Le Musée McCord lève le voile sur l'apport de la communauté juive à Montréal
Arts visuels

Le Musée McCord lève le voile sur l’apport de la communauté juive à Montréal

C’est sous le mot hébraïque Shalom Montréal que se découvre la nouvelle exposition du Musée McCord de Montréal. Du 3 mai au 11 novembre, la communauté juive est à l’honneur, à travers des histoires et des réussites qui ont profondément marqué la métropole.

En tant que musée d’histoire sociale, ce n’est pas la première fois que le McCord s’attarde sur une des communautés qui font le multiculturalisme de Montréal. Il y a eu des expositions consacrées aux communautés irlandaises, écossaises et chinoises. La tradition se poursuit aujourd’hui avec la communauté juive dont les réalisations pourraient remplir la totalité du musée, affirme la présidente et chef de la direction du McCord Suzanne Sauvage, en riant.

«Nous avons pensé que la communauté juive était un bon sujet parce que je crois qu’elle est méconnue ou mal connue chez bien des Montréalais, déclare-t-elle. J’ai été étonnée parce que même ici au musée, tous n’ont pas la connaissance de la contribution de la communauté juive. Ce sont deux cultures, ce sont deux mondes, parfois.»

David Bier, Réfugiés sépharades arrivant à l’aéroport Dorval [aujourd’hui l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau], Montréal, 1974. Archives juives canadiennes Alex Dworkin
David Bier, Réfugiés sépharades arrivant à l’aéroport Dorval [aujourd’hui l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau], Montréal, 1974. Archives juives canadiennes Alex Dworkin
Sans être exhaustive, l’exposition souhaite, à travers cinq parcours, plonger dans le Montréal du 20e siècle, qui a connu à ce moment-là sa plus grande vague d’immigration juive, et dans cinq domaines spécifiques: l’architecture, la protection du patrimoine, les sciences de la santé, les droits de la personne, les arts et la culture.

De là sont articulées les thématiques de l’exposition qui en constituent la scénographie. «Ça a été très difficile de faire des choix, parce qu’elles sont multiples et notre parti pris, ça a été de se dire qu’on allait parler de réalisations qui ont touché tous les Montréalais et qui ont un peu façonné la ville dans laquelle on vit aujourd’hui», explique Mme Sauvage.

Anonyme, Des infirmières prenant soin de nouveau-nés dans l'aile néonatale de l'Hôpital général juif, Montréal, vers les années 1960. Avec l’aimable autorisation des Archives historiques de l'Hôpital général juif, ID 1-18.9.3.4
Anonyme, Des infirmières prenant soin de nouveau-nés dans l’aile néonatale de l’Hôpital général juif, Montréal, vers les années 1960. Avec l’aimable autorisation des Archives historiques de l’Hôpital général juif, ID 1-18.9.3.4

Dialogue entre le présent et le passé

Shalom Montréal débute par une incursion dans la mémoire, celle de l’écrivaine et journaliste juive Elaine Kalman Naves. «Elle témoigne du fait que Montréal est maintenant sa ville, et qu’elle y est très attachée, raconte Mme Sauvage. Ses parents et elle ont été victimes de la Shoah et elle est venue avec une partie de sa famille ici. C’est ici qu’elle a élevé ses enfants. C’est pour se mettre dans l’atmosphère de l’exposition.»

Ce regard tourné vers le passé se poursuit avec Exodes, récit des différentes vagues d’immigration juive et Souvenirs, une collection d’objets éloquents. Un rouleau de la Torah, fin 19e siècle ou une poupée Toniska.

La quatrième escale de l’exposition Vivre ensemble, la plus fournie, se concentre sur les contributions des Juifs à la collectivité montréalaise. Se déclinant en plusieurs sous-zones, le visiteur apprendra comment les communautés juives et montréalaise «ont conjointement su bâtir, prendre soin, lutter, commercer et créer.»

Anonyme, Moe Wilensky et des clients, Montréal, 1965. Avec l’aimable autorisation de la famille Wilensky
Anonyme, Moe Wilensky et des clients, Montréal, 1965. Avec l’aimable autorisation de la famille Wilensky

Pour conclure ce dialogue et poser les bases d’une réflexion, un documentaire met en scène la nouvelle génération juive de Montréal et leur rapport à la ville. «Nous avons interviewé 14 jeunes juifs en leur demandant ce que ça signifie d’être juif à Montréal aujourd’hui et leur perception de la ville. C’est intéressant de les entendre. Ils travaillent dans différents milieux et ils ont tous ces valeurs de s’impliquer dans la société et d’y contribuer.»

Selon la présidente du musée, la tradition de mettre à l’avant-plan une communauté se poursuivra. «Notre but c’est d’encourager l’ouverture, sur toutes les communautés de Montréal, de les faire découvrir, de les faire connaître, de comprendre leur contribution, de comprendre les enjeux auxquels ils sont confrontés.»

//

Shalom Montréal – Histoires et contributions de la communauté juive
Musée McCord (690, rue Sherbrooke Ouest, Montréal)
3 mai au 11 novembre 2018
Pour en savoir plus: musee-mccord.qc.ca

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!

Senthé + 25 à 40 %
Restos / Loisirs / Voyage / Alimentation

Senthé