Ne manquez rien avec l’infolettre.
Les dames du doc : un portail web à consulter
Cinéma

Les dames du doc : un portail web à consulter

Lancé cette semaine, le portail web Les dames du doc a été créé pour rendre hommage au talent des femmes documentaristes québécoises. Une mine d’or de renseignements.

À travers ses nombreux chemins et ramifications, on découvre les cinéastes québécoises du réel à partir de Anne Claire Poirier, qui signait le premier long métrage docu-fiction québécois réalisé par une femme (De mère en fille 1968) jusqu’aux exploratrices des limites du genre qui passent par le webdoc et le jeu vidéo. En plus d’obtenir de multiples informations sur ces femmes de talent, on entend et on voit plusieurs d’entre elles via des capsules vidéo, et surtout, on y trouve des centaines de liens pour visionner leurs films.

LES DAMES DU DOC c’est tout d’abord un répertoire alphabétique des réalisatrices de documentaire du Québec. Le répertoire prend la forme d’une fiche pour chaque réalisatrice professionnelle comprenant une photo ou un portrait vidéo, une bio-filmographie et des liens vers les sites de visionnage de ses oeuvres.

On y trouve aussi 19 portraits vidéo de réalisatrices indépendantes qui font partie des figures importantes de l’histoire du documentaire au Québec. Chaque portrait de 3 ou 4 minutes présente une réalisatrice et un film marquant issu de son oeuvre, dont Raymonde Provencher, Ève Lamont, Helen Doyle, Marquise Lepage, Sylvie Van Brabant, André-Line Beauparlant, Catherine Hébert et plusieurs autres.

S’ajoutent aux portraits vidéos les confidences de plusieurs documentaristes. Ces confidences d’environ 25 minutes sont pour les amateurs de temps réel : elles sont présentées sans montage afin que vous profitiez de la totalité de l’expérience. Anne Claire Poirier, Isabelle Lavigne, Carole Laganière, Martine Chartrand et Marie-Josée Saint-Pierre font partie des réalisatrices qui racontent 3 histoires vraies.

Chaque mois, le cinéma en ligne met à l’honneur un documentaire tiré de la banque de films accessibles au visionnement de notre répertoire.

De plus, pour une expérience dans la réalité en lien avec LES DAMES DU DOC, un ciné-club prend place chaque mois dans la salle de projection de l’ARRQ, où sera présenté un documentaire québécois marquant en présence de la cinéaste qui l’a réalisé. Plusieurs soirées bien arrosées ont déjà eu lieu, avec grilled-cheese au fer à repasser, salle comble et atmosphère festive. Joignez-vous à nous le deuxième jeudi de chaque mois!

 

Une initiative de Réalisatrices Équitables, un organisme à but non lucratif fondé en 2007. Ses membres sont des réalisatrices professionnelles du Québec. RÉ compte 200 membres (réalisatrices et membres-amis) et un réseau de 600 sympathisantes et sympathisants. Réalisatrices Équitables vise à atteindre l’équité pour les femmes dans le domaine de la réalisation au Québec et à faire en sorte que les fonds publics soient accordés de façon équitable entre les réalisateurs et les réalisatrices, afin qu’une place plus juste soit accordée aux préoccupations, à la vision du monde et à l’imaginaire des femmes sur tous nos écrans. Réalisatrices Équitables cherche aussi à sensibiliser le milieu des arts médiatiques à diversifier les personnages féminins et masculins afin qu’ils s’éloignent des stéréotypes homme/femme.