Ne manquez rien avec l’infolettre.
Baptiste Debombourg et Mathieu Fecteau : À voir à l'Œil de Poisson
Arts visuels

Baptiste Debombourg et Mathieu Fecteau : À voir à l’Œil de Poisson

Baptiste Debombourg présente Turbo à la Grande Galerie, où il décortique ce moyen d’exister «en plus fort» mis de l’avant dans les années 1980 et 1990. Alors qu’au départ, seul le moteur profitait de cette volonté de surpuissance, le «turbo» s’est démocratisé, s’immisçant dans la culture populaire et devenant le sixième doigt de la main auquel nous n’avions pas songé. L’installation Turbo suggère la surenchère machiste, une parodie des principes du turbo, «dépassement de soi, autorité dans la puissance et recherche d’une perfection à travers les prouesses matérielles». Turbo s’inscrit dans un projet de recherche autour de l’accident, dans sa conceptualisation d’un contexte historique et architectural, nourri par l’influence des «grands espaces» de l’Amérique. Vernissage le 3 mai dès 16h, et rencontre avec l’artiste à 20h. Du côté de la Petite Galerie, Mathieu Fecteau propose Grande mouture et Québecrêpes. La première s’articule à l’intérieur, où une meule à grains fabriquée à l’aide d’une suite hétéroclite de matériaux sera actionnée par le visiteur, pour y moudre de la farine qu’il pourra ensuite utiliser en cuisine, chez lui. À l’aide de cet outil artisanal, Fecteau souhaite remettre en question notre autonomie matérielle. Sur la côte d’Abraham, le temps d’un vernissage, Québecrêpes: le one-man festival de la machine à crêpes de 16 pieds animera l’aire de repos adjacente à la Méduse. Activée par des techniciens, cette sculpture permettra d’offrir des crêpes gratuites aux visiteurs. Ainsi, dès 16h, le 3 mai, le public est invité à créer sa propre pâte à crêpes Aunt Jemima et à moudre de la farine en galerie afin d’alimenter la machine extérieure. Les deux expositions se dérouleront du 3 mai au 2 juin, à l’Œil de Poisson.