Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBlogue Danse

Sacré pARTy!

Je ne sais pas où vous avez passé votre Nuit blanche, mais ça déménageait pas mal au 2e étage du Gymnase où la gang de La 2e Porte à Gauche avait décidé de dévergonder un peu la danse contemporaine à l'occasion d'un grand pARTy.

Comme le titre de l'évènement l'indique, il s'agissait de faire la fête et de la saupoudrer d'art. Entre 22 h et 3 h du matin, 14 chorégraphes ont fait une trentaine de propositions plus ou moins loufoques le temps d'une chanson. Certains, comme Manon Oligny, Dana Michel  ou Sasha Kleinplatz, ont profité de l'ambiance boite de nuit pour y aller de costumes et de danses sexys. À ce chapitre, George Stamos s'est particulièrement bien illustré en renouant avec son passé de gogo boy, inopinément rejoint dans un de ses numéros par un Peter Trosztmer déchainé qui venait de livrer un énergique duo signé Thea Patterson avec Victoria May. D'autres, comme Dominique Bouchard, Alain Francoeur et Andrew Tay ont réussi le pari de réunir la foule autour de propositions plus traditionnelles que l'on pouvait goûter tout en continuant à danser. Jean-Sébastien Lourdais a si bien occupé la piste pendant toute la soirée que des spectateurs se sont spontanément joints à ses prestations officielles. Quant à Katya Montaignac et Katie Ward, elles ont carrément mêlé danseurs et spectateurs dans un espace commun avec des propositions simples et ludiques.

Fréquenté par quelques 600 personnes, l'évènement a remporté un franc succès. Réussissant le tour de force de réunir dans la fête des artistes de plusieurs générations, divers professionnels de la danse, des amis de tous bord et du grand public, il a donné une preuve supplémentaire que la danse contemporaine peut se faire accessible. Occupée que j'étais à danser ou à jaser, j'ai raté les propositions d'Erin Flynn et d'Hélène Langevin. Organisée par Katya Montaignac et Marie Béland, la soirée a été menée par DJ MC Gilles et Vj.PhiL. À refaire.

Photo d'Hélène Langevin : encerclés par L'élastique de Katie Ward, danseurs professionnels et non-professionnels se sont retrouvés en moton à la fin de Hips Don't Lie de Shakira et Wyclef Jean.

Andrew Turner et les artistes du 9 ½ à part. ont repris Le Stomp de Notre-Dame filmé ci-dessous dans le condo de St-Henri.


Le Stomp Notre Dame – Line Dance from Andrew Turner on Vimeo.