BloguesRaison et laïcité

Tuerie à la mosquée de Québec: vous aviez dit « pas d’amalgame »?

Depuis la tuerie de Québec, certains médias, Radio-Canada en tête, ne cessent de faire des liens entre le débat identitaire, la « charte des valeurs », la laïcité, le nationalisme et l’attaque de la mosquée. Il s’agit d’amalgames réactionnaires tout aussi inacceptables que les amalgames entre islam et islamisme pourtant décriés par ces mêmes commentateurs.

C’est ce que je répondais à l’une des questions posées par le magazine en ligne Tolérance.ca au sujet de la tuerie de la mosquée de Québec. L’entrevue portait également sur la laïcité: faut-il changer l’approche après cette tuerie?

Ma réponse est non. Qu’un cerveau dérangé ait assassiné sans raison des croyants de foi musulmane au nom d’on ne sait quoi ne doit pas nous faire tomber dans une culpabilité collective conduisant à laisser la voie libre à la dérive politico-religieuse qu’est l’islamisme et sa terreur. Bref, il faut persister à ne pas assimiler tout musulman à cette dérive, même si cela exige un effort que certains ne semblent manifestement pas être en mesure de faire.

Il faut continuer le combat pour la laïcité et contre la xénophobie.

Et il n’y a pas que les « radios poubelles » qui ont un examen de conscience à faire. Le Parti libéral aussi, pour son immobilisme sur la question de la laïcité et des enjeux identitaires, et la gauche communautarienne pour sa complaisance envers le multiculturalisme suicidaire.

Pour éviter de me répéter, je vous invite à lire l’entrevue en entier sur le site de Tolérance.ca: Peut-on promouvoir la laïcité après la tragédie survenue à Québec?