Ne manquez rien avec l’infolettre.
Spécial été culturel

Été culturel 2013: Tounes de char

Charlebois avait une vieille bécane sans phare et à court d’essence, mais le bonhomme voulait vraiment, mais vraiment, vraiment se rendre à Québec. Dans Confidente, France D’Amour, elle, était prête à prêter sa bagnole à une amie pour qu’elle parte à l’aventure. Et, bien évidemment, Steve Fiset avait une Camaro (et désirait faire l’amour sous des soleils de feu, mais je m’égare). Bref, le road trip est bel et bien ancré dans nos gènes et le festival musical, lui, demeure une excellente excuse pour aller se faire voir ailleurs. En voiture!

À l’image de Laurence Jalbert, l’artiste passeur de la présente édition, le Village en chanson de Petite-Vallée (du 27 juin au 6 juillet) est tout en finesse. Les Sœurs Boulay et Kevin Parent rentrent au bercail pour l’occasion. Les auteurs-compositeurs-interprètes Marcie, Moran et Daran seront également du voyage. Tout comme ces autres noms bien connus des fanas de musique franco locale: Paul Piché, Les Tireux d’roches et Michel Faubert. Cerise sur le gâteau: la caravane Open Country des Mountain Daisies y fera aussi un arrêt. Programmation complète sur villageenchanson.com.

Plus à l’ouest, ça se corse entre le Festival d’été de Québec et le Bluesfest d’Ottawa qui se partagent artistes en demande et dates, soit du 4 au 14 juillet.

Du côté de la Vieille Capitale, on pourra notamment voir Weezer, Solange Knowles et Stevie Wonder comme grosses pointures. Les amateurs de musiques plus alterno opteront plutôt pour Father John Misty, Passion Pit et Bad Religion, qu’on retrouvera aussi sur scène. Vous préférez l’odeur de la pommade Vicks? Ça tombe bien, on a également invité les DJ Tiësto et Martin Solveig. Côté scène locale, on frappe fort avec Forêt et Buddy McNeil & The Magic Mirrors, pour ne nommer que ceux-là. Programmation complète sur infofestival.com.

Dans la capitale, on a recruté Björk, Fun. (désolé de vous enfoncer We Are Young à nouveau dans le crâne) ainsi que Jimmy Eat World comme têtes d’affiche. Des chanteuses aussi ardentes que talentueuses seront également sous les projecteurs, soit Cold Specks, Neko Case et Sharon Van Etten. Avides de plaisirs coupables, on vous recommande The Specials (le ska est immortel, bon!) ainsi que Fitz & The Tantrums. Unifolié oblige, Rush, The Tragically Hip et Great Big Sea seront de la partie. Programmation complète sur ottawabluesfest.ca.

Pas mal au même moment, ça brasse dans mon fief alors que le Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy – qui se déroule du 5 au 13 juillet – propose une programmation plutôt relevée. Bien que le spectacle de Simple Plan accapare pas mal d’attention médiatique, soulignons la présence des Trois Accords, de Cœur de pirate, Boogat, Louis-Jean Cormier, Karim Ouellet, Half Moon Run, Bernard Adamus, Gros Mené, Cafeïne, des Dales Hawerchuk, de Philippe B et le Quatuor Molinari, ainsi que des Quatre B, groupe-culte sorelois. Programmation complète sur festivalgibelotte.qc.ca.

Un peu plus tard en juillet (du 31 jusqu’au 3 août, en fait), le Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue accompagne sa vitrine d’artistes émergents de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec de concerts de bêtes de scène de talent dont Koriass, Karim Ouellet et Peter Peter. Au plaisir de trinquer avec vous à Val-d’Or, donc! Programmation bientôt en ligne sur frimat.qc.ca.

Spectacle des finalistes du Prix de la chanson SOCAN

En avril dernier, un jury de gens impliqués de près ou de très loin dans la diaspora musicale locale se rencontrait pour défendre des pièces dignes d’être finalistes du Prix de la chanson SOCAN. J’y participais et je peux vous confier que les délibérations furent particulièrement houleuses. Cris, pleurs, et une table a peut-être été garrochée dans le processus. Je crois même avoir dit des choses affreusement méchantes au collègue du Devoir Philippe Papineau. Mais bon, la poussière étant retombée, la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique organise maintenant un concert pas piqué des vers pour présenter les «compétiteurs» au grand public. Ils sont Gros Mené (qui, avec Vénus, gagne sûrement le titre de la seule toune avec le mot «godemichet» à s’être qualifiée pour cette récompense), Dany Placard (parce que Parc’qui m’fallait est un portrait de l’artiste renversant de franchise), Les Sœurs Boulay (pour leur douce-amère Mappemonde), Avec pas d’casque (pour la très planante Walkie-talkie) et Keith Kouna qui – je l’avoue – m’a arraché toute une larme avec sa Batiscan. Le 12 juin à L’Astral.