Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesVoix publique

Talisman Energy Inc. s’occupera de la rémunération de Lucien Bouchard

 

Exclusif: la compagnie albertaine Talisman Energy Inc. s'occupera de la rémunération de Lucien Bouchard lorsqu'il prendra la tête de l'Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) le 21 février prochain.

Talisman est une compagnie pétrolière et gazière dont le siège social est à Calgary.

En entrevue téléphonique cet après-midi, le directeur général de l'APGQ, monsieur Stéphane Gosselin, confirmait que le C.A. de l'APGQ ne paierait pas de salaire à M. Bouchard, me précisant toutefois que pour sa rémunération, ce dernier avait une «entente» avec Talisman Energy Inc., dont les détails ne seraient pas connus par les membres du C.A. de l'APGQ.

Rejoint ensuite par téléphone, un porte-parole de Talisman à Montréal, moinsieur Stéphane Perreault, confirmait l'existence de cette entente tout en ajoutant que Talisman avait également proposé la candidature de M. Bouchard au C.A de l'APGQ.

Il confirmait l'existence d'une entente entre Talisman et le cabinet d'avocats Davies Ward Phillips & Vineberg pour retenir les services de M. Bouchard. Le porte-parole de Talisman, dont la maison mère est à Calgary, ajoutait ne pas en connaître les détails précis.

Bref, d'aucuns seront tentés de penser qu'une pétrolière vient de s'offrir les services d'un ancien premier ministre comme principale voix de cette industrie au Québec.

Quant à ceux qui espéraient voir ce dernier prôner le dialogue ou, pour reprendre les termes mêmes de M. Bouchard – qu'il remplirait son mandat «dans la conciliation des préoccupations et des enjeux de toutes les parties intéressées, mais surtout avec la certitude de devoir travailler dans le meilleur intérêt de notre collectivité» -, peut-être verront-ils aussi que les intérêts défendus ici en premier lieu risquent d'être surtout ceux de l'industrie du gaz de schiste.   

********************************************************

Rappelons qu'à l'instar de M. Bouchard, le président sortant de l'APGQ, monsieur André Caillé, ne recevait aucune rémunération du C.A, mais qu'il avait une entente connue avec la companie Junex selon laquelle il obtenait des actions privilégiées.

Rappelons aussi que Le Devoir rapportait ce matin que Talisman, après avoir eu cet hiver une fuite importante dans son puits à Leclercville, que le «ministère de l'Environnement de la Pennsylvanie a invité hier la société Talisman à mettre fin à toute activité de fracturation hydraulique dans cet État jusqu'à ce qu'elle ait élucidé les causes de la fuite de gaz et de liquides de fracturation survenue à son puits de Tioga le 17 janvier.

Mais cette société d'exploration gazière pouvait se consoler hier après avoir été publiquement félicitée par le Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises (RRSE) et Bâtirente pour «l'inclusion de la notion de consentement libre, préalable et éclairé» dans sa nouvelle politique encadrant ses relations avec les communautés. Le RRSE regroupe plusieurs communautés religieuses qui investissent des sommes importantes. Bâtirente est le système de retraite de plusieurs dizaines de milliers de travailleurs syndiqués à la CSN. Aucun des deux organismes n'a voulu révéler l'importance de ses placements dans Talisman.»

http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/315520/talisman-punie-et-felicitee

Rappelons également que Daniel Gagnier, un ancien chef de cabinet du premier ministre Charest, fut aussi recruté par Talisman l'automne dernier, mais pas en tant que lobbyiste:

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010/11/15/012-talisman-recrute-gagnier.shtml