Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
31 décembre, un texte de Martin Léon
Je pense que

31 décembre, un texte de Martin Léon

(photo Dddeco)

 

31 décembre. Montréal. Fin d’après-midi. Deux voisins en train de pelleter leur entrée individuelle.

Rick (55 ans), Gabriel (24 ans).

———————-

RICK
Heille Gab y a que’que chose qui m’trotte dans ‘tête depuis un boutte…

GABRIEL
Vas-y donc.

RICK
J’t’ai vu aller, là, toute l’année… avec tes pancartes «allez donc votez» pis «engagez-vous socialement» pis ci, pis ça…

Gabriel cesse de pelleter et regarde Rick.

RICK
Le monde, y changera jamais mon homme. (Un temps).  Pis que j’aille voter ou pas, ça va rien changer dans le fait qu’y va toujours y avoir un paquet de corrompus au pouvoir.  Parce que la corruption c’est DANS l’être humain, ça, mon homme. Ça changera jamais!

GABRIEL
Rick. Ça existe du monde qui pense autrement, non? Nelson Mandela, par exemple, David Suzuki, Aung San Suu Kyi, Hubert Reeves, Malala Yousafzai. (Un temps). Y a des centaines de milliers de citoyens qui travaillent dans l’espoir de faire évoluer la «conscience collective» en ce moment: des jeunes, des femmes, des gens d’affaires, toutes sortes de citoyens. Pis pas juste dans l’espoir d’améliorer leur petit sort individuel ou de devenir populaire. Prends le président Mujica par exemple, en Uruguay, il vient juste d’aménager une place dans le palais présidentiel pour pouvoir accueillir les sans-abris.  Pense à Mandela. L’histoire le démontre: ça existe pour vrai des gens de pouvoir qui ont le goût de contribuer à améliorer le monde dans lequel on vit; ça existe pour vrai ça aussi DANS l’être humain, Rick.

RICK
Oui mais y en n’a pas des politiciens de même chez nous, cââlisse…

On entend un camion à ordures; il fait beaucoup de bruit. Rick doit donc parler un peu plus fort pour se faire entendre.

RICK
Moé, j’écoute leurs discours aux politiciens pis j’trouve qu’y’a rien de collectif là-dedans. On dirait des osties de discours de comptables. Aucune présence de valeurs familiales, artistiques, humanistes ou scientifiques dans leur discours. Rien. Juste des chiffres. Des projets de développement. Pis des chiffres. Comment veux-tu rassembler des vrais bâtisseurs autour de toi si ton seul thème c’est l’argent? Les politiciens sont-tu inconscients ou juste pu capables de parler avec leur cœur cââlisse? (Un temps). En tout cas moé j’me sens pas «inclus» pantoute dans leur discours, au contraire: à chaque fois que j’en écoute un parler, j’me sens encore plusse tout seul dans ‘vie…

Un temps passe. Gabriel regarde Rick. Les deux hommes se remettent à pelleter.

GABRIEL
C’est justement une des raisons qui fait que j’ai l’goût de m’engager socialement, Rick: ça me fait rencontrer du monde allumé pis ça me fait sentir moins tout seul dans ‘vie…

La pelle de Rick s’est prise dans un tas de glace. Rick tente de la dégager.

RICK
Voyons cââlisse…

GABRIEL (continue)
Pendant que nos politiciens s’astinent pour savoir qui va tenir le râteau, personne s’occupe du jardin.  Moi quand je participe à des projets collectifs dans le quartier ça me donne au moins un peu l’impression de m’occuper du jardin, justement.  L’impression que je fais ma part individuellement pour que ça marche mieux collectivement.

RICK (force et casse le manche de sa pelle)
Cââlisse, mon homme…

GABRIEL
Ça me rend fier de moi… Pis en plusse: c’est l’fun.

Gabriel sourit. Il regarde Rick examiner les deux bouts du manche de sa pelle cassée…

RICK
Pis Mandela, lui, y aurait fait quoi avec une pelle cassée?

Une petite neige recommence à tomber.

GABRIEL
(Un temps). Mandela a reçu le prix «Ambassadeur de la conscience» en 2006.

RICK
Harper a dû l’envier…

GABRIEL
Aung San Suu Kyi l’a reçu en 2009; Malala Yousafzai, en 2013. (Un temps). Les gens d’influence ou en position de pouvoir devraient toujours avoir un niveau de conscience élevé. Et chercher à en faire bénéficier les autres. Comme ça ils deviendraient des inspirations positives; ils seraient aimés; on voudrait leur ressembler. Mais c’est tout un travail, la conscience… (Gabriel se remet à pelleter). La conscience: il faut s’en occuper, l’entretenir; lui donner une formation comme si on était pour en faire un métier. Les discours politiques au Québec; la qualité des conversations à l’Assemblée nationale; les combats d’egos qui font qu’on en oublie les enjeux; les interventions policières dégradantes; tout ça démontre un besoin urgent de ressources au sein du pouvoir. Un besoin urgent de formations supplémentaires autres qu’en comptabilité, en marketing ou en combat. Genre: psychologie, travail social, yoga, aide humanitaire… je sais pas…

Gabriel réfléchit. Il regarde Rick.

Rick est silencieux.

GABRIEL
C’est pas vrai que la seule chose qui intéresse le monde entier c’est l’argent, Rick.  C’est des milliardaires qui disent ça à des gens de pouvoir qui à leur tour disent ça à des citoyens.  Mais on est libre d’adhérer à ça ou pas. C’est pas vrai que c’est juste par l’argent que l’être humain se définit, entre en relation avec ce qui l’entoure ou évalue sa réussite. Il faut «contribuer» plus que ça, être en paix plus que ça, non ? J’te l’dit: il y a des milliers de gens, des millions, qui travaillent en ce moment à faire évoluer une nouvelle «conscience collective». Pis moi je veux faire partie de la vague. (Un temps). Pis le «chacun pour soi» me lève le cœur, anyway.

RICK
Moi aussi.

GABRIEL
Ça coûte trop cher pis ça marche pas.

RICK
Ça coûte trop cher pis ça marche pas.

Gabriel a terminé de pelleter son entrée. Rick ne peut pas vraiment poursuivre avec sa pelle cassée. Les deux hommes se sourient. 

Gabriel donne sa pelle à Rick.

GABRIEL
Bonne année, Rick.

RICK
Peace, bro.

*****