Ne manquez rien avec l’infolettre.
Cinéma

Resfest : Courts circuit

Du 24 au 26 novembre, le Resfest s’établit à Ex-Centris. Survol de la programmation en compagnie de Danny Lennon, programmateur de Prends ça court! et cofondateur de l’édition montréalaise du Resfest.

Cette année, le festival Resfest fête ses 10 ans. Et il les fête en grand. La programmation, riche et excellente, aura de quoi ravir habitués et novices. Tout d’abord, soulignons la création d’un tout nouveau programme 100 % québécois au sein duquel 12 courts métrages seront présentés le 26 novembre, et jugés par un jury formé de cinq personnalités marquantes de notre paysage culturel, soit Jean-Marc Vallée, Anne-Marie Cadieux, François Avard, Stéphane Lapointe et Ramachandra "DJ Ram" Borcar. C’est parmi quelque 200 courts que s’est effectuée la sélection. Une sélection dirigée par Danny Lennon, programmateur de Prends ça court! et cofondateur de l’édition montréalaise du Resfest: "Québec Gold, c’est vraiment une très belle fenêtre sur le court québécois et son talent", assure-t-il.

Celui qui travaille continuellement à offrir une visibilité importante et à tailler une place de choix au court métrage au Québec et à travers le monde ne cache pas son excitation par rapport à cette 10e édition, insistant sur sa qualité et son caractère délirant. Parmi le lot, mentionnons son coup de coeur pour Destricted, une oeuvre qui sera présentée le 24 novembre et qui a suscité l’émoi au Festival de Sundance, à la Semaine internationale de la critique à Cannes ainsi qu’à la Tate Modern de Londres. Destricted, ce sont sept courts qui mêlent l’art à l’érotisme de manière explicite et dérangeante. Ça promet. "Attention au We Fuck Alone de Gaspar Noé", souligne Lennon.

Il continue ensuite en jurant que les fanas du célébrissime band de Thom Yorke trouveront leur bonheur avec la sélection spéciale Radiohead, les visionnaires: une décennie de nouveaux talents, présentée le 25 novembre. Cette catégorie attendue de pied ferme rassemble entre autres les clips des pièces Street Spirit, Like Spinning Plates, Knives Out et No Surprises, signés respectivement Jonathan Glazer, Johnny Hardstaff, Michel Gondry et Grant Gee. La scène musicale sera aussi représentée par Kid Koala, qui offrira une performance artistique éclectique durant laquelle il discutera avec le public des choix musico-visuels effectués pour sa prestation, le samedi 25 novembre.

Ensuite, pour ceux qui auraient manqué Prends ça court! l’an dernier, son programmateur rappelle que Resfest présentera quelques-unes des meilleures oeuvres de la cuvée 2006 tout au long de ces trois jours. Une cuvée dont fait notamment partie l’acclamé Bugcrush de Carter Smith. ("Voir Bugcrush et mourir!" proclame-t-il d’ailleurs avec emphase.)

Et, comme il s’agit d’un 10e anniversaire pour ce festival qui place le court en première position, "sans jamais le prendre pour un bouche-trou ou un simple quota visant à satisfaire les organismes gouvernementaux" (dixit Lennon), les spectateurs pourront assister le 26 novembre à la projection d’Une décennie de Resfest: 10 courts classiques. "Bref, trois jours de pur délire visuel!" conclut Lennon. Et on le croit!

www.resfest.ca

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie