Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesCyber-boom!

Amir Khadir, Jean Barbe, Françoise David… Du bénévolat pour AOL???

Il y a des après-midis comme ça où je me demande si je me suis bien réveillé le matin…

On apprenait aujourd’hui via ProjetJ que le Huffington Post Québec, version locale de la plateforme web américaine rachetée cette année par AOL pour la somme de 315 millions de dollars américains, allait bénéficier du travail de blogueurs bénévoles vedette, dont Amir Khadir, Françoise David, Normand Baillargeon et Steven Guilbault. D’autres personnalités s’ajoutent à cette liste, notamment Charlotte Laurier, Jean Barbe, Djemila Benhabib et Évelyne de la Chenelière.

Selon ProjetJ : « Suivant le modèle d’affaires désormais bien connu du site américain, ces huit blogueurs collaboreront au HuffPost gratuitement. Cette façon de faire vaut au site une poursuite du blogueur Jonathan Tasini qui réclame que les quelque 9000 contributeurs non rémunérés aux États-Unis soient payés pour la valeur qu’ils ont créée – le site a été acheté 315 millions de dollars par le groupe AOL. En mai, le syndicat américain Newspaper Guild a aussi appelé les collaborateurs du site à cesser de fournir leurs contenus gratuitement. »

Vous avez bien lu.

Amir Khadir, Jean Barbe et Françoise David vont faire du bénévolat pour AOL…

Transparence totale : Je suis moi-même directeur du développement des nouveaux médias pour le VOIR, hebdomadaire culturel gratuit qui fête sa 25e année. Je suis aussi directeur du BangBang, magazine web gratuit spécialisé en culture alternative. Dans ces deux cas, nous profitons de la participation bénévole de blogueurs, principalement des amateurs de culture. Nous leurs fournissons les outils et ils peuvent s’exprimer sur nos sites en toute liberté. En développant ce modèle au Québec, j’ai toujours eu le sentiment de promouvoir des médias et une culture locale.

Après tout, bien des gens ici-bas bloguent sur des outils Google, écrivent des articles sur Facebook, diffusent des vidéos sur YouTube… Bref, alimentent en contenus des entreprises américaines qui n’investissent absolument rien dans la culture locale. Nous avons proposé à nos utilisateurs une alternative qui permet de s’associer à une entreprise qui travaille d’arrache-pied à la mise en valeur de la culture québécoise, et non à Google ou autres. La monétisation des contenus web est un défi qui, dans un contexte de gratuité, n’a pas encore été relevé, même par les plus gros joueurs médiatiques. Nous n’en sommes pas.

Mais que Amir Khadir, et Françoise David et les autres choisissent de faire du bénévolat pour AOL, America Online, une compagnie qui rachète pour 315 millions de dollars US un média dont le modèle d’affaire repose purement et simplement sur le travail gratuit de milliers d’internautes afin de maximiser les profits des investisseurs, ça dépasse l’entendement. On croirait halluciner.

Et que dire de la participation de Jean Barbe, pourtant très solidaire des indignés, du 99% de la population qui se fait baiser par le 1% des mieux nantis au sein d’un néolibéralisme mondial? Que vas-tu faire dans cette galère Jean? Le modèle AOL America Online est sans doute l’illustration médiatique la plus parfaite de cette réalité que tu dénonces depuis quelques semaines : On prend un modèle profitable, un major des médias y voit une bonne affaire, on paye le moins de gens possible, on l’exporte tel quel dans toutes les contrées afin d’avoir encore plus de gens qui travailleront, pour des pinottes ou pour rien, afin de maximiser les profits.

Merci les solidaires! Merci les indignés! On va vous en vendre de la bande passante, de l’espace serveur, de la mondialisation et du bon gratuit pour tous. Prenez et mangez-en tous, ceci est AOL livré pour vous et pour la multitude!

Mais vous êtes complètement tombés sur la tête?!? Alors que des médias locaux rament, s’investissent dans la culture d’ici, depuis des années, en produisant des contenus, en engageant des travailleurs, afin de mettre en valeur les spécificités culturelles et sociales du Québec, votre première idée de génie pour vous tailler une tribune est d’aller donner votre travail à AOL online???

Hey hey hey… Si ce n’était pas si triste, on aurait presque envie de rire. En fait, c’est peut-être trop triste pour pouvoir en pleurer. Je suis simplement estomaqué.

Vous êtes en train de décimer les médias québécois, en adhérant à un modèle qui n’investit RIEN dans la production de contenus. RIEN. Pas une ?%*? de cenne. Des gens qui n’en ont rien à &?(*&? de votre solidarité, de votre indignation, de votre culture, de la paye de vos concitoyens travailleurs médiatiques et culturels. Des gens qui, au premier signe de décroissance vont simplement faire autre chose si ça leur coûte trop cher, aller ailleurs, trouver d’autres têtes de turc pour adhérer à leur nouveau start-up à la mode.

Amir Khadir, Jean Barbe, Françoise David et autres, désolé, mais sur ce coup-là, vous courez tête première vers le mur sans casque. Malgré certaines divergences épisodiques, j’ai pour vous une grande admiration et une amitié toute « citoyenne » – un mot qui ne veut peut-être plus rien dire tant on l’a usé, mais au nom de tous mes collègues créateurs de contenus, de tous nos représentants publicitaires qui travaillent même la nuit pour payer nos employés qui eux-mêmes travaillent à tenir en vie un média local, gratuit et culturel –le dernier indépendant du genre au Québec- et en mon nom personnel, je vous témoigne ma plus grande déception. Je rirai un bon coup quand je vous lirai me parler d’indignation et de solidarité…

…Comme riront aussi les investisseurs d’AOL America Online.

Pour ceux que ça intéresse, je poursuis la réflexion dans mon billet suivant : Huffington Post Québec : Un super plan d’affaire et encore plus de bénévoles.