Expos estivales : Entre l'ombre et la lumière
Les événements culturels de l’été

Expos estivales : Entre l’ombre et la lumière

Alors que la langueur de l’été arrive à nos portes, le monde des arts visuels ponctuera la chaleur de souffles de vie et de  fraîcheur.

Du 6 juin au 26 août, la Villa Bagatelle accueille Les prisons de Piranèse. Architecture de l’imaginaire et du mystère, une exposition itinérante du Musée des beaux-arts du Canada qui présente les eaux-fortes du célèbre graveur vénitien. Nous attendent des oeuvres d’une finesse et d’une complexité remarquables, où le sens du détail est exacerbé et la ligne parfaitement maîtrisée. On oscillera certainement entre horreur et curiosité devant ces images où s’incarne l’imagination débordante de Piranèse.

Dans la suite du travail qu’elle a présenté récemment à Morgan Bridge, Fanny Mesnard nous offre Faire le mort, à la Galerie Michel Guimont. Dès le 10 juin, l’artiste exposera ses animaux qui, s’ils ne possèdent plus la vie, sont animés du souffle de son pinceau, de ses couleurs vibrantes, de ses touches et traits vivants et emportés. L’artiste s’amuse à revisiter le concept des natures mortes, entre tragédie et inéluctable, poésie et théâtralité.

Cet été, L’OEil de poisson fait relâche, mais cela ne l’empêche pas d’effectuer un retour dans Portneuf, deux ans après La colonie, et de présenter Autant en emporte le vent, du collectif Pique-nique, qui fête son 10e anniversaire. Pour l’occasion, le collectif, qui se spécialise dans les projets in situ orientés vers l’intrusion de l’art dans l’espace public, y va en grand et déménage ses pénates à la campagne. On se rend tout d’abord dans le clos à Saint-Casimir, à compter du 9 juin, puis on visite le Moulin de La Chevrotière, à Grondines, à compter du 24 juin. Les commissaires Véronique Lépine, Anne-Marie Saint-Jean Aubre et Guillaume La Brie nous présentent des installations, sculptures, vidéos et dessins d’artistes tels que Mathieu Valade, Giorgia Volpe et Patrick Bérubé. Au total, 13 créateurs envahissent la campagne pour nous proposer une expérience portant sur le rapport entre nature et culture, ruralité et urbanité, mémoire et patrimoine. À noter que pour le vernissage du 9 juin, qui débute à 14h30, on organise un transport en autobus. Pour plus d’info: info@oeildepoisson.com.

Du 15 juin au 15 juillet, Le Lieu accueille Nocturnes de Jean-Philippe Roy. Composée de dessins et de sculptures, l’exposition nous plonge dans un univers nocturne, justement, avec des oeuvres animées d’une forte intériorité, résultant d’une démarche en deux temps. Des dessins présentant des sculptures improbables, qui ne verront jamais le jour, se veulent objets sans corps issus de l’ombre, alors que des sculptures s’en font les échos qui ont pris forme physiquement.

///

Calendrier /

– 10 juin au 19 août: Olivier Bhérer-Vidal, Regart
– 16 au 30 juin: Lisette Thibeault, exposition de maîtrise, Galerie Tzara
– 22 juin au 7 juillet: Émilie Lapierre Pintal, L’Établi
– 5 juillet au 9 septembre: Betty Goodwin. Corps et âme, Maison Hamel-Bruneau
– 19 au 29 juillet: Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli, parc des Trois-Bérets
– 3 août au 2 septembre: 30e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul