : Hommes en voie de distinction
Arts visuels

Alexis Bellavance : Hommes en voie de distinction

La galanterie fait-elle encore aujourd’hui partie intégrante de l’identité masculine? C’est cette question qu’explorent huit créateurs, tous des hommes, dans l’exposition Hommes en voie de distinction présentée au Centre d’exposition L’Imagier jusqu’au 28 août. Dans son texte accompagnateur, la commissaire Marie-Hélène Leblanc souligne que les réflexions d’Honoré de Balzac dans Le traité de la vie élégante sur les formules d’existence, en particulier celle de l’artiste qu’il voit comme "toujours grand" et possédant son élégance propre, sont à l’origine du thème de l’expo.

Parmi les oeuvres proposées, notons la pièce de Marc-Antoine K. Phaneuf, soit Guy et Nathalie, une collection de couvertures de magazines à potins recensant le célébrissime scandale dans lequel ont été impliqués les personnages susmentionnés. Le tabou évoqué, d’une actualité encore criante, pousse la limite de la galanterie masculine à son extrême opposé et renvoie à une fâcheuse facette de la réalité.

Réflexion sur l’action galante, oeuvre vidéographique d’Alexis Bellavance, met en scène un homme en train de poser des gestes de prime abord galants (l’homme en question donne son manteau à une jeune fille ou porte sa valise), mais le geste, répété une dizaine de fois, perd sa valeur d’origine et devient inconfortablement ridicule.

Quant à Réplique, de Simon Guibord, il s’agit d’une installation sonore minimaliste (ne s’y trouvent que des haut-parleurs dans le corridor d’une élégante blancheur) qui permet au visiteur d’apprécier pleinement l’ambiance méconnaissable, mais intrigante, qui s’y dégage.

À voir si vous aimez /
Fred Laforge, Michael Harrington

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!