Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Musée de la civilisation : Le vêtement vu par Jean-Claude Poitras et Libby Oliver
Arts visuels

Musée de la civilisation : Le vêtement vu par Jean-Claude Poitras et Libby Oliver

Cet été, l’art de s’exprimer à travers le vêtement se décline en deux expositions au Musée de la civilisation, à Québec. Jean-Claude Poitras – mode et inspirations et Coquilles de soi. Photographies de Libby Oliver sont à découvrir jusqu’au 15 septembre. 

La contribution majeure du grand créateur de mode Jean-Claude Poitras au patrimoine culturel québécois est mise à l’honneur grâce à l’exposition Jean-Claude Poitras – mode et inspirations. Conçue en collaboration avec le designer, elle rend hommage au talent de celui qui a fait rayonner la mode québécoise dans tout le pays et à l’international, des années 1970 jusqu’au début des années 2000.

Près de 160 objets, dont une soixantaine de créations du designer, sont réunis dans cette exposition qui a pu voir le jour grâce aux généreux dons de vêtements, d’objets et de documents d’archives effectués par Jean-Claude Poitras au Musée de la civilisation et au Musée McCord depuis 2001.

L’exposition fait partager aux visiteurs la vision passionnée de la mode développée par Jean-Claude Poitras. Elle y dévoile trois grandes sources d’inspiration du créateur: ses souvenirs de jeunesse marqués par sa famille et l’influence de la religion, ses muses issues de l’univers du cinéma, et ses multiples voyages à travers le monde qui l’ont aidé à se ressourcer, mais aussi à stimuler sa créativité.

«Dans cette exposition, vous constaterez que la mode n’aura pas été que mon métier, mais le fil conducteur de ma vie. Tout au long de mes chemins de traverse, j’ai eu le bonheur d’avoir été bercé et guidé par mes muses et mes petites mains, les gens de l’ombre et ceux de la lumière, des coulisses aux podiums, hors des sentiers battus», explique Jean-Claude Poitras.

Entre être et paraître

Qu’est-ce que le vêtement raconte de nous, de notre rapport au monde et à la consommation? C’est la question explorée par Libby Oliver au fil de son projet Soft Shells. Cette artiste visuelle, originaire de Colombie-Britannique, photographie des personnes de divers horizons enfouies sous le contenu de leur garde-robe.

«Au moment où les sujets sont littéralement ensevelis sous leurs propres vêtements, on réalise à quel point ceux-ci sont un mode de communication significatif et façonnent notre compréhension des uns et des autres à travers l’objet, nourris du paradoxe avec lequel l’habillement nous révèle et nous cache à la fois», dit Libby Oliver.

L’exposition Coquilles de soi. Photographies de Libby Oliver présente une sélection de 15 portraits de la série Soft Shells ainsi que cinq clichés réalisés par l’artiste lors de la résidence artistique qu’elle a effectuée au Musée de la civilisation.

L’autrice-compositrice-interprète Safia Nolin et Jean-Claude Poitras font partie des cinq Québécois ayant répondu oui à la proposition de Libby Oliver de passer devant son appareil photo. «J’ai adoré Libby. Pour moi, ça a été une expérience extrêmement marquante de partager mon intimité avec une étrangère, mais une grande artiste», a confié la chanteuse à l’issue de sa participation au projet.

Au Musée de la civilisation
85, rue Dalhousie, Québec
Pour plus d’informations sur l’exposition