Été 2012 en arts visuels : Suivre le courant
Les événements culturels de l’été

Été 2012 en arts visuels : Suivre le courant

Des deux côtés de la rivière, on se prépare à accueillir la belle saison. Survol des expositions à ne pas manquer cet été.

Rive gatinoise

Au Musée canadien des civilisations, jusqu’au 28 octobre, l’exposition Les secrets de la civilisation maya en mettra plein la vue avec des artéfacts soulignant les réalisations importantes de cette civilisation méso-américaine.

Jusqu’au 4 août, à Art-image, Inspirer/expirer, de Suzanne Nerbonne, permettra au spectateur de prendre conscience de sa respiration. Et, à l’étage, à l’Espace Odyssée, un corpus photographique de Jean-Yves Vigneault fera découvrir des images saisissantes des îles d’Âland, en Finlande. Jusqu’au 7 octobre.

Dès le 15 juin, au Centre d’exposition L’Imagier, l’exposition collective Du coeur au ventre établira des liens entre l’art et la nourriture. S’y greffera une réflexion sur la consommation, la sensualité, la vie et la mort.

Pour sa part, AXENÉO7, dont les locaux ont été endommagés par des inondations, voit sa programmation reportée en septembre. Le centre accueille tout de même le créateur multidisciplinaire Jean-Luc Verna, en résidence jusqu’au 15 juin.

Puis, à la Galerie Montcalm, une présentation d’une quarantaine d’oeuvres d’artistes canadiens hongrois prendra l’affiche à compter du 21 juin.

Rive ottavienne

La galerie La Petite Mort présentera, du 15 au 21 juin, l’exposition Art, Sex & Design de Daniel Bombardier, un graffiteur et artiste multidisciplinaire qui a réinventé l’emploi du pochoir.

Du 19 au 24 juin, il ne faut pas manquer le festival Asinabka à la Galerie 101, où des créateurs indépendants partageront leurs travaux et points de vue sur la culture indigène au Canada.

Le Musée des beaux-arts du Canada, quant à lui, fera connaître, jusqu’au 3 septembre, la production artistique de Van Gogh. De plus, une rétrospective étalée sur quatre décennies des ouvrages du Canadien Arnaud Maggs montrera comment le photographe a su trouver la beauté dans le banal. À l’affiche jusqu’au 16 septembre.

À la Galerie d’art d’Ottawa, Christos Pantieras et Adad Hannah seront à l’honneur à compter du 21 juin, le premier présentant, entre autres, une installation de 999 briques en cire recueillies dans une église locale.

Et jusqu’au 26 août, au Musée canadien de la nature, est exposée la quatrième édition de Photos de l’année de la faune canadienne. Au menu, 31 oeuvres primées du concours de Canadian Geographic, montrant amphibiens, oiseaux et mammifères en gros plan. Bon été!

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie