Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesDenis McCready

Un point tournant. Sur la bonne voie.

Le 8 septembre 2013, j’ai annoncé que je ne complèterais pas le dépôt de ma candidature à la mairie parce que l’un de mes projets de film documentaire venait d’être financé. Je devais m’y consacrer à temps plein. Faire le deuil d’une campagne électorale à Montréal n’a pas été très difficile. Je peux maintenant révéler de quoi il s’agit.

Ian Jaquier m’a approché aux RIDM 2011 pour me parler de son projet. Après des mois d’attente, nous avons convaincu Radio-Canada et le distributeur Rapide-Blanc d’embarquer dans cette aventure : raconter l’exploration pétrolière au Québec. C’était à l’été 2013. Le tournage nous a fait faire le tour de la Gaspésie, puis visiter les Îles-de-la-Madeleine, Terre-Neuve Labrador, Halifax, le Dakota du Nord et finalement l’Île d’Anticosti. Nous avons pris plus d’un an pour le tourner, le monter, mais aussi pour préparer un jeu web qui sera hébergé sur le site de Radio-Canada. Nous avons terminé le montage image cette semaine ; il nous reste à compléter la musique, les archives, etc. Le film sera lancé au début de 2015. Vous en entendrez parler dès que nous aurons des dates de projections.

L’or du golfe de Ian Jaquier était le documentaire à faire et je suis très fier d’y avoir contribué.

* * *

Depuis le début de l’année, j’ai écrit 20 blogues, dont 12 parlaient directement de la menace que les projets d’oléoducs représentent pour l’eau potable de milliers d’Autochtones et de millions de Québécois-es. Ça demeure l’un des enjeux les plus importants pour notre avenir. Il faut à tout prix protéger notre eau potable.

Ceci dit, je prends une pause d’écrits à caractère politique pour la prochaine année. J’ai l’intention de prendre l’année qui vient pour écrire des projets personnels, pour laisser un peu plus de place à la poésie. Je vais donc continuer à écrire dans ce blogue à l’occasion, mais en me concentrant sur le documentaire en offrant des analyses, des essais et des pistes de réflexion. Je vais aussi garder ce blogue actif en invitant d’autres auteur-es à y contribuer. À suivre…

J’ai commencé l’année en disant que je sentais la réplique se préparer. Quand je constate que l’organisation Coule pas chez-nous a reçu des dons totalisant 385 330 $ à la suite de l’invitation de Gabriel Nadeau-Dubois, j’ai l’impression que nous sommes sur la bonne voie.