Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesLe voisin

Un projet pour Montréal

Devant la campagne électorale municipale qui va son train train quotidien, on oublie peut-être de réfléchir. Plusieurs se disent peut-être que Denis Coderre mérite un second mandat. Car après-tout, il semble bien intentionné. Mais Denis Coderre est-il vraiment l’homme de la situation pour Montréal? Et si c’était Valérie Plante!

vp

Denis Coderre ne cesse de dire que Montréal est relancée, que Montréal va bien. Que Montréal va mieux. C’est vrai si on compare Montréal avec les administrations Tremblay et Applebaum… Avec la déchéance de Montréal, celle corrompue à l’os, sans vision autre que l’enrichissement personnel des initiés. Mais si on compare Montréal avec les autres grandes villes du monde actuel, pas avec la cité en déliquescence de Gérald Tremblay, on remarque que Montréal est gouvernée à vue : on procède par rapiéçages, on refait les rues à même le design vétuste du tout à l’automobile; Montréal trouve en Coderre un Maire qui a un style de gestion issu des années 1950 : «c’est moi le boss, semble se dire Denis, et les effectifs policiers sont à mon service!» (voir les mandats de surveillance obtenus par le SPVM).

Avec Denis Coderre, Montréal a un Maire qui a des réflexes autoritaires : il s’immisce partout, avec frénésie, mais a-t-il un projet pour sa ville, autre que la visibilité des grands événements? Avec M. Coderre, la bonne vieille culture libérale du pouvoir qui bénéficie aux amis se poursuit : on ne connait pas la liste ni l’horaire des visiteurs du bureau du Maire. Mais on sait par contre qu’il est à genou (ou à quatre pattes) devant les promoteurs, qu’il s’agisse de refaire un parc entier pour répondre aux besoins des organisateurs de Osheaga ou de frustrer les citoyens et commerçants d’un quartier central pour une course de char électriques! L’important pour Denis, c’est de flasher!

Mais si on regardait plusieurs villes des USA et d’ailleurs? Si on voulait se rapprocher du municipalisme, ce mouvement qui voit dans les villes les meilleurs lieux pour démocratiser notre société et envisager les défis de l’avenir. Le Paris de Anne Hidalgo? La ville lumière sera transformée sous sa gouverne dans son architecture et dans sa revitalisation des quartiers, devenus plus habitables puisque plus faciles à circuler pour le piéton et le cycliste. Paris veut même être la première ville sans voitures, avant 2030! Et Barcelone? Ada Colau, élue Mairesse de Barcelone en 2015, est au pouvoir depuis trop peu de temps pour qu’on en fasse un bilan. Mais par son parcours, on sait qu’elle favorisera le développement du logement social et accessible. Pendant ce temps, Denis Coderre investit combien d’argent pour faire (re)venir les Expos à Montréal?

Valérie Plante propose un projet pour Montréal. C’est une femme réfléchie. Studieuse. Qui a de bons réflexes politiques. Bien sûr que la ligne rose ne se réalisera pas avant longtemps. Peut-être aurait-il été plus réaliste de proposer des lignes de bus ou un tram au lieu d’un métro, mais la ligne rose a le mérite de proposer quelque chose de structurant, pas du raboudinage de transports collectifs qui débouchent sur une ligne orange déjà saturée. Et les circuits cyclables rapides (réseau express vélo sécurisé) envisagés par Projet Montréal sont tout à fait réalistes, avec des échéanciers précis. La ville serait déjà plus transformée par ce projet que par toutes les interventions médiatiques mais peu structurantes d’un Denis Coderre.

Faites une pause au-delà du show Denis Coderre. De quoi Montréal a besoin? D’un urbanisme intégré digne du XXIe siècle. D’une ville qui réduit son parc automobile. Qui développe le logement social. Qui donne priorité aux plus vulnérables sur ses rues secondaires, qui adopte un réflexe citoyen face aux grands projets d’industries de toutes sortes. Donc d’une dirigeante qui a de la vision. Qui projette sa ville dans le futur, qui a les bons réflexes pour protéger les familles, consulter son monde, favoriser un développement harmonieux pour sa ville et ses arrondissements.

Et si vous doutez encore, il faut que vous rencontriez Valérie Plante en personne! Moi j’suis déjà convaincu. Mais on m’a dit qu’après lui avoir jasé, on vote assurément pour elle! Au-delà du selfie avec Denis, c’est qu’il y aurait là une véritable rencontre. Faites-vous du bien, mettez de côté le superficiel : sortez l’équipe Coderre de vos arrondissements et du bureau de la Mairie! Amenez-y des projets pour Montréal. Et des gens qui ont les bons réflexes pour une ville du XXIe siècle.