David Findlay : À la recherche de l'autre
Cinéma

David Findlay : À la recherche de l’autre

Né à Québec et doté d’un solide parcours en court-métrage et en films de plein air, David Findlay présente au FCVQ son film Everything Outside, un premier long-métrage où domine le thème de l’altérité. Un film qui part à la découverte de l’autre, aussi différent soit-il.

« J’ai grandi à Québec dans une maison bilingue, avec un père du Nouveau-Brunswick. Je n’ai pas grandi en regardant Bergman et Godard, mais plutôt avec Jackie Chan et Bruce Willis. J’ai appris ce métier en filmant mes amis pratiquant le snowboard après une blessure importante qui m’a tenu à l’écart de ce sport que je pratiquais de façon sérieuse. »

C’est dire que David Findlay a appris la réalisation due au hasard et à un accident de la vie. Après plusieurs années à filmer ses amis, il passe à la réalisation de fictions en partant étudier le septième art en Colombie-Britannique. C’est réellement ici que le cinéma est devenu central dans le parcours du jeune réalisateur québécois.

« Le programme de production de films à UBC ne prenait que vingt personnes annuellement, la première année je n’ai pas postulé, car je n’avais que des films de snowboard à montrer… j’ai donc produit un court-métrage sur mon iPhone, ce qui m’a permis de rentrer dans ce programme. »

Après ces années d’étude, suivent les années de productions et de réalisations de courts-métrages. C’est sur le plateau de Nephew, une histoire qui raconte les retrouvailles d’un jeune homme avec son oncle joué par Yves Jacques qu’il fait la rencontre de Louise Portal.  

David Findlay (Courtoisie FCVQ)
David Findlay (Courtoisie FCVQ)

Nephew fut mon film de graduation et c’est ce film qui m’a donné le véritable déclic pour tourner un long-métrage. Je voulais avoir Louise et Ahmed, que j’avais déjà rencontrés dans un autre film que j’avais produit.

David Findlay

Everything Outside présente l’histoire de Louisette Robitaille (Louise Portal), une peintre reconnue qui fait la rencontre impromptue d’un comédien libanais (Ahmed Muslimani) surgissant dans son intimité. Le film s’intéresse à la relation qui se tend et se détend entre deux étrangers.

” Je voulais explorer la relation entre deux artistes qui ne se seraient jamais rencontrés. Deux personnes qui ont une réelle connexion malgré leur décalage générationnel. J’ai voulu faire un film qui demande sans cesse au spectateur de se repositionner et de se questionner face à ce qu’il voit. »

Ce premier long-métrage laisse beaucoup de places aux deux acteurs dans ce vaste espace qu’est ce chalet sur le bord d’un lac. La peintre jouée par Portal tente d’installer une relation avec l’acteur, qui se révèle aussi ouvert à cette amitié impromptue. La caméra se déplace aussi souvent à l’extérieur du chalet pour regarder ou pour nous faire laisser croire qu’une force extérieure les guette, les observe et peut-être les menace. Un choix qui veut laisser le spectateur libre de regarder cette relation naissante comme bon lui semble. À vous de vous faire une opinion sur celle-ci.

Everything Outside
Les 16 et 20 septembre au MNBAQ
(En première mondiale dans le cadre du FCVQ)

Everything Outside (Courtoisie FCVQ)
Everything Outside (Courtoisie FCVQ)

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!