Ne manquez rien avec l’infolettre.
Cinéma

Image + Nation : Danser sous influence

Pour son deuxième week-end, Image + Nation se penche sur les ravages du crystal meth et couronne cette 19e édition en danses et en chansons.

Deux documentaires présentés au festival ce dimanche dressent un portrait alarmant de l’emprise qu’exerce la poudre blanche qu’est le crystal meth sur certains milieux gais, en particulier chez nos voisins du sud. Meth de Todd Ahlberg et Rock Bottom: Gay Men and Meth de Jay Corcoran s’appuient sur les témoignages de nombreux hommes gais aux prises avec cette drogue qui crée une forte dépendance.

Jouant franc-jeu, les deux films parlent avec éloquence des effets attractifs de cette drogue euphorisante qui fait tomber toutes les inhibitions, ce qui la rend particulièrement séduisante aux yeux de certains clubbers. Dans Meth, par exemple, un ex-toxicomane admet qu’il ne lui serait jamais venu à l’idée d’aller danser sans prendre du crystal. "Avec cette poudre, je me sentais beau, invincible, irrésistible…" Ça, c’est le versant paradis artificiel de la drogue, un aspect dont il faut bien parler pour comprendre les raisons de sa popularité. Chez les hommes gais, le crystal est devenu la drogue du sexe par excellence. Comme en témoignent plusieurs participants dans les deux films, les adeptes du meth peuvent facilement baiser pendant des heures et des heures, souvent sans se soucier de protection. Et c’est là qu’émerge le versant infernal du crystal, devenu un facteur aggravant dans la propagation du VIH chez les gais américains.

Des deux films, je recommande surtout celui de Todd Ahlberg, très bien documenté, plus articulé et varié dans son approche que celui de Jay Corcoran, qui prend l’allure d’une chronique où l’on suit, sur une période de deux ans, le parcours de quelques individus qui tentent avec plus ou moins de succès de s’affranchir de cette drogue. Chose certaine, les deux films constituent de troublantes mises en garde pour quiconque douterait encore des ravages que peuvent causer le crystal et la culture de l’excès que cette drogue encourage. Les projections de Meth et Rock Bottom seront suivies d’une table ronde organisée par Séro Zéro (Cinéma de Sève, dimanche, 13 h).

Image + Nation se termine cette année sur une note joyeuse avec la présentation de 20 Centimetres de l’Espagnol Ramon Salazar, une comédie musicale flamboyante à souhait qui met en vedette Monica Cervera dans le rôle de Marieta, une prostituée transsexuelle narcoleptique qui ramasse ses sous pour se payer l’ultime opération. Tout se complique lorsqu’elle fait la conquête du garçon de ses rêves, un livreur très sexy qui apprécie tout particulièrement le petit extra de 20 centimètres dont Marieta cherche à se départir. La pauvre ne sait plus sur quel pied danser.

Le film de Salazar est un étrange objet. On y retrouve des échos parfaitement assimilés du néoréalisme et de la comédie de moeurs italienne des années 70, avec des clins d’oeil à Fellini et Scola, mais l’ensemble baigne aussi dans une sauce fantaisiste et kitsch qui colore les nombreux numéros musicaux oniriques où l’on sent des influences disparates (comédies musicales de la MGM, Jacques Demy, Bob Fosse, Baz Luhrmann, etc.). Le résultat est tout à fait sympathique et distrayant. (Impérial, dimanche, 21 h 15)

www.image-nation.org

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie