Rire de tout
Né pour un petit like

Rire de tout

Avec le jugement rendu mercredi contre Mike Ward dans sa saga judiciaire contre le petit Jérémy, le tout-Québec se retrouve une fois de plus en questionnement : peut-on rire de tout? Loin de moi l’idée de déblatérer à ce sujet, le bruit ambiant est bien assez saturé d’opinions et d’arguments dans les deux camps. Toutefois, j’ai déniché cette vidéo brittanique, réalisée par l’organisation Veterans For Peace UK. Alors que le trouble de stress post-traumatique est un problème extrêmement sérieux, les créateurs de ces fausses publicités font une violente satire du système politico-militaire en place avec un humour noir typiquement anglais. Oh, j’oubliais! Cette chronique sera légèrement plus fournie et longue qu’à l’habitude, car je serai en vacances la semaine prochaine. Je vous y ai donc mis assez de matos pour vous divertir pendant deux longues semaines.

Des clichés irradiés

L’accident de Fukushima, survenu en 2011 après qu’un puissant tremblement de terre ait secoué la centrale nucléaire de cette ville et provoqué une fonte des coeurs des réacteurs, est l’une des catastrophes les plus effroyables des dernières années. La peur du nucléaire et des radiations qui l’accompagnent est fortement ancrée dans la société, et particulièrement au Japon. Après l’incident, l’océan fut contaminé et la ville évacuée en vitesse. Cinq ans après la tragédie, le photographe malaysien Keow Wee Loong s’est faufilé dans la zone interdite de 20 Km² pour y découvrir une ville fantôme figée dans le temps. Visitez sa page Facebook pour voir plus de son travail, mais voici quelques clichés tirés de cette série radioactive.

df
Keow Wee Loong
dfg
Keow Wee Loong
jhg
Keow Wee Loong
oiu
Keow Wee Loong
uyt
Keow Wee Loong
uytr
Keow Wee Loong

microscope des grands fonds

Une équipe formée de scientifiques américains et israéliens vient de mettre au point un tout nouveau microscope spécialisé pour une utilisation sur les fond océaniques. L’appareil permet de mettre au foyer des éléments aussi petits qu’un micron (1/100e de la largeur d’un cheveu humain), ce qui révèle des détails encore jamais vus sur le corail. Cette courte vidéo vous en dira un peu plus.

un violoncelle comme toile de projection

Dans cette production de la BBC, la violoncelliste Sol Gabetta interprète le magnifique Concerto pour violoncelle en Mi mineur de Sir Edward Elgar. La performance est rehaussée visuellement par des projections qui se servent de l’instrument lui-même comme toile de fond. Des caméras infrarouges sont utilisées pour repérer les moindres mouvements du violoncelle, de façon à ce que le projecteur puisse diriger son faisceau de manière précise.

l’allégorie de la caverne

Cette magnifique étude de style en vidéo a été inspirée par la plus-que-célèbre Allégorie de la caverne de Platon, les plus récentes études en physique quantique ainsi que les théorisation du multivers. Réalisée par l’équipe VisualSuspect, cette production est un essai portant sur nos perceptions et connaissances comme étant des reflets de notre réalité.

dessiner des circuits

Voici une publicité réalisée pour promouvoir un nouveau crayon créé par la compagnie japonaise AgIC. Celui-ci, plutôt que d’utiliser une simple encre de couleur, emploie une substance métallique permettant de conduire l’électricité et, donc, de se servir du crayon pour relier différentes pièces électroniques entre elles.

le roi de pac-man

Ce mini-documentaire porte sur l’exploit accompli en 1999 par un certain Billy Mitchell. Ce dernier a été couronné « video game player of the century » après avoir complètement éclaté Pac-Man. Avec un score de 3 333 360 points, Mitchell a dépassé les capacités de stockage de la mémoire numérique du jeu. De par ce fait, à la fin de sa partie, l’écran se met à afficher des chiffres et des lettres ne faisant aucun sens sur la moitié de l’écran, faute de mémoire vive.

un jeu au look très early-disney

Question de rester dans l’univers des jeux vidéos, voici Cuphead. Ce jeu s’inspire directement de l’imagerie des cartoons des années 1930. Créé par deux frères canadiens, Chad et Jared Moldenhauer, le jeu devrait être disponible pour Xbox One et Windows cette année. Voici onze minutes de jeu.

jouer avec les climatosceptiques

Vidéo satirique créée par l’équipe de The Climate Solution, cette fausse publicité transforme une poignée de climatosceptiques américains, dont Trump, Cruz et Palin, en figurines pour enfants. Il n’y a pas grand chose de plus à en dire, mais c’est une jolie pointe bien comique à ces anti-progressistes notoires.

le luminato, festival inimitable

Cette année, j’ai eu la chance d’accompagner Kid Koala à Toronto pour le suivre lors de ses deux prestations au Festival Luminato. Cet événement rassemble toutes les formes d’art pendant seize jours de festivités. En plus de pièces de théâtre expérimentales, de concerts champ gauche et d’exposition abstraites, Luminato offrait cette année un expérience culinaire complètement novatrice. C’est que, voyez-vous, les installations du festival se sont bâties dans l’ancienne centrale électrique de Toronto, communément appelée « The Hearn ». Le chef montréalais Frédéric Morin s’est associé à son confrère torontois John Bil pour créer un restaurant éphémère au sein même de l’ancienne salle de contrôle de la station. La réalisation de ce festival résolument moderne dans le coeur d’un espace industriel laissé à l’abandon a inspiré l’excellent photographe Jonathan Castellino, qui a réalisé une série de clichés captivants tout au long du Luminato. Vous pouvez visionner la totalité de cette série via son site web, et vous trouverez quelques-unes de mes photographies favorites ci-dessous. Visitez le reste de son site également, le gars est bourré de talent.

© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino
© Jonathan Castellino

l’arcade du gop

Question de boucler la boucle, revenons enfin sur un sujet très sérieux dont il fait bon rire. La Convention Nationale Républicaine se tenait cette semaine à Cleveland, Ohio. Véritable messe du conservatisme gluant à l’américaine, cette réunion a donné lieu à de nombreux articles hilarants chez plusieurs médias. Vaut mieux en rire, effectivement, car on y a appris que Donald Trump (notez l’absence de caractère gras pour ce nom propre précis) serait bel et bien le candidat officiel de la course à la présidence pour le GOP (Grand Old Party, rien de moins). L’idée même de voir nos voisins du sud gouvernés par ce bouffon orange est horrifiante. Certains américains trouvent toutefois le moyen de bien se bidonner sur le dos de Trump et de son parti rétrograde. C’est le cas des programmeurs d’Everyday Arcade, qui ont lancé le microsite TheGOPArcade.com. Le site compte actuellement sept petits jeux vidéo satiriques inspirés par le GOP et sa convention : Trump’s Convention Rampage, Toughts & Prayers: The Game!, Get Trump’s Taxes!, Science Fighter, Trump Toss, Bomb The Right Place et Good Guy With A Gun. C’est grinçant, c’est parfois presque lourd, mais c’est une excellente façon de rire un peu de ce désastre politique. D’autres jeux devraient voir le jour tout au long de la course présidentielle.

Science Fighter
Science Fighter
Good Guy With A Gun
Good Guy With A Gun
Tump's Convention Rampage
Tump’s Convention Rampage
Thoughts & Prayers: The Game!
Thoughts & Prayers: The Game!
Get Trump's Taxes!
Get Trump’s Taxes!

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!